1
min
Image de Mathéo Feray

Mathéo Feray

33 lectures

2

Le regard putassier du blondinet irradie ma caboche d’éclairs noirs. C’est l’orage, là-dedans. Ça pète. Ça grille du neurone. Et les pulsions vont, viennent. Frénétiquement. Sa naïveté balourde, ses cuisses pures... qu’en reste-t-il ? C’est à se refoutre un coup de pétard, des pensées pareilles en pleine nuit. Vite, une cartouche... Quand il effleurait ma jambe, le regard distrait ? Et que j’en frissonnais, bandant comme un chien ? Qu’en reste-t-il... ? C’était lui, le spectre rieur. Démoniaque. Avec sa mèche de petit pédé. Et des manières, comme ça. Juste des manières... Sans arrêt. Il s’est tiré. Il s’est pas pendu. Il s’est pas empoisonné. Non. Il est simplement parti briller ailleurs. J’appelle ça une comète, une météorite, un truc joli mais cataclysmique. J’aurais pas cru. Il m’a laissé. Je bande plus. Je frissonne plus. Me revoilà à zéro, dans ma piaule, avec ma corde et mon couteau. Il paraît qu’on peut en faire des godemichés. Avec un peu de volonté...
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Oh my gode :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Vingt-deux kilomètres heure la dernière fois qu'il avait jeté un œil à sa montre. Dans cent mètres le pont, puis la belle côte à grimper en danseuse. Tous les jours, Damien prend son vélo ...

Du même thème