3
min

Jolly-Pocket

250 lectures

60

— Échec et mat. Tu rêves Jolly Jumper !
Jolly hoche la tête avant de déplier son arrière-train.
— Tu ne veux pas ta revanche ? lui lance Lucky Luke d'un air rigolard.
— Je vais voir ce que font les Dalton, grommelle Jolly en se dirigeant vers la prison.
Lucky Luke s’étire en bâillant. La journée a été dure. Sauvetage d'une caravane encerclée par les pieds bleus. Rétablissement d'un peu de discipline dans la classe de la maîtresse d'école... Il rougit en se souvenant du baiser qu'elle a déposé sur sa joue.
Et puis Jolly Jumper a eu toute la journée un comportement bien étrange.
— Luke, les Da... Les Dalton !
Le shérif arrive tout essoufflé et la moustache en berne.
— Ils se sont enfuis. On a assommé mon adjoint.
— Et Rantanplan ?
— Il ne s'est même pas réveillé Cowboy, commente Jolly Jumper qui suit le shérif d'un pas lent.
Tous trois filent à la prison où l'adjoint les accueille en se frottant une énorme bosse sur le crâne.
— Je faisais ma ronde, pleurniche-t-il et soudain vlan ! Un coup, des étoiles plein la tête... Et ils ont volé mes tortillas en plus !
Jolly Jumper observe attentivement la poussière de la rue qu'éclaire la pleine lune puis il hume longuement l'air de la nuit.
— Ils n'ont pas de chevaux Cowboy, ils n'iront pas loin.
— Que se passe-t-il ? bâille Rantanplan en s'étirant sur le seuil de la prison.
Puis, se retournant vers la porte béante de la cellule :
— Enfin, les invités sont partis. Au lit ! J'aimais bien le grand, murmure-t-il en se recouchant en boule dans son panier.
Lucky Luke s'est agenouillé pour observer à son tour la poussière, quand se dresse soudain derrière lui une silhouette étrangement vêtue d'une houppelande de laine et coiffée d'une casquette à double visière.
— Hmmm ! Herlock Sholmès* ! se présente l'inconnu avec un léger accent. Le gouvernement m'envoie expertiser la sécurité de vos prisons. Soit dit en toute modestie, j'avais prévu cette évasion !
— Ouaip ?
— Il est bizarre ce gars là Cowboy, chuchote Jolly Jumper.
Sholmès examine au travers d'une énorme loupe la bosse sur la tête de l'adjoint. Puis, sans un mot, il s'agenouille à son tour dans la poussière où il observe l'arrangement de quelques miettes de tortilla répandues là.
— Bizarre ! dit-il entre ses dents qu'il serre autour d'une longue pipe courbe.
Mais il n'a pas le temps de finir sa phrase que Rantanplan se jette sur lui et lui lèche le visage avec des jappements joyeux.
— Ouaip ? lance à nouveau Lucky Luke en tirant le chien en arrière. Vous avez dit « bizarre » ! poursuit-il.
— J'ai dit « bizarre », Watson ? Comme c'est bizarre !
— Luke.
— Comment ?
— Luke ! Pas Watson !
— Pardon docteur Luke... Une petite vérification encore et je suis à vous.
Sholmès s'approche de Jolly Jumper qui le regarde avec inquiétude. Puis il lui examine attentivement la dentition. Il s'aide enfin d'une pince à épiler pour extraire une fibre de bois coincée entre deux incisives.
Raide comme la justice, il lance alors d'une voix grave :
— Jolly Jumper, je vous arrête pour complicité d'évasion.
Lucky Luke, stupéfait, en laisse tomber la brindille qu'il mâchait avec conviction. Jolly Jumper, quant à lui, en laisse tomber sa mâchoire. Rantanplan, qui s'est rendormi, sourit et compte en rêve une harde de Jolly Jumper habillés en Dalton.
— Vous pouvez m'expliquer ça ? demande Lucky Luke, en rigolant.
— Élémentaire, Luke, répond doctement Sholmès. J'ai trouvé les mêmes fibres de bois dans la mâchoire de votre cheval et sur la bosse de ce pauvre adjoint, où l'on remarque d'ailleurs quelques traces de salive que j'analyserai peut-être. Mais je ne crois pas que ce sera nécessaire. L'attitude de Jolly Jumper est déjà quasiment un aveu.
Jolly a en effet piteusement baissé la tête. Il n'ose pas répondre au regard que lui lance Lucky Luke.
— Cela dit, poursuit Sholmès, les Dalton ne sont pas loin. Je dirais même plus, ajoute-t-il en coiffant son ombre d'un chapeau melon, ils sont tout près. Les miettes de tortillas indiquent clairement qu'ils se cachent sous le trottoir de planches.
— Luke ! Je vais te tuer Luke !
Joe, grimaçant et trépignant, a bondi de sous les planches et brandit l'arme de l'adjoint.
— Ouaip ! répond Luke.
Et il rengaine son revolver fumant dont une balle a désarmé Joe avant de lui faire tomber sur la tête l'enseigne de la prison.
— Rapide, apprécie Sholmès qui est resté impassible. Et voici le reste de la bande !
Les trois autres Dalton émergent à leur tour de sous les planches.
— J'ai laissé des miettes de tortilla ? bave Averell cependant que Jack et William retiennent par la veste Joe fumant de colère.
Les quatre frères regagnent leur cellule en enjambant Rantanplan qui rêve d'un os enrubanné.
— Il va falloir que l'on s'explique monsieur Jolly Jumper, dit alors Lucky Luke. Ne me dites pas que vous m'avez trahi pour une poignée d'avoine ou pour quelques dollars de plus !
Jolly Jumper reste silencieux, les paupières baissées.
— Attendez, Luke ! suggère Sholmès. Je vous amène la réponse.
Il s'éloigne et tourne le coin de la rue. Puis il revient, tenant d'une main la bride d'un joli poulain pie, et agrippant de l'autre le bras de Ma Dalton qui fulmine.
Jolly Jumper relève la tête et appelle le petit d'un hennissement joyeux.
— Ouaip, dit Lucky Luke, pris d'un fou rire. C'est quoi ça ?
— Mon fils Jolly-Pocket, lui répond Jolly Jumper. Je n'avais jamais osé t'avouer son existence... Que veux-tu Cowboy, ajoute-t-il, à toujours courir après les Dalton, jouer aux échecs, te sauver la vie... Je n'avais pas le temps de partager mon petit jardin secret ! Il y a peu, Ma Dalton l'a enlevé et elle menaçait de le vendre à un cirque...
— Élémentaire, docteur Jumper ! conclut Sholmès. Jamais d'histoires de coeur quand on est un héros... Jamais de faiblesse. Prenez exemple sur...
— Ouaip, dit Lucky Luke déjà en route vers le soleil couchant
— « I'm poor lonesome cowboy... but not my horse », chante-t-il en rigolant. Fais pas la tête Jolly Jumper !

Il se retourne sur sa selle et sourit à Jolly-Pocket qui batifole derrière eux dans les hautes herbes.

__
* Maurice Leblanc : Arsène Lupin contre Herlock Sholmès

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très très courts
60

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Un exercice réalisé avec brio ! ou plutôt avec le trio Lucky, les Dalton et Sherlock réunis. Beaucoup de référence ici... Vous avez dû bien vous amuser à l'écrire.
·
Image de Chantane
Chantane · il y a
bien écrit , j'ai aimé , j'ai voté
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
J'adore le mélange des genres, humour décalé, bravo, je vote
·
Image de Gail
Gail · il y a
Bravo pour votre inspiration sur le thème imposé. Mon vote
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Quelle histoire ;-).
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une enquête rondement menée ☺☺☺ !
(Pour ma part, je t'invite au saloOn autour d'un verre entre amis ... http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/la-nuit-du-precheur)

·
Image de Paujour
Paujour · il y a
J.jumper est un as aux échec.Il pense plus vite que son ombre .
·
Image de Laurence Germain
Laurence Germain · il y a
Très original et amusant. Ce célèbre détective londonien complète bien notre Luke. Les contrastes entre les deux héros sont très bien mis en lumière ...
·
Image de Zérial
Zérial · il y a
très drôle!
·
Image de Mélany Boivin
Mélany Boivin · il y a
Super histoire intéressante et palpitante. J'aime l'idée du fils de Jolly Jumper et le savant mélange de l'univers de Lucky Luke avec une parodie hilarante de Sherlock Holmes, Mon vote. Je vous invite à votre tour à lire ma propre histoire de ce cow-boy solitaire: Les Dalton sont de retour. Bravo encore !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur