J'ai tué mon blob

il y a
2 min
1 701
lectures
404
Finaliste
Jury

J'ai toujours écrit, plus ou moins, des poèmes principalement, et puis l'âge venant j'ai essayé d'autres formes d'écritures. J'ai eu le bonheur de publier deux livres, après avoir découvert  [+]

Image de Printemps 2020

Ouais, j’ai tué mon blob. J’ai pas fait exprès remarquez bien, mais j’ai l’impression qu’il dépérit.
Je vous raconte : avec ces histoires de confinement, j’ai pris de grandes décisions, m’occuper un peu plus du jardin par exemple. C’est ainsi que je me suis mis un jour à arracher le lierre qui ornait, si j’ose dire, le talus qui me sépare de mon voisin. Boulot un peu fastidieux, mais pas si difficile au fond. Vous prenez un bout et vous tirez dessus comme lorsqu’on arrache une vieille moquette et puis vous enroulez le tout au fur et à mesure. On en oublie bien un peu, mais le principal est fait.
Le lierre c’est comme ça, « Je meurs ou je m’attache » suffit de détacher. Je tiens l’adage d’une époque très ancienne où un jour de Saint-Valentin, je reçus, d’une petite écervelée, une carte ornée d’un beau lierre tout tarabiscoté, avec l’adage en question, et de quelques mots joliment écrits et me jurant un amour éternel.
Je vous la fais courte, nous fûmes heureux et eurent deux enfants, avant de décider de poursuivre des voies différentes.
Mais ce n’est pas mon propos.
J’en étais donc à enrouler du lierre lorsque survint mon voisin, celui qui habite au-delà du talus, et qui ne dédaigne pas venir prendre langue pour s’entretenir de littérature, voire de philosophie, les grands jours. On ne parle pas que de la pluie et du beau temps sur les talus, de par chez nous. Ce jour-là était un jour ordinaire, si bien qu’il me brancha sur sa lecture du moment. Confiné tout comme moi, il avait descendu de vieux livres de sa bibliothèque et il relisait Steinbeck, tout Steinbeck, car j’ai un voisin que ne fait rien à moitié. Nous évoquions donc de concert les œuvres du grand écrivain, lui les pieds dans l’herbe et moi juché sur mon talus. Oui, j’ai oublié de préciser, c’est MON talus. Me voilà donc appuyé à une vieille souche et comme la discussion se prolonge, je perds peu à peu de l’intérêt pour Steinbeck et me voilà qui commence à dépouiller la vieille souche de son écorce. Tout en faisant, je vois que des champignons s’accrochent au vieux bois pourri. Je demande au voisin s’il s’y connaît en champignons et devant sa réponse négative, je poursuis l’effeuillage de ma souche. Tout à coup, un truc d’un joli jaune d’or me saute aux yeux. « Qu’est-ce donc, que ce… que ça ? » me dis-je en aparté, car je suis assez familier avec moi-même. Comme mon voisin est à proximité, je le sollicite, mais il reste évasif sur la chose, « Un champignon ? », diagnostique-t-il, peu convaincu.
Je pousse l’audace jusqu’à toucher du doigt l’étrange chose. C’est mousseux, pour un peu, on en mangerait. Mais c’est quand même bien un peu inquiétant que cette chose, très jolie en apparence, mais qui semble prendre possession de la souche, ça déborde d’un peu partout et se répand. En voyant s’étendre ses minuscules, mais nombreux tentacules, on se dit qu’il va tout bouffer et finir par couvrir la terre entière. Si c’est toxique, je ne vous dis pas les dégâts, pire qu’un virus.
Mais, c’est incontestablement un joli jaune, tout comme le sont les boutons d’or.
Intrigant tout de même.
Une solution me fut proposée le soir même, la télévision proposait un programme sur les blobs. Lesquels blobs, ressemblaient fichtrement à ce que j’avais vu l’après-midi sur la vieille souche. Je décidais donc de regarder l’émission.
C’était fascinant, les blobs, ni êtres vivants ni réels végétaux, ils sont dotés d’une sorte d’intelligence et n’ont cependant pas de cerveau :
Mettez un blob dans un labyrinthe et proposez-lui de la nourriture à l’extérieur, voilà que votre créature se fraye un chemin vers sa gamelle.
Étonnant, non ? Aurait dit un célèbre humoriste.
Ainsi les scientifiques proposaient tout un tas de misères à faire à un blob, juste pour démontrer qu’il s’en sortait toujours.
Le lendemain, je me précipitais pour prendre des nouvelles de mon blob, voir s’il n’avait pas migré ou bien s’il avait crû pendant la nuit. Je le retrouvais sur la souche, mais il avait pris une drôle de couleur brunâtre, il se recroquevillait. Visiblement mon Blob se portait mal. Sa déchéance commençait là où j’avais posé mon doigt.
Je suis un virus pour blob, si je le touche, il dépérit. Pourvu que tous les blobs du monde ne décident pas de se donner la main pour trouver un remède !

404

Un petit mot pour l'auteur ? 179 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
J'arrive bien tard, mais que voulez-vous, on ne peut connaitre tout le monde ! C'est amusant, car, tel un acte manqué, j'ai lu "J'ai tué mon blog", je me suis donc précipité ! (Aujourd'hui, ça va mieux, j'ai fini par accepter l'informatique). Je n'ai ni blog, ni réseau, ni face de bouc, mais je suis ici, c'est déjà pas mal ! J'aime votre écriture, Jipaï !
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Attendez un peu, il y a confusion là! Il ne s'agit de "blog" mais bien de "blob", une créature étrange entre plante et animal, sans cerveau mais cependant capable de réflexion. Relisez-moi, vous en apprendrez plus sur la "chose".
Bonnes lectures à vous!

Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
J'avais bien compris, Jipaï, je voulais seulement souligner cette "anecdote" dans ma lecture du titre. J'ai aussitôt saisi la méprise !
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Ok, c'est moi qui lit trop vite, je me couvre la tête de cendre et m'en vais faire pénitence.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
N'allez pas jusque là, je vous en prie !
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Renouvelé !
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Merci !
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Gentille digression sur les jardiniers amateurs. Bonne finale.
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Merci beaucoup !
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Mes cinq voix renouvelées pour votre excellent texte, Jipaï !
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Grand merci à vous.
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Mes voix pour la finale.
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Un grand merci à vous.
Image de Jean-Luc Feixa
Jean-Luc Feixa · il y a
Un texte très agréable et fin. J'aime beaucoup. Mes 4 voix. Je suis également en lice avec ma nouvelle peinard. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/peinard
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Merci à vous, promis j'irai voir votre texte.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
C'est doux à lire, fait d'humour ! Moins grinçant qu'un épisode de la minute de Monsieur Cyclopède, je vous rassure ;) !
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Grand sourire et grand merci.
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
Un texte très riche, attrayant et bien rédigé . J’aime bien ce texte .Bravo
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Merci beaucoup, j'irai voir votre texte.
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Et ça mange quoi, un blob ?
Un texte très agréable à découvrir

Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Merci de votre passage.
Que mange un blob, bonne question, j'y réfléchis! A mon point de vue la "chose" aime l'humidité et s'y complait. Séchez son support et elle dépérit, c'est ce qui est arrivé au mien.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Très intéressant, j’ai appris l’existence des blobs grâce à vous et j’ai regardé sur internet, ça a l’air fascinant, et même utile !
Bravo pour cette très belle idée et ce texte agréable à lire, voici mes voix.
✨🌱✨🍂✨

Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Très gentil commentaire, merci de votre passage et heureux d'avoir contribué à approfondir votre culture.

Vous aimerez aussi !