2
min

Elyne et la boîte à musique :

Image de Etoile*

Etoile*

11 lectures

2

Dans le salon, au rez-de-chaussée, la mère et la grand-mère d’Elyne sont en pleine discussion. Elyne tente de se mêler à la conversation quand sa mère intervient « je t’ai dit que nous abordions un sujet grave et important, cela ne te concerne pas ! C’est une discussion d’adultes, va donc dans ta chambre ou dans le jardin, mais ne te préoccupe pas de ce que nous disons ! ».
Elyne, l’air renfrogné remonte alors au premier. Arrivée dans sa chambre, elle ne sait que faire. Ses yeux se posent, alors, sur le sac qu’elle a ramené du grenier : elle le vide sur le sol et est attirée par ce qui ressemble à une boîte à musique. Quand elle l’ouvre, un air gai se fait entendre et entraîne les danseurs dans une valse folle. Mais ceux-ci sont très vite arrêtés dans leur élan. Une voix venant de l’intérieur de la boîte s’adresse à Elyne : - que se passe-t-il petite fille ? Tu sembles en colère... - c’est vrai. En ce moment, j’aimerais être une petite fourmi pour pouvoir entendre ce que Maman et Mamie se disent. - Qu’à cela ne tienne, répond la voix, j’ai le pouvoir de te transformer en fourmi un certain temps, mais réfléchis bien avant : vas-tu supporter ce que tu vas entendre ? Ne prends-tu pas trop de risques ? Que te rapportera ta curiosité ?
Elyne est à mille lieues de se poser toutes ces questions. Elle implore la voix de la changer en fourmi et de la transporter dans le salon.
Ce qui fut dit fut fait...
Elyne peut tout à loisir écouter ce qui se dit, mais ce n’est pas si simple ! La grand-mère, émue, presque en pleurs, emploie un mot qu’Elyne ne connaît pas, elle lit sur le visage des deux femmes de la terreur.
A la fois concentrée et bouleversée par ce qui se dit, Elyne n’a pas fait attention : elle s’est de plus en plus rapprochée des deux adultes et se trouve maintenant sur le bras du fauteuil où sa mère est assise. Cette dernière voit la fourmi et dans un geste réflexe s’apprête à l’écraser... c’est à ce moment-là, que la voix décide de transporter la fourmi dans la chambre d’Elyne et de lui redonner son aspect humain.
Elyne est toute tremblante... - je t’avais prévenu dit la voix, il ne faut pas forcer le destin. Ton grand-père est malade, tu l’as appris d’une façon brutale. Si tu avais attendu que ta mère te l’apprenne cela se serait passé autrement, elle aurait choisi les mots et le moment. De plus, tu as failli risquer ta vie en ne prenant pas garde qu’être fourmi cela comporte des avantages mais aussi beaucoup d’inconvénients !
La voix s’est tue, les danseurs ont repris leur valse folle mais Elyne ne ressent plus aucun plaisir à les voir danser, ni même à entendre la musique. Elle referme la boîte, la range dans le sac et monte dans le grenier le remettre à sa place.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de LYLYFLO
LYLYFLO · il y a
Toujours une belle imagination à écrire, à faire passer un message censé, tout en douceur, pour le jeune lecteur. J'aime beaucoup !
·
Image de Etoile*
Etoile* · il y a
Merci. Cela fait plaisir. N'hésitez pas à me faire des commentaires car c'est ainsi que nous nous améliorons.
·
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Là, Etoile, rien à dire. Ce texte est bien structuré et le message est clair: n'essayez pas d'entendre une vérité cruelle avant d'être prêt à la recevoir.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Jusqu’alors, les humains possédaient chacun leur ombre, elle leur appartenait totalement et rien ni personne ne pouvait les séparer. Mais les ombres restaient la plupart du temps dans ...

Du même thème