2
min

Derrière les sourires

Image de PLM

PLM

206 lectures

88

Qualifié

Elle sourit alors qu'il tient tendrement sa main. Les deux amoureux ressemblent à une publicité. Leurs visages angéliques restent dans la tête comme un slogan qui ne quitte plus les esprits. Ils pourraient vendre n'importe quel produit. D’une voiture au simple rêve. Leur petite fille, Thalia, au milieu d'eux, reste calme à l'image de sa mère. Elle dévoile ses premières dents qui lui ont tant fait mal. Son petit chapeau rose laisse entrevoir ses cheveux noirs et bouclés. Le père regarde sa fille avant de jeter un coup d'œil furtif mais passionné à sa femme. Il redresse la tête et esquisse son plus beau sourire. Celui qui faisait que Judith se sentait aimée.

Il chuchote quelques mots doux à l'oreille de sa femme. Judith se tient droite, lisse le devant de ses cheveux avec sa main et étire ses lèvres, simplement. Leur petite fille se met à éclater de rire et Judith la regarde tendrement. Il prend Thalia sur ses genoux et se rapproche de sa femme. Il la regarde et dépose un chaleureux baiser sur sa joue froide. Une lumière bruyante éclate et fige l'instant sur du papier glacé. Une belle image d'un père qui aime la mère de sa fille. Tout le monde dira qu'ils sont parfaits tous les trois.

Les amoureux ressemblent à une publicité. Mais ils ne pourraient vendre que du rêve. Quelque chose de fictif se dégage du regard de la jeune femme, comme si elle était l'actrice de sa propre vie. Le photographe n'a capturé qu’un baiser sur une joue et le rire de Thalia, le tout désormais scellé dans un cadre. Mais personne ne sait ce qu'il se cache derrière les sourires.

La vérité, c’est qu’elle souriait alors qu’il serrait violemment sa main. Le père a regardé sa fille avant de jeter un coup d’œil furtif et tranchant à sa femme. Il a redressé la tête et esquissé son sourire le plus frauduleux. Le sourire qu’il faisait pour que tout le monde l'apprécie. Il lui a chuchoté des mots acerbes et virulents, forçant Judith à se tenir droite, à se recoiffer et à sourire. Alors qu’elle ne voulait plus sourire. Il a pris Thalia sur ses genoux et s’est rapproché de Judith à la demande du photographe. Judith aurait préféré garder ses distances. Il a regardé sa femme et a déposé un baiser froid sur sa joue chaude. Une lumière bruyante a figé l’instant sur du papier glacé. L’image captieuse d’un inconnu qui feint d’aimer une femme.

Le cliché ne nous laisse pas entrevoir ce qu’il se passe derrière les sourires. Personne n'entend les vases qui se brisent. Les cris, les pleurs, les insultes et les « je te hais ». Le couple prétend s’aimer aussi fort que des acteurs oscarisés devant les autres, les spectateurs. Qui admirent et applaudissent un amour illusoire. Le couple entretient l’utopie, craignant qu’à la fin de leur histoire, tout le monde leur tourne le dos. Comme les spectateurs tournent le dos à l’écran en quittant la salle de cinéma.

Tous disent qu’ils étaient parfaits. Mais ils l’étaient seulement sur cette photo.

PRIX

Image de Hiver 2019
88

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gisny
Gisny · il y a
La souffrance au quotidien est-ce vraiment cela la vie de famille. Parfois j'entends mieux vaut être seule que mal accompagnée. Je ne sais pas. Bonne chance à vous.
·
Image de RAC
RAC · il y a
Tellement de choses cachées sous des apparences trompeuses ! Mais votre jolie plume est bien réelle, elle ! Compliments pour ce texte touchant et plein de subtiités...
·
Image de PLM
PLM · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de RAC
RAC · il y a
Avec plaisir ! Soyez le bienvenu chez moi quand vous voulez ! A+++
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Je vote!! C'est émouvant !
Je vous invite à lire, l'empreinte des souvenirs.🌹🌟

·
Image de Laurent Martin
Laurent Martin · il y a
Aie aie, ce surtout les enfants que je plains de vivre ces atrocités... comment peut-on grandir quand ceux qui sont censés vous inspirer confiance vous trahissent... 😱
·
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
La violence se cache souvent derrière les volets clos... Très beau texte. Mes 5 voix
·
Image de PLM
PLM · il y a
Merci énormément !
·
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
J'ai tout de suite penser à ça, ce mal si féroce, cette violence si froide, que personne ne voit.
Parce qu'on sourit, c'est plus facile.
Merci pour ce texte.

·
Image de PLM
PLM · il y a
Merci de l'avoir lu !
·
Image de Marie-Noelle Parade
Marie-Noelle Parade · il y a
C'est triste et réaliste. Bravo. Très bien décrit ce monstre.. Accepteriez vous de venir lire (4 minutes) ma nouvelle intitulée "photomaton". elle est en lice pour le grand prix d'hiver 2019.. Mercihttps://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/photomaton-3
·
Image de PLM
PLM · il y a
Merci, j'ai lu votre texte !
·
Image de Jipe GIRAULT
Jipe GIRAULT · il y a
Mise en scène et mensonges d'une écriture simple et précise. Bravo.
·
Image de PLM
PLM · il y a
Merci !
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
J'ai vraiment beaucoup aimé ! C'est très bien écrit et le sujet est amené d'une très belle manière. Ça m'a beaucoup fait penser aux réseaux sociaux, où tout le monde expose sa meilleure facette sans en montrer la plus mauvaise. Toutes mes voix ! ;)
·
Image de PLM
PLM · il y a
Merci beaucoup, ça me fait plaisir !
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci à vous pour ce texte :)
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un texte qui porte vers la réflexion .
La vérité n'est jamais ce que l'on croit .

·
Image de PLM
PLM · il y a
Merci de l'avoir lu !
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

J’étais là, près de la fontaine de galets aux trois bouches de bronze qui riaient le jour, la nuit, sous la neige des hivers, le soleil des étés aux odeurs de fougères et de menthe, j’étais...

Du même thème