1
min

Alejandra

Image de James Wouaal

James Wouaal

1162 lectures

745

FINALISTE
Sélection Public

Je replie la couverture puante qui me tient lieu de domicile et mets en route cet effrayant mendiant qui me tient lieu d’enveloppe. Derrière moi, l’aube brûle l’horizon comme pour incinérer les traces de mon passé et m’interdire toute idée de retour. Déjà deux ans de chemins creux et de poussière entre nous, mais toujours ce besoin de m’éloigner de toi. Ma pauvre Alex, je te fuis comme un chien qui rampe pour s’éloigner de sa douleur, car il est persuadé, ce pauvre, qu’on s’en débarrasse comme ça des douleurs, en les plantant-là, comme des sabots sales sur le seuil d’une ferme. Mais c’est vers toi que je fuis, vers ton cocon, vers ton pays, vers ton enfance.

Hier, j’ai pleuré devant un arbre mort qui m’a rappelé celui qui grimpait, tout tordu, dans la cour de l’hôpital des fous, où on a vainement cherché à nous normaliser les instincts et contre lequel tu me plaquais pour dévorer ma bouche. Te souviens-tu, Alejandra, de notre évasion avec pour toutes richesses nos blouses ridicules et ce roman qui portait ton nom ? Te souviens-tu comme notre amour faisait peur au personnel et cet acharnement que tous mettaient à le détruire. Te souviens-tu de la jouissance qui nous envahit lorsque toutes leurs drogues commencèrent à quitter nos âmes incarcérées dans leurs prisons chimiques. Te souviens-tu enfin de notre premier crime ? De ce sale type qui avait osé approcher la main de ton sein dans ce village glacial des Vosges ?

L’Andalousie est enfin au bout de mon regard, il me faudra l’atteindre et toute entière la traverser pour aller m’échouer sur la Playa de los Muertos, ce rêve d’eau et de sable dont tu caressais la photo comme on caresse la joue d’une fillette endormie. M’y attendras-tu ? Seras-tu là, sur ce sable que foulaient tes pieds d’enfant, pour m’empêcher de continuer ma route jusque dans cette mer verte et bleu qui clapote contre l’Europe.

Alejandra, mon doux monstre... ils t’ont reprise et si fort électrisée que ton âme s’en est déchirée. Je prendrai bientôt la plage en photo, je la frotterai sur mes lèvres puis je te l’enverrai par la poste pour que ton pouce, encore et encore, la caresse et vienne chatouiller les lèvres bleues de mon corps échoué sur la plage.

PRIX

Image de Été 2018
745

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aristide
Aristide · il y a
A retardement... je vote pour cette folle beauté !
·
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Oh il n'y a pas d'heure.
Merci Aristide.

·
Image de Thierry Zaman
Thierry Zaman · il y a
Mais c’est vers toi que je fuis
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
poignant et comme souvent les fous vrais et les autres de "la réalité formatée" les vrais fous,
!sublime et "boule d'hum' " comme disait un vieux prof de collège que je n'ai pas oublié.
du grand art, point et poing! final!

·
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Merci de ta visite Patrick. Je passerai moi aussi par chez toi...
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Quelle sombre tristesse et quelle beauté dans cette histoire. Merci.
·
Image de Ernestinemontblanc
Ernestinemontblanc · il y a
Amour sombre et fou, enfermé dans une camisole de poésie.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une finale bien méritée ! Toutes mes voix pour ce périple tragique que j’ai relu avec le même sentiment d’émotion.
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
La chute est terrible, et très joliment écrite, comme détachée de toute réalité :o
J'ai beaucoup apprécié l'ambiance et ta plume, par contre j'avoue avoir décroché de l'intrigue, un peu trop vaporeuse pour moi.
Merci pour ton texte, James !
Egalement, mon très très court "Gu'Air de Sang" est en finale du Prix Court et Noir !
Si tu le souhaites, n'hésite pas à renouveler ton soutien pour mon texte : j'en serai ravi :)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

·
Image de Epineuse
Epineuse · il y a
Douloureux et sensible... Bonne chance pour la Finale
·
Image de Yoann Bruyères
Yoann Bruyères · il y a
Une histoire et une ambiance intéressantes, je n'ai pas totalement accroché au style et à la forme par contre, question de goût !
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Histoire d'un amour déchiré, en quelques lignes, déchirantes.
·