3
min

A trottinette

Image de Marie No

Marie No

79 lectures

112

« Je suis en retard ! Je suis en retard ! Je suis en retard ! » criait Papa tandis qu'il enfilait sa chemise en mariant le bouton du mardi avec l'encoche du mercredi, mettait son pied droit dans sa chaussure gauche et attrapait sa serviette en renversant tous les papiers qu'il y avait dedans.
« Calme-toi, mon chéri. En t'affolant, tu perds encore plus de temps » lui a dit Maman.
Elle a aidé Papa à mettre ses chaussures dans le bon sens, à boutonner sa chemise dans l'ordre et j'ai ramassé ses papiers avant de les enfourner dans sa serviette (peut-être pas dans l'ordre, pour le coup). Puis Maman a attrapé une tartine.
« Et il faut que tu manges, qu'elle a dit.
— Mais je suis trop en retard ! » a répliqué Papa.
Hop, Maman lui a collé la tartine entre les dents.
« Chmui en cronchtard ! »
Je cois que ça voulait dire « je suis en retard. » Avec la tartine, Papa articulait moins bien.
La tartine à moitié avalée, mais habillé à l'endroit, Papa est sorti. La voiture était en réparation. Heureusement, il y a un arrêt de bus devant chez nous. Il s'y est dirigé à toute vitesse. Maman l'a rattrapé.
« Chéri, tu oublies qu'il y a grève aujourd'hui ! Grève des bus, des trains, des avions et des tramways.
— Et de l'école », ai-je ajouté avec une certaine satisfaction.
Papa a appelé un taxi. Mais au bout de dix secondes le téléphone à l'oreille, il a fait la grimace.
« Ça dit que les taxis sont en grève aujourd'hui... Et moi qui suis tellement en retard ! »
Par chance, j'avais une solution.
« Ne t'en fais pas, Papa : tu peux prendre ma trottinette. »
Bizarrement, l'idée ne lui a pas paru aussi formidable qu'à moi.
« Je vais plutôt prendre mon vélo.
— Il est cassé, tu ne te souviens plus ?
— Alors je vais prendre celui de Maman.
— Il est cassé aussi, ai-je répliqué. C'est pas faute de vous avoir rappelés qu'il fallait les réparer, depuis le temps qu'on doit faire la super balade de trente kilomètres que j'ai repérée...
— Ah oui, je me rappelle maintenant pourquoi on ne les a pas réparés... a dit Papa, plus pour lui que pour moi. Je vais prendre le tien, fiston. Celui-ci, je suis sûr qu'il roule.
— Il est trop petit. La trottinette, ce serait mieux.
— Tu me vois sur une trottinette ? »
J'ai regardé Papa dans son costume, avec ses chaussures vernies – la droite au pied droit et la gauche au pied gauche, grâce à Maman – et sa serviette à la main.
« Ben oui », ai-je répondu. Puis je suis allé chercher ma trottinette.
Le problème, c'est que Papa n'était pas très doué.
« Tu n'es pas bien rapide, ai-je remarqué en courant à côté de lui.
— C'est pas faux. J'irai plus vite à pied.
— Attends, je vais te conduire. Moi, je suis un champion de trottinette ! »
Papa était dubitatif. Il a dit qu'il serait trop lourd, que j'étais trop petit, que la trottinette était trop fragile, que tout était trop, et que surtout, lui, il était trop en retard.
« Ma trottinette aussi est une championne, c'est une haut de gamme. Tu ne te rappelles pas ? C'est toi qui me l'as achetée. »
J'ai invité Papa à prendre place derrière moi. Il a passé sa serviette en bandoulière et a posé ses mains sur mes épaules – je l'avais prévenu, il avait intérêt à s'accrocher – et... « C'est parti, mon kiki ! »
Ça, c'est moi qui l'ai crié. D'après Maman qui nous a regardés partir, Papa, lui, avait les dents serrées.
C'était trop fastoche de conduire Papa à son travail : de chez nous, le chemin est en pente. On allait super vite ! Assez tôt sur notre route, les dents de Papa se sont desserrées : elle s'étaient mise à claquer.
« Pas si vite ! Pas si vite ! Pas si vite ! criait Papa.
— Mais tu es tellement en retard ! »
Par un moment, on a dévalé un escalier. Ça secouait de partout. Qu'est-ce que c'était chouette !
Dommage, Papa ne faisait que râler.
« Moi, je ne dis rien quand tu prends les dos d'âne trop vite en voiture, lui ai-je fait remarquer.
— Oui, mais en voiture, on est attachés, il y a une carrosserie et surtout de bons freins ! »
Ma trottinette aussi avait de bons freins, qu'est-ce qu'il croyait ? Pour le lui prouver, j'ai pilé en toute beauté devant son travail. Ça ne lui a pas trop plu, ça non plus. Pourtant, il aurait dû être heureux de constater l'efficacité des freins.
En quittant mon véhicule, Papa était un peu échevelé. Au moins, il était arrivé. Le concierge de l'entreprise est sorti de l'immeuble.
« Je suis très en retard, a dit Papa.
— En retard ? s'est étonné le concierge. Mais les bureaux sont fermés ! Les patrons ont trouvé que c'était trop compliqué de venir travailler aujourd'hui. Même les raffineries font grève, il y a pénurie d'essence. Et puis, à cause de la grève de l'école, les patrons avaient leurs enfants à garder, parce que les baby-sitters font grève aussi... »
Je n'arrivais pas à voir si Papa était content ou non, car il faisait vraiment une drôle de tête, mais la bonne nouvelle, c'était qu'on pouvait rentrer à la maison ! Le seul ennui, c'était que le chemin était en montée maintenant, alors j'ai proposé à Papa : « Bon ben, pour le retour, c'est toi qui conduis ? »

PRIX

Image de 2018

Thème

Image de Très très courts
112

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Bruno Adjignon
Bruno Adjignon · il y a
Tout frais !!! Je m'abonne !
Image de Ray dit Kourgarou
Ray dit Kourgarou · il y a
Haaaa ! Quel bon moment !
Une belle écriture, de l'inventivité, de l'humour, de la fraîcheur, du rythme, de..., de..., etc.
BRAVO.
je me suis régalé.
Sans forfanterie, j'ai aussi quelques trucs amusants sur mon profil, si cela vous dit.
Merci pour ce moment, comme a écrit... l'aut'là. ;-))

Image de RAC
RAC · il y a
GENIAL ! Super histoire avec un petit côté "Petit Nicolas" excellent ! BRAVO et merci pour cet agréable moment de lecture ! (Et passez chez moi si vous voulez...)
Image de AKM Amoussou
AKM Amoussou · il y a
Je m'abonne pour ne plus rien rater de vous ! Bravo !
Je vous invite à lire ma nouvelle LES MOTS DU CŒUR et à apporter vos critiques :
« ...- Il m’a embrassé par surprise, je me suis laissée faire comme pour voir jusqu’où il voulait aller, il m’a déshabillé mais avant que le pire ne se produise je me suis sauvée.
Au fur et à mesure qu’elle me décrivait la scène, une peur grandissait en moi, la peur de l’entendre sortir les mots : « J’ai couché avec un autre homme », et à la fin elle laissa bientôt place à des suspicions... »
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1

Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Adorable ! Et pourtant, je ne suis pas adepte des trottinettes, a fortiori de celles qui roulent à toute allure... Mais comment résister à ce petit garçon tellement altruiste et malicieux ?
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Un texte pittoresque qui, loin de patiner, va à toute allure. Beaucoup d'humour et l'humour fait du bien.
Image de Thara
Thara · il y a
Tout cela pour rien... Le retour sera peut-être un peu moins drôle !
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une histoire pleine d'énergie et très agréable à lire dont j'aime beaucoup la chute. À bientôt Marie No !
Image de Marie No
Marie No · il y a
Je suis heureuse que vous ayez aimé, merci beaucoup pour vos beaux compliments :-)
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
On a toujours besoin d'un plus petit que soi. J'aime cet humour rafraîchissant !
Image de Marie No
Marie No · il y a
Cela me fait très plaisir, un grand merci !
Image de MCV
MCV · il y a
Un parfum "Petit Nicolas"... Très réussi!
Image de RAC
RAC · il y a
Ha, ben vous aussi vous trouvez ?! lol !
Image de Marie No
Marie No · il y a
Oh quel joli compliment :-) Merci beaucoup !