Verglas

il y a
1 min
4 387
lectures
996
Lauréat
Public
Recommandé

Tout petit je rimais déjà, et un peu plus grand, je rimais pour mes petits béguins, mais j'ai attendu 2005 pour me mettre sérieusement à la prosodie classique afin de ne pas mourir idiot  [+]

Image de Hiver 2017

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Il fait froid mon cœur,
Il fait froid.

L'hiver s'est abattu,
Brutal,
Dedans notre jardin emmailloté de givre
Et dans la nuit blafarde, les squelettes des saules
Tranchent, noirs et fourchus, sur un décor livide
Qu'éclaire vaguement une lune lointaine.

Côte à côte, nous sommes là dans cette mort glacée,
Un frisson, un malaise,
Au milieu de la nuit.

Et puis, à pas de loup, silencieuse, irréelle,
Une pluie verglaçante balaie notre jardin.

Mais bientôt les nuages s'enfuient à l'horizon,
Une féerie nouvelle scintille sous les étoiles :
Reflets de vagues ombres dans les miroirs des toits,
Ruissellement d'argent sur les feuilles des lauriers,
Fils électriques filés d'un écheveau de glace,
Poteaux cristallisés, clôtures diamantifiées,
Arceaux de peupliers ciselés dans le verre
Avec des airs glacés d'églises pétrifiées
Où des éclats de lune entrouvrent des berceaux.

Et nos yeux s'émerveillent,
Et nos yeux s'illusionnent,
L'illusion que la vie renaîtrait d'un reflet,
Reflet de toute chose figée
Dans la lumière morte.

Il fait froid mon cœur,
Serre-moi,
Il fait froid.

Recommandé
996

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !