1
min

Un battement de cil

Image de Haïtam Péaud

Haïtam Péaud

47 lectures

15

Une centaine d’années,
un battement de cil pour un elfe,
nous disent les légendes.
Il en fallut moins à l’Homme,
d’années,
pour polluer les cieux,
les montagnes,
les terres fertiles et les vieilles forêts,
ruisseaux et rivières,
les mers bleues
et les océans verts.

Au fond des abysses,
à la cour du Roi des Mers,
on ne sait plus que faire,
loin des regards et de la lumière,
écailles bleues luisant dans la nuit océane,
au pied du trône,
des sirènes pleurent.
Chevauchant de grands et fiers hippocampes,
bercés par un doux courant,
dans leurs conques marines,
les tritons soufflent leur douleur.
Car, ventres emplis d’un immonde poison,
oiseaux marins,
baleines et dauphins,
et puis bien d’autres encore,
leurs amis se meurent,
s’échouent au milieu d’algues vertes,
sur des plages bétonnées.

Loin de la Cour, à la surface,
où pourtant l’air est signe de vie ;
là où les bienfaits du soleil,
de la pluie et de la lune,
engendrent tant de plantes et tant de créatures
aux destins naturellement liés,
au gré des courants et des vents,
putride et nauséabond,
se déplace un nouveau continent.
Et bientôt,
ses racines plongeront,
loin dans les grands fonds,
jusqu’au royaume du roi Triton,
irresponsable folie destructrice qui ne dit pas son nom,
Pollution.
15

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
l'océan souffre et l'homme versera des larmes ...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci pour cette lecture!
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Criant de vérité et toujours le plaisir de te lire, joli poème Haïtam.
Si ton temps le permet je te propose une courte lecture :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-nombre-d-or-revelateur
Merci, Julien.

Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Poétique et mise en garde; c'est la dérive.
C'est toujours une leçon!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Mohamed. Mais c'est dommage, les décideurs n'écoutent rien, si, le bruit du fruit de leurs profits immédiats, sans penser à plus loin.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une vérité joliment écrite.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un chaleureux merci Atoutva!
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Amer constat. Et l'aile du papillon déclenche des tempêtes ... !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Mirage!
Image de Omar Chakri
Omar Chakri · il y a
Pleure Ô TERRE bien aimée .
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Omar.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un conte en vers pas du tout rose pour nous faire commencer cette journée de Noël en noir ! :(
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Tous mes voeux Joëlle et un grand merci!
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
la fin des océans désertés!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Patrick.
Tous mes voeux de bonne année!

Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Haïtam, un beau poème qui a à la fois la légèreté et la puissance des mots. Il y a tellement de vérité dans votre texte que cela sonne comme un état des leiux et un avertissement. Belle fin de journée.
Image de Haïtam Péaud
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une prise de conscience sur ce qui se passe sur notre terre actuellement. L'homme est l'artisan de son malheur .
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Ginette!
Image de Michèle Mancheron
Michèle Mancheron · il y a
Merci pour cette poésie pour dire l'abominable réalité. Mais on peut encore agir. Vite.
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
On peut parler de pollution en restant dans le domaine du conte et de la poésie. Les conséquences de l'action de l'homme sur la nature sont, elles, moins poétiques...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Ça, bien vrai, point de poésie ni respect de la Nature dans les décisions humaines...Merci Virgo.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo Haïtam pour ce très bon poème, car l’approche mythologique rend particulièrement émouvante la description de ce continent qui étouffe toute vie.
Un poème sur la pollution peut être lourd alors que celui-ci est d’une grande force en ayant recours à ces créatures de la mer qui forment le fond des légendes que nous aimons.
Quant à la première strophe, elle dit vrai, il a fallu moins d’un siècle. Écriture élégante et poétique, claire, précise.
Mon vote (dommage que je ne puisse mettre qu’une voix)

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Fred. J'avais écrit ce poème pour un concours proposé par le Muséum d'Histoire Naturelle à Paris en support à une expo qui par ailleurs doit être toujours en place. Le thème en était l'océan.
Il n'a pas été retenu par le comité de lecture de SHE