Rivage

il y a
1 min
16
lectures
1
Le soleil qui me grise

Et se moque de moi

Sur ta peau que j'ai prise

Il ne pense qu'a toi

 

Sur cette mer câline

Ou sont nos bras ballants

Toi petite maligne

Tu feins le nonchalant

 

Tu guettes à demi clos

Le moment parvenu

Mon œil à peine éclos

Est une main tendue…

 

Ton amour est sauvage,

Et ton rire éclatant

Bondit sur le rivage

En glissant doucement

 

Et doucement se pose

Sur mes lèvres qui n'osent,

Eperdument éprises

De cette douce crise.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Le sable chaud, la mer câline, tout ce qu'il faut !