Ma muse

il y a
1 min
5
lectures
0

Lecteur de romans et classiques des littératures, souhaitant encore s'essayer à l'écriture.

Dans la verte vallée se promenait le Sphynx
Au détour d'un clair bois, lui apparut muse
Qui de tout temps et par tous les temps s'amuse
Son regard la scruta de ses yeux verts de lynx

Et alors il alla en pleurs à sa rencontre
Ses blonds cheveux flottants par lui furent pressés
D'hyacinthe et de myrte en couronne tressés
C'était ainsi la première fois avec ma montre

Ma muse jeune et fraîche, amante des fontaines
Assise au fond d'un antre aux nymphes consacré,
D'acanthe et d'aubépine et de lierre entouré.

Elle me parla de ce lieu pour la première fois
Et sa voix, lui dis-je, est douce à mon oreille
Autant que le cytise à la mielleuse abeille.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
Une muse bien romantique.

Vous aimerez aussi !