Le chant de Mélisande

il y a
1 min
62
lectures
16

Je suis passionnée de littérature, je me souviens d'avoir toujours écrit, textes et poèmes. J'aimais en jouer comme d 'une lyre . Depuis peu retraitée de la fonction publique , j'ai succombé  [+]

« Je t’offre la bague, tu auras ma couronne
En mon royaume, viens m’y assister. »
Par des mots suaves, il m’emprisonne.
Je périssais, je l’ai su quand je t’ai vu.
L’amer remords, je l’ai connu.

Pliée sur le balcon, j’ai penché mes cheveux
En longs feuillus désaccordés.
Ils ont chuté jusqu’à tes doigts
J’ai tiré en vain sur les mèches rompues. 
T’aimer enfin, je l’ai voulu.

Rouge vermeil à l’orée du bois mort
La lyre retarde le temps des brumes.
De moi tu ne sais rien, de toi qu’en dit le vent ?
Une voix monte dans les corridors
Un bruit court dans les rameaux obscurs.

Ma bague de rubis, je ne l’ai pas vue tomber.
Il a cru perdre son nom, sa raison,
Il a besoin de chaînes, de collier.
Fuyons les murs, brisons les liens,
Dans la grotte des gnomes je t’attendrai.

L’air fraîchit, je te donnerai les iris d’eau
Tu verras briller une autre alliance
Avant que la vision ne s’éloigne,
Tu m’apprendras, tu me diras qui je suis
Car moi je ne l’ai jamais su.

Entends-tu la fontaine qui chantonne
Où se mire mon visage étonné ?
Cherche où me conduisent les lignes de ma main.
D’où je viens tu m’en diras le secret
C’est dans l’herbe que vivent les genêts.

Le lit cousu d’or voudrait se souvenir
C’est l’aveu de ton corps que je trouverai
On ne m’en a jamais parlé.
J’ai suivi le courant, j’ai reçu ton appel
Ton cœur au bord de l’eau, je l’ai retenu.

De quoi ont-ils peur que je découvre ?
C’est toi seul que j’ai rencontré
Sans savoir que déjà tu me voyais.
Ni passé, ni blason, ni racines,
Je suivrai tes pas, j’entrerai avec toi.

Sur le sentier où s’ouvre ma mémoire,
Je lirai ta pensée sur les rochers.
Dans cette pénombre assourdie de soupirs
Je poursuivrai ce que j’ignore
La forêt murmure ton nom, Pelléas.
16

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
Mélisande poussée aux nuées des univers au-delà des érotismes les plus fous!
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Plutôt un chant lyrique .
Image de Joëlle Diehl-Lagae
Joëlle Diehl-Lagae · il y a
Belle légende en vers où je vois aussi Tristan et Iseut ! Entre Debussy et Wagner mais que choisir ! Je choisis Ginette et son poème qui, en lui vaut bien un opéra !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci Joëlle. C'est vraiment adorable de votre part .
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Et Golaud le jaloux est tapi dans l'ombre... Magnifique troisième strophe, mais tout le poème est digne d'éloges !
(il y a juste l'adjectif "rosacée" que je n'aime pas car c'est trop souvent associé à "acné" ;-)) )

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Je vais voir ce que je peux faire pour le mot " rosacée" . Cela me turlupine aussi parce que j'avais buté dessus .
Le savoir des quelques grands maîtres de ce site me serait fort utile !!
Merci , Paul pour votre lecture . Si les cadavres de votre comédie me font peur , par contre vos commentaires ne me font pas peur et je les considère toujours avec grand intérêt.

Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Merci, c'est vraiment gentil !
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Très bel opéra de Debussy !ce poème m'a donné envie de le revoir . Merci
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un bel opéra en effet . Merci pour votre lecture .
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Belle évocation d'un drame mythique...
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un opéra que j'ai aimé réécouter . Merci Joëlle .
Image de Vrac
Vrac · il y a
L'amour à voix basse dans une forêt intemporelle
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci , Vrac . Des mots chuchotés.
Image de Louisa
Louisa · il y a
Chère Ginette, Mélisande se confie et nous 'offre ses regrets, son amour au sein de cette forêt mythique. Merci beaucoup
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci , chère Louisa . J'ai été émue par ce drame dans un lieu qui reste toujours d'actualité car intemporel .
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
De ce célèbre triangle amoureux, les pythagoriciens vous seraient gré, tant vous en transcendez la portée mystique...! ^^
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Chacun de vos commentaires est une invitation à la réflexion.
Merci pour ces moments de grâce.

Vous aimerez aussi !