232 lectures

110

Qualifié

Je m'allais dans les rues le cœur en tourbillon
Pour  un amour défunt. Le chien couvert de boue
Paraissait plus vivant que son maître debout
Métaphore à l'horreur drapé dans ses haillons.

Sur son torse il portait un saint en médaillon,
Futile talisman pour cette vie à bout ;
Et son corps décharné abritait tous ces poux
Qui traçaient sur sa peau, lentement, leurs sillons.
 
Comme par politesse il tendait en silence
Sa sébile aux passants poussés par l'indolence,
Certains indifférents et les autres peureux

De l'immonde spectacle à leur vertu s'offrant.
Je t'ai payé, débris, d'un symbolique franc
Pour m'avoir enseigné que, moi, j'étais heureux.

PRIX

Image de Été 2019
110

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pamela Hayek
Pamela Hayek · il y a
Très fort, ce poème... Cependant, quelque part au fond d'eux, beaucoup de personnes apparemment "heureuses" ressemblent à ce mendiant... D'ailleurs ne sommes nous pas tous des mendiants de l'amour ? Mes 5 voix et je vous invite à lire "Das Faszler"
·
Image de Titus
Titus · il y a
J'ai un autre poème sur le même thème -c'est un receuil sur la misère du monde et dans le monde en général - qui se termine ainsi:"Je luis donne cent sous. Elle me dit "merci". / Cette femme je sais, c'est un peu moi, aussi"
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
pas facile de faire l'aumône !
en lice 4Vagues à l'âtre ' si vous aimez...

·
Image de Christophe Pascal
Christophe Pascal · il y a
J'aime beaucoup! Tous mes votes (même si j'ai une très légère hésitation sur le nombre de syllabes de l'avant-dernier vers)
·
Image de Titus
Titus · il y a
Le dernier vers a été modifié. Short en soit remercié!!!
·
Image de Christophe Pascal
Christophe Pascal · il y a
OK, trop vite, je viens de lire votre commentaire ci-dessous :)
·
Image de Titus
Titus · il y a
J'écris directement sur l'ordi, d'où la multiplicité des fichiers des rubriques, des copié-collés, des recueils; et des fois c'est un brouillon en attente de perfectionnement ( "C'est pas le mot que je veux, bon j'y reviendra" ) qui part chez l'éditeur Le poème ci-contre "du même auteur" ( Je t'apprendrai ) a ainsi 2 vers de onze pieds et un de treize à cause de ce procédé d'écritures multiples. Je me filerais des baffes. Grrr...
·
Image de Carine Lejeail
Carine Lejeail · il y a
Incroyable poème (et je ne dis pas ça tous les jours!). On sent le travail derrière les mots, le travail de ciselage. Il en résulte un texte à la fois très beau et efficace, le sujet est un sujet qui revient souvent dans les textes, mais ici vous l'avez traité de façon très originale, vous avez fait du mendiant un être presque mythique. Et puis cette chute sur le bonheur fonctionne très bien, mes 5 voix sans hésiter!
Je vous invite à découvrir mon univers et à me porter plus loin si le cœur vous en dit:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/journal-de-guerre

·
Image de Titus
Titus · il y a
Y'a une erreur dans l'avant dernier vers: en fait j'ai posté un brouillon et je sais pas comment modifier ça. Ça m'énerve!!!!! Un humble merci, de fait immérité.
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Whoah, vraiment mon genre de poème, réalité tragique d’un être à l’autre...
Bravo !

·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
un poème bien écrit qui débouche sur 2 très jolis vers
·
Image de Titus
Titus · il y a
Y'a une erreur dans l'avant dernier vers: en fait j'ai posté un brouillon et je sais pas comment modifier ça. Ça m'énerve!!!!! Un humble merci, de fait immérité.
·
Image de Titus
Titus · il y a
J'ai 2 fichiers: un brouillon, un définitif. J'ai posté le brouillon. Grrr. Corriger l'avant dernier vers: "Je t'ai payé, débris, d'un symbolique franc". Mais j'arrive pas à corriger. Mille excuses aux puristes qui auront bien eu raison de passer outre ce poème. Re-grr….( Si vous savez comment faire, dites-le moi. Merci )
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Franc ou euro, la pauvreté est toujours là...
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Pour le style maîtrisé et de qualité, et pour la chute à l'investissement plus qu'amorti (sourire).*****
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

POÈMES

Ta paupière est close, et tu t'es endormie Pour t'accorder alors un moment de repos. Je...

Du même thème