La trieuse

il y a
1 min
8
lectures
1

Le gars est écrivain d'horreur et de fantastique raté, et il se permet de se décrire à la troisième personne ! Le melon  [+]

D'abord, il y eut l'appel.
« Vous commencez lundi. »
Puis, le premier jour.
« -- et la trieuse se trouve ici. »

La boule au ventre, Pierre Franju tâtonna.

Le lendemain, dans le vacarme des machines, une voix résonna.

Ce n'était pas le son des dix mille préformes de plastique,
C'était bien une voix.
Ce n'était pas celle du coordinateur,
Mais c'était bien une voix.

Un doux murmure...

« Pierre, approches-toi...
Pierre, je suis là, approches-toi... »

« Hein ? Qu'est-ce que c'est ? »

La trieuse s'enraya, arrachant Pierre à cette soporifique voix.

« Foutue machine, c'est ce que t'es ! »

Psschtttt !!!...

Mais la voix reprit :
« Pierre, viens, approches-toi ! »

Un coup d'oeil.

Andreï se trouvait là.
Andreï Ivanov, le collègue de Bulgarie
Anciennement affecté au tri
— Embauché sans un regard sur ses papiers —,
Qui n'eut pas une fin heureuse,
Dévoré par la trieuse.

Pas d'odeur. Rien qu'un son et une image,
Qu'un certain Franju avait bien connu.

« Viens m'aider, Pierre,
Allez, VIENS BOSSER ! Il faut trier ! »

Trier...

Trier.

Trier !

TRIER !!!

(Il fallait éjecter le plastique bourré de défauts,
Et garder celui en bon état.

Précieusement.)

Andreï était là, oui. Vraiment là.

Son cadavre en tout cas.

Son esprit devait être une quelconque version altérée.
Malintentionnée.

« TRIER !!! »

C'est alors qu'irrémédiablement attirée, comme par une force invisible, une main d'intérimaire fut happée.

« J'emporterais bien plus. »

La machine avait faim ce jour-là.
Elle décida de se faire un vrai repas,
Et ça tombait bien, Pierre était un bon petit plat.

Le nouveau côtoya le Bulgare payé au noir,
Et ce, pour le restant de ses jours.
Des jours dans les limbes, que nul ne peut se permettre de compter.

La semaine suivante, comme si de rien n'était, Pierre Franju était remplacé.

Un nouveau s'installa à la trieuse,
Puis une mélodie l'envoûta :
« Hé, le nouveau ! On est là !

...

Approches-toi... »

FIN.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !