La sortie du Pierrot

il y a
1 min
71
lectures
14
Il est parti loin d'ici
A l'heure où la ville dort,
Quand ne traîne plus dehors
Qu'un chien perdu dans la nuit.

Il est parti en silence
Pour l'éternelle bohème,
Ne laissant que ce poème
D'amertume et d'espérance :

Tombe le rideau noir
Sur toi pauvre Pierrot
Saltimbanque sans gloire
Galérien du tréteau
Tombe le rideau noir
Tu iras tout là-haut
Sur des scènes royales
Briller comme une étoile

Il est parti loin d'ici,
Doucement, comme on s'endort
Pour mieux changer de décor
Au théâtre de la vie.

Il est parti dans sa nuit,
Délivré d'un coeur en peine.
Une lumière lointaine
Semble nous parler de lui.
14

Un petit mot pour l'auteur ? 14 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Un petit cœur pour ce charmant Pierrot
Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Le rythme est très intéressant, avec cette citation encadrée de deux quatrains en heptasyllabes. Je trouve que les changements dans le nombre de syllabes au sein d'un poème font particulièrement ressortir la musique de chaque vers. C'est un peu comme à table, si on sert un plat après l'autre, salade, puis légumes, puis viande, puis un bout de pain, puis fromage, puis fruits, puis mousse au chocolat, puis café, c'est pas comme quand on met tout sur la table et qu'on peut manger une feuille de salade avec un bout de roquefort, une bouchée de steak avec du raisin, et le tout bien combiné c'est tellement meilleur que la succession parfois guindée. Enfin, c'est peut-être une façon très personnelle de voir les choses.
Image de JLK
JLK · il y a
C'est aussi la mienne. Quand on a beaucoup écouté les chansons,
on aime cette diversité des formes, soit d'un texte à l'autre, soit à
l'intérieur même d'un texte. Baudelaire, qui écrit le plus souvent en
alexandrin, comme tous les poètes de son temps, aimait aussi les
poèmes en forme de chanson :
Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble...
*
Que j'aime à voir, chère indolente,
De ton corps si beau,
Comme une étoile vacillante
Miroiter la peau...
C'est pour ça qu'il a été si souvent mis en musique, n'en déplaise à Lucchini
qui trouve que Baudelaire se chante moins bien qu'Aragon...

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bel hommage à Pierrot le saltimbanque ! Est-ce que vous pensiez à quelqu'un en particulier ?
Image de JLK
JLK · il y a
Non.
Image de Virginie Denise
Virginie Denise · il y a
"Saltimbanque sans gloire", pauvre Pierrot.
Pourquoi toujours vouloir la gloire? Vivre pour la reconnaissance des autres est une torture!
En tout cas, j'aime beaucoup !

Image de Etienne Mutabazi
Etienne Mutabazi · il y a
très touchant votre poème
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Comme ce poème est beau ! Il me fait penser à Molière, les tréteaux sans doute et ses débuts difficiles... Cela me touche sincèrement
Image de Gaby S
Gaby S · il y a
"Les feux de la rampe" de notre cher Pierrot...
Image de Roger ALCARAZ
Roger ALCARAZ · il y a
"Donnez-moi des clairs de Lune pendant qu'il est encore temps... " J'ai toujours eu une tendresse pour Pierrot.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est plus qu'une comptine... je ne sais pas pourquoi ton Pierrot m'a fait penser au comédien Yves Rénier qui est décédé hier... juste une association d'idée. Bien mélancolique tout ça !
Image de JLK
JLK · il y a
J'avais 10 ans en 65, l'année de Belphégor, qui l'a révélé au grand public.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Idem, disons 9 vu que je suis née en fin d'année. Mais je n'ai vu Belphégor que bien plus tard.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Pauvre Pierrot ! Il faudra que je poste un jour le poème-chanson que j'ai composé pour lui et qui est un chouia moins triste…

Vous aimerez aussi !