Jojo

il y a
1 min
433
lectures
33
Finaliste
Jury
Recommandé
La pluie frappait le ciel et battait les pavés
Dans l'immense vacarme où s'endormait Paris
Et mes larmes coulaient sur mon corps délavé
Aux trottoirs où jadis s'allumait Rosalie.

Je traînais le fardeau de ma lourde carcasse
Si c'était pour m'enfuir qui peut dire où j'allais ?
J'avais peur de mon âme et du reflet des glaces
Sur la Seine endeuillée mon visage trop laid.

Et je cherchais un pont pour abriter mon cœur
Du déluge honteux, coupable et douloureux
Grisant d'amertume les morts et les veilleurs
Pour cacher ma faiblesse et mes sanglots piteux.

Et la nuit fit sa lune au matin je vivais
Encore une autre mort dans la crasse des rues
J'attendais le passé, j'espérais, je buvais
Jusqu'à ne plus savoir qu'un jour, oui, l'amour fut.

Un vivant vint s'asseoir sans la moindre pitié
Il avait le regard de ceux qu'on ne voit pas
Le sourire perdu des grandes amitiés
Il était le sauveur où s'en allaient mes pas.

Recommandé
33

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !