Filiation

il y a
1 min
12
lectures
4

《Ce qu'on te reproche, cultive-le, c'est toi !》Jean Cocteau  [+]

I. Le fils.

S'il vous plait
Ne gardez rien de tout ces maux
Laissez-les s'envoler
S'évanouir
Librement !

S'il vous plaît
Pardonnez-moi
Laissez-moi franchir le seuil
Et disparaître...
À tout jamais !

S'il vous plaît
Ne priez pas pour moi
Laissez mon âme tranquille
Je retourne à la source
Oubliez moi !

II. Le père.

Ils n'ont jamais su
La douleur
Ils ont toujours cru
Que ce n'étaient que des mots...

Ils ignorent tout de
La souffrance
Qui vous fait maudire
La terre, le ciel et tout ce qui s'y trouvent...

Qui conduit votre âme
Aux flammes
Au lieu où la douleur
Est éternelle...

III. Le Grand-père

Bien sûr qu'il y a des cris, des révolutions, des guerre civiles
Que les montagnes s'écroulent sur des innocents
Que la folie, les tourments dévastent des villes
Tout compte fait, nous pesons si peu dans le flot du sang...

Bien sûr qu'il y a de la souffrance, du malheur sur la terre
Que notre temps ressemble à une marche infernale
Que l'Homme s'acharne à vouloir se satisfaire
Au mépris de toute dignité, civilité, morale.

Bien sûr que rien ici-bas ne s'obtient sans contre-partie, sans difficultés
Que chaque victoire, chaque réussite est le fruit de la persévérance
Quelle serait le sel de nos vies sans cette fatalité ?
Et que retiendrait-on au soir de tirer notre révérence ?

Kephas. (07/2021)
4

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Toute la vie est un combat. Avec les autres et aussi avec soi-même.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
C'est beau.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Trois générations qui veillent sur nos destinées !