Fantaisie infernale

il y a
2 min
612
lectures
160
Qualifié

Portraitiste et appropriateur culturel de 17 ans. Créateur de Lucien Branu, de Céleste de Saint-Aix, d'un des Dahus qui peuplent Short Edition, de Raoul Lechat, de Taishō Hirokazu et de Joseph  [+]

Image de Hiver 2020

Aux abords d’un grand lac où s’enivraient badauds,
Où le vin et la chair s’offraient aux serviteurs
Où le Curé, le Fou, l’Hérétique et la Sœur
S’adonnaient tour à tour à la bête à deux dos,
Et où l’on révérait un moderne Veau d’Or,
Le Diable vint me voir et me porta sous terre.
Ma fin était donc là, exil involontaire
D’une âme malivole à tourmenter encor.

Mais ce n’était la Mort qui me venait chercher
Car Belzébuth ne peut ôter la vie aux Hommes.
Si Méphistophélès, le Serpent à la pomme,
M’avait à cette orgie sobrement arraché
C’était pour me parler et pour m’entretenir
Des gens de mon hameau risquant la damnation,
D’éternelles douleurs, lentes trépanations,
Et d’autres châtiments qu’on ne peut soutenir.

« L’archipel infernal ne peut plus recevoir
De nouveaux malfaiteurs, murmura le Démon.
À toi de raisonner, tel un jour Salomon,
Ton érotique bourg que Dieu ne veut plus voir. »
Il dit, et m’emmena dans son royaume immense
Me fit voir tous entiers les merveilleux palais
- Taisant les cris de ceux que l’on y empalait –
Qui pour ce travail seraient sa reconnaissance.

Le Diable me montra Babel, Ur et Ninive
Fit tomber à mes pieds mil femmes prisonnières
Me fit miroiter l’or, les lingots et les pierres
Les rivières de feu, loin de mes cours d’eau vive.
Il occulta les morts, leurs terribles souffrances,
Fit chanter les démons et taire les pleureuses,
Conta bien des légendes, mais point les plus affreuses,
Enfin il camoufla l’immonde senteur rance.

« Monstre qui crois-tu donc duper par ta magie,
Lui fis-je, contrarié. Ne sais-tu qui je suis,
Moi, le poète humain, la voie qui fend la suie ?
Crois-tu m’étonner par tes ors et tes orgies ?
Cent fois à tes palais, je choisirais ma chambre,
Ses murs de chaux, son lit, sa petite croisée
À tes filles meurtries aux jambes décroisées,
Je garderai l’amour d’une femme en décembre.

Son regard vif et doux, sa peau et ses cheveux :
Tout en elle réjouit ma pauvre âme abusée.
Et si sa voix devait la mienne refuser,
Elle serait plus douce que ces « je te veux ».
Quant à tes morts ruisseaux qui ornent tes campagnes,
Sache que dans nos prés poussent de blanches roses
Qui, bien que périssables, valent tes fleurs moroses.
Mais, pour les villageois, eux donc, qu’ils t’accompagnent ! »

Satan vit que j’avais compris tout son mensonge
Et me rendit au lac où je passais mes jours.
Quant à cet étrange et pernicieux séjour,
Je n’ai gardé de lui qu’un vague, indistinct songe.

***

La Mort me fit un jour l’honneur de son accueil
Mais ce ne fut point Dieu qui m’ouvrit son portail ;
C’était de Lucifer dont j’étais le bétail.
Le poète est tombé dans la main de l’orgueil.

160
160

Un petit mot pour l'auteur ? 75 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un poème puissant. Bravo !
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Très très doué Monsieur !
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Je suis passée à coté de ce poème très inspiré. Vous voyez , Louis, que ça peut arriver à tout le monde ;).
Bravo !! :)

Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
En effet... Merci d'être venue en tout cas ! :)
Image de LaNif
LaNif · il y a
C'est vraiment magnifique ! J'ai pensé à vous tout à l'heure en me souvenant de l'histoire magique de Taisho Hirokazu qui m'avait tellement plu.Que dire de ceci, que je viens de lire ? Je reviendrai. Il y a un petit problème pour voter. Je vais voir cela avec Short? Mais vraiment, Louis vous êtes vraiment doué. Et pas que doué...
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci beaucoup à vous LaNif pour ce commentaire qui me fait fort plaisir et pour votre soutien à mes écrits ! Aucun problème a priori pour les voix, la vôtre a bien été enregistrée, c'est très gentil ! J'espère que ce qui viendra sur ma page vous enthousiasmera autant :)
À bientôt sur Short.

Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Du beau travail et une approche de l'Enfer intéressante !
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci beaucoup :)
Image de Ikouk OL
Ikouk OL · il y a
Tres beaux alexandrins. C'est fort. J'envie votre talent
(https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/euskal).

Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci beaucoup ! :)
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Très fort.
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci beaucoup !!
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Je viens de vous découvrir.
J'ai aimé et je me suis abonné.
Très jolis alexandrins fluides et très entraînants par leur musicalité.
Je vous invite à lire : DIGOINAISES CORPS ET ÂME "

Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
C'est fait ! Merci beaucoup d'être venu ! :)
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Quel talent et quelle inspiration !
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci beaucoup ! :)
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Quelle imagination ! Et une très belle construction. Toutes mes voix.
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
C'est très gentil, merci beaucoup François !

Vous aimerez aussi !