Démontagnage

il y a
1 min
560
lectures
314
Lauréat
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Ce poème décrit avec richesse et originalité la transhumance. Son style extrêmement travaillé, ultra-visuel, permet une lecture très agréable

Lire la suite

J'ai grandi sous l'aile d'une grand-mère extraordinaire, une femme de la terre ; un jour j'ai fermé la fenêtre de ses yeux, un jour j'ai fermé la porte du palais où patoisent les mots, un jour je  [+]

Image de 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Ça vient de là-haut
Ça suinte d’abord
Gros comme un filet d’eau
Puis ça grandit en ruisseau
Ça cascade, ça dégringole
À petits bonds
Ça bouscule les monts

C’est de la coulée de troupeaux
Une poussée de fumerolles
Ça soulève la poussière
Ça explose en tonnerre, en volcan
Ça coule comme une lave
Ça ronfle comme un torrent

Voilà l’avalanche de laine blanche
Qui se fraye un passage
Désemplit les alpages
Couleurs, formes et odeurs se fondent
Hommes et bêtes se confondent

En altitude
S’instruit, s’enrichit la vie
La solitude
Fabrique ses nantis
Longtemps
La montagne les a engloutis
Maintenant
Elle les redescend
Les désenveloppe
Les recrache de l’oubli

Dans la vallée
Le peuple des hauts sommets
Galope
Revient aux habitudes
Le chant des sonnailles
Regagne sa bergerie

Là-haut
Dans le silence des gagnages
En sourdine,
Le vent solitaire piétine
Roches, pierrailles et rocailles

Au pays des Écrins
Dans le clair matin
Le petit train des onglons
Forge un immense creuset
Où chacun marque le passage
D’une richesse vraie

Sous le toit
Des monts Isérois
Se cache
Le courant d’un langage
Celui d’un monde secret
Celui du démontagnage
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Ce poème décrit avec richesse et originalité la transhumance. Son style extrêmement travaillé, ultra-visuel, permet une lecture très agréable

Lire la suite
314

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gérard Jacquemin
Gérard Jacquemin · il y a
J'y vis aussi là haut, aux Ecrins sauvages, et suis parfaitement en symbiose avec ce magnifique poème.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Je ne vis pas là haut, mais un jour on m'a raconté le démontagnage et j'ai vu, j'ai entendu... tous les sens se sont mis en éveil et j'ai écrit ce ressenti. Profitez bien de cet endroit extraordinaire et merci pour vos mots.
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Un texte d’une richesse vraie...super et merci.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci également pour votre lecture, pour votre message. Pour moi les vraies richesses sont dans la nature...

Vous aimerez aussi !