Image de Léonore Feignon

Léonore Feignon

...à l'été de ma vie, j'ai accroché une aile qui épouse le vent et depuis, sans âge, je vis sur un petit nuage...

225 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

Ailes d’exil

La forêt de Loboudou ne comptait plus ses arbres abattus. Jour après jour, les Grands Celtis, les arbres de pluie, les arbres sacrés, dans lesquels les oiseaux nichaient depuis des nuits... [+]


En compétition
Grand Prix Été 2020
Poèmes

Le mont des monstres

Iséroise, je ne suis pas
Mais pour te voir
J’ai laissé mon pays plat
J’ai épuisé tout mon souffle
Pou... [+]


En compétition
Short Paysages 2020 - Poèmes
Très très courts

Un cœur à la mer

Ma douce, ma sirène,
Je vous écris du haut de la falaise, du haut de mon repaire creusé dans l’argile rouge.
Il est l’heure où le ciel prépare son lit, où la mer s’empourpre sous... [+]


Très très courts

Lettres de l’Un à l’Autre

Un jour, le tocsin sonna et une voix froide dicta.
Le bonheur de vivre, la joie d’aimer qui s’attrapait à pleins bras, s’arrêta.
Il s’appelait Arthur, elle s’appelait Emma.... [+]


Qualifié
Grand Prix Printemps 2020
Nouvelles

Les petites bottes rouges

La lune ronde éclaire la pénombre. La nuit arrosée d’étoiles lentement se retire, vagabonde. Vers les étables marche une ombre. À ses trousses une enfant court, rattrape l’ombre, met ses... [+]


Qualifié
Grand Prix Printemps 2020