Au besoin.

il y a
1 min
3
lectures
1

Par les temps qui courent, je marche.  [+]

Entends ces quelques mots, l'ami...
Tu vis. La mort ne t'a pas pris,
et tu ne l'intéresses pas
encore, il te reste du temps.

Qu'en faire ? Eh bien, à toi de voir.

Rien n'est si bon ni si mauvais
que d'avoir un choix devant soi,
mais il en va toujours ainsi.
Il n'en existe pas de pire
ou de meilleur, seulement un,
le tien.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Un poème empreint de sagesse et d’un excellent message à méditer ! Merci

Vous aimerez aussi !