Trouve les prés faits que tu re...

il y a
5 min
49
lectures
5

Grand amateur de science-fiction, surtout des auteurs de l'Âge d'Or, Clarke, Asimov, Sheckley... sans oublier LE patron de la "short short", Fredric Brown. J'aime les jeux de lettres, les jeux de  [+]

(Dans le texte qui suit j'ai caché les noms des 101 préfectures françaises, dans l'ordre des départements. Combien en trouverez-vous ?)

J’aurais pu commencer cette histoire par un calembour en brésilien. Mais vous me connaissez, je suis un gars sérieux.
Je suis allé au resto pour mon anniversaire. L’enfer absolu ! Des moules insipides pour commencer. Oh, oui, l’est très digne, l’est ben droit dans ses bottes le patron ! Il te promet des agapes, et te sert des plats ni salés, ni sucrés, ni rien ! S’il était fonctionnaire, je voterais sa privatisation !
Mon copain le bidasse, Charles, vit le mess hier et me confia qu’on y mangeait bien mieux que dans ma gargote ! Bref. Le foie était froid, et en guise des « Trois Canetons dans leur Sauce » j’ai eu droit à un trio de minuscules carcasses onéreuses ! On a servi à Chérie une paire de poireaux déshydratés autour d’un homard... seyant s’il eût été une bague, mais ne remplissant même pas une dent creuse.
Quand on trouve de l’or, y a qu’à le ramasser. Moi j’habite un coin merveilleux où l’on parle ma langue, où les musiciens sourient, où la roche est lissée par les bottes de milliers de randonneurs, où les bourgeois font des bouquets avec 7 tulipes et 10 joncs, et où les saints brillent, heureusement, de tout leur aura !
Non loin de chez nous se trouve la fameuse forêt (pourtant guère étendue) où périt Guenièvre ; les hautes herbes en sont la dernière demeure.
Sur le terrain de pétanque, on entend « Allez, va, lance le petit au lieu de galéjer ! » C’est la fleuriste, Ève, remise de son rhume, qui apostrophe ainsi Tonin le tavernier.
Jadis dans le château a été signée la Charte, remise en 2002 au président Chirac, qu’imperméable et parapluie n’ont finalement pas protégé de la tempête : le vent emporta Jacques si haut qu’à ses yeux la place de la Bastille avait disparu !
Ni très franc, ni menteur, l’habitant de mon patelin peut aussi bien être un grand gueulard qu’un petitou loser, mais quoi qu’il en soit la vie aux champs lui fait du bien. C’est en se promenant au bord d’autres rives que les siennes qu’on réalise qu’un limon peut lier des humains entre eux.
La reine qui vivait dans le château rouge jouait des tours pendables à son mari, un roi podagre, noble et coléreux qui, croyant que le coupable était son serviteur, s’exclamait « allons, le sot, niais et pustuleux valet Léandre, cesse céans ! ». Comme dit un proverbe, l’ange démarre avec humour, mais le démon démarre sans.
L’enviable oisiveté de la reine faisait que, souvent, elle réarrangeait les meubles, de façon que le synthé tienne dans l’angle. C’était une bonne idée, que Léandre reprenait régulièrement à son compte. Souvent le parasite pique une idée et puis en veut les lauriers ; il n’entend pas la voix de la sagesse qui lui suggère l’humilité. Or Léandre était plein de vices et de paresse. Lorsqu’il ne ressassait pas une bronca horrible dans sa tête, il passait ses journées à geindre parce qu’on lui avait collé une amende...
En général, il est vrai qu’il n’avait pas beaucoup de chance. Même quand une tombola offrait vingt-cinq lots, il n’en gagnait pas un seul.
Le couple royal possédait un chat longiligne, très sportif, un chaud montagnard qui arpentait la vallée sur ses petites papattes.
Ils eurent un jour la visite d’un éminent sire, un grand costaud, un malabar : le duc d’Enghien. L’homme préférait une grosse vanne salace à un sermon de messe, une pauvre blague usée et recuite à une pensée neuve et riche.
L’île sauvage au milieu de la rivière abritait un nabot verdâtre qui dégageait une odeur puissante de mal lavé. À son approche, les villageois criaient « Mon Dieu, comme il pue ! balançons-lui du parfum ! ». Les lavandières, qui rentraient harassées de leur journée de labeur, ne tarissaient pas de critiques sur le nain puant, et plus d’une évoquait un bon bain, une lessive et un repassage.
« C’est clair, mon fer en fait une maladie de ne pas pouvoir repasser ses fringues fripées ! ».
D’autres s’adressaient à lui directement. « Salut le nain, c’est pas d’pot c’te tempête, hein ? T’as r’bâti ta cabane ? ».
Beaucoup agitaient leurs langues de vipères, pis, niant leur méchanceté, faisaient remarquer que Monsieur le Maire était élégant, lui.
« Tu rigoles ? Élégant, avec son costume couvert de strass ? Bourgeois il est né, bourgeois il mourra ! ».
De nos jours, à la Taverne de Tonin, ça discute beaucoup. On se plaint parfois de sa condition :
« Marre de la bricole, marre de la bidouille, marre de tourner comme un lion en cage à Pôle Emploi ! Je me sens aussi étranger à ma vie qu’une betterave zouloue ! Qui m’accompagnera quand j’irai cogner sur le menteur qui m’a promis du boulot ? »
Un grand brun bronzé paie des tournées au bar et raconte qu’avant de s’installer ici il travaillait dans les champs berrichons.
« Un jour je croise une nana que, ma parole, elle a un buste de Marianne, si... disons... proéminent, qu’on aurait cru une statue ! »
L’ancêtre du village, qu’on appelle « Grand-Papa », ricane.
« Moi, petit, la vie m’a appris qu’une gonzesse, ce n’est qu’un trou entre deux bosses ! La gonzesse, elle aime l’un, après elle aime l’autre, et pis un jour quand elle te regarde à l’envers, ça y est, tu es hypnotisé, tu es prisonnier pour toujours ».
« Grand-papa, tu es odieux et misogyne », lui lance Tonin. « Allez, tu es puni ! Hors d’ici ! ».
Il se tourne vers un groupe d’habitués qui trinquent.
« Au fait, quelqu’un connaît Damien, le banquier ? »
« Damien ?!? Ah ! L’binoclard ? Oui, j’le connais »
« Tu pourrais intercéder en ma faveur pour qu’il recalcule mon taux bancaire ? J’y arrive plus avec mon prêt. »
« J’vais essayer, mais c’pas gagné. Damien il a l’air tout fragile, tout long, tout fin, mais c’t’une vraie peau de vache. Il vient de Château-Chinon, et on sait bien qu’si la Bourgogne est un pays à vignes, on y trouve aussi de belles femmes... et un gros tas de banquiers vicieux ! »
« Dis, c’est pas par là qu’ils font le fromage qui s’appelle la Roche Laitière ? »
« Non, c’est dans les Deux-Sèvres, ma sœur y travaille. Elle dit que c’est assez dur à fabriquer, faut pas louper la période où c’est bon à manger, parce qu’après, quand la Roche surit, on doit la jeter. Ça lui est arrivé. Elle a dû tout balancer, même les pots à tiédir ! »
« Moi ça me fait penser à mon frangin. Quand on était petits, il adorait le Monopoly, acheter, vendre des baraques. Adulte, quand il m’a annoncé qu’il se lançait dans l’immo, j’ai bien cru qu’il réalisait son rêve d’enfant ! Mais un an plus tard, lui aussi s’est mis aux fromages. »
« Mon petit cousin, lui, c’était le rugby sa passion, avec Chabal et pis Nallet. Un jour, juste pour se marrer, il a accroché une fleur au serre-tête d’une nana très chic, une belle fortune de la région. Elle a trouvé le geste touchant. Quand ils se sont mariés il était encore bûcheron. Un jour sa scie s’est mise à faire des sons suraigus, déchirants et vrillants. Ça l’a rendu malade de l’ouïe. Il est maintenant terrassier, c’est plus silencieux, et surtout il a un beau biniou dans l’oreille qui l’aide à entendre. Mais si t’espère que ça l’a rendu discret, t’es yoyo ! Il parle pas, il hurle...
... Mais ne t’endors pas, tavernier ! sers Gilles qui tend son verre ! ».
Il poursuit à voix basse, terriblement sérieux. « Et pis y a aussi mon beauf, Mahmoud, c’était l’homme fort de Francis, l’assureur... Des biceps terribles et rien dans la tête, sauf qu’il était un peu artiste. Un jour il a dessiné dans son petit cahier noir les seins de Ninon, la femme de son patron... Le Francis il lui a mis son pied au cul et il a crié « Fous le camp, Mahmoud ! Zou ! Casse-toi et ne reviens jamais !


-----

Pour ceux qui ont eu le courage d'essayer, la liste des départements et des préfectures :
01 Ain / Bourg-en-Bresse
02 Aisne / Laon
03 Allier / Moulins
04 Alpes-de-Haute-Provence / Digne-les-Bains
05 Hautes-Alpes / Gap
06 Alpes-Maritimes / Nice
07 Ardèche / Privas
08 Ardennes / Charleville-Mézières
09 Ariège / Foix
10 Aube / Troyes
11 Aude / Carcassonne
12 Aveyron / Rodez
13 Bouches-du-Rhône / Marseille
14 Calvados / Caen
15 Cantal / Aurillac
16 Charente / Angoulême
17 Charente-Maritime / La Rochelle
18 Cher / Bourges
19 Corrèze / Tulle
21 Côte-d'Or / Dijon
22 Côtes-d'Armor / Saint-Brieuc
23 Creuse / Guéret
24 Dordogne / Périgueux
25 Doubs / Besançon
26 Drôme / Valence
27 Eure / Évreux
28 Eure-et-Loir / Chartres
29 Finistère / Quimper
2a Corse-du-Sud / Ajaccio
2b Haute-Corse / Bastia
30 Gard / Nîmes
31 Haute-Garonne / Toulouse
32 Gers / Auch
33 Gironde / Bordeaux
34 Hérault / Montpellier
35 Ile-et-Vilaine / Rennes
36 Indre / Châteauroux
37 Indre-et-Loire / Tours
38 Isère / Grenoble
39 Jura / Lons-le-Saunier
40 Landes / Mont-de-Marsan
41 Loir-et-Cher / Blois
42 Loire / Saint-Étienne
43 Haute-Loire / Le Puy-en-Velay
44 Loire-Atlantique / Nantes
45 Loiret / Orléans
46 Lot / Cahors
47 Lot-et-Garonne / Agen
48 Lozère / Mende
49 Maine-et-Loire / Angers
50 Manche / Saint-Lô
51 Marne / Châlons-en-Champagne
52 Haute-Marne / Chaumont
53 Mayenne / Laval
54 Meurthe-et-Moselle / Nancy
55 Meuse / Bar-le-Duc
56 Morbihan / Vannes
57 Moselle / Metz
58 Nièvre / Nevers
59 Nord / Lille
60 Oise / Beauvais
61 Orne / Alençon
62 Pas-de-Calais / Arras
63 Puy-de-Dôme / Clermont-Ferrand
64 Pyrénées-Atlantiques / Pau
65 Hautes-Pyrénées / Tarbes
66 Pyrénées-Orientales/  Perpignan
67 Bas-Rhin / Strasbourg
68 Haut-Rhin / Colmar
69 Rhône / Lyon
70 Haute-Saône / Vesoul
71 Saône-et-Loire / Mâcon
72 Sarthe / Le Mans
73 Savoie / Chambéry
74 Haute-Savoie / Annecy
75 Paris / Paris
76 Seine-Maritime / Rouen
77 Seine-et-Marne / Melun
78 Yvelines / Versailles
79 Deux-Sèvres / Niort
80 Somme / Amiens
81 Tarn / Albi
82 Tarn-et-Garonne / Montauban
83 Var / Toulon
84 Vaucluse / Avignon
85 Vendée / La Roche-sur-Yon
86 Vienne / Poitiers
87 Haute-Vienne / Limoges
88 Vosges / Épinal
89 Yonne / Auxerre
90 Territoire de Belfort / Belfort
91 Essonne / Évry
92 Hauts-de-Seine / Nanterre
93 Seine-Saint-Denis / Bobigny
94 Val-de-Marne / Créteil
95 Val-d'Oise / Cergy
971 Guadeloupe / Basse-Terre
972 Martinique / Fort-de-France
973 Guyane / Cayenne
974 La Réunion / Saint-Denis
976 Mayotte / Mamoudzou
5

Un petit mot pour l'auteur ? 19 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
En fait j'ai lu sans faire gaffe à les repérer, amusée par l'histoire en elle-même. Et du coup elles sont passées comme une lettre à la poste. Comme l'a dit Marie, il faut faire une seconde passe :-) bonne soirée !
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Merci de cette double lecture :)))
Tiens, puisque vous êtes là, je peux vous demander conseil ?
Ce n'est pas simple de trouver les préfectures dans l'ordre, surtout quand on ne sais pas que chercher après Dijon, par exemple.
Donc je pourrais mettre en évidence les noms à l'intérieur du texte, soit en majuscules soit en gras. exemples
J’aurais pu commencer cette histoire par un calembour en brésilien. ou
J’aurais pu commencer cette histoire par un calemBOUR EN BRESilien.
Mais je crains que cela ne nuise à la lecture "lettre à la poste".
Qu'en pensez-vous ?

Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Pas facile comme question ! Réponse bateau : je pense que cela dépend de ce que vous voulez mettre en avant et ce que recherche le lecteur :-)
J'imagine le boulot pour cogiter un truc pour faire "tenir tour ça" (idem pour le texte avec les présidents). Une belle performance. Qu'attendez-vous du lecteur ? Qu'il rigole et s'amuse en lisant vos textes pleins de fantaisie ou bien qu'il recherche effectivement les noms en passant à côté de l'histoire ? Moi j'aime bien savoir qu'il y a toutes les pref' et si j'en repère une, je me dis "ah pas mal !".
Si l'on souhaite profiter pleinement, il faut faire au minimum 2 lectures. Une pour jouer au jeu de piste, et une pour tout simplement sourire en lisant.
J'avoue ne pas avoir encore vraiment cherché Strasbourg. Idéalement il faudrait le lire à voix haute pour les repérer au son (encore faut-il être calé, ce qui et loin d'être mon cas :-).
Bref, je ne suis sans doute pas très claire. Donc je dirai, pour finir, ne changez rien ! Vous vous êtes donné du boulot pour penser tout ça, c'est au tour du lecteur de bosser un peu (s'il le souhaite).

Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Merci beaucoup, Jeanne !! En fait je m'attends à ce que le lecteur fasse comme vous avez fait. Première passe, on découvre une histoire qui part dans tous les sens, au passage on remarque quelques villes ; celles qui ont les noms les plus longs sont les plus faciles à repérer, c'est quand le texte devient vraiment tiré par les cheveux.
Ensuite, éventuellement une deuxième passe : tiens, au fait, où est Strasbourg, où est Mamoudzou, où est Perpignan ?
Les plus calés en géo feront comme ma Chérie : se réciter les départements dans l'ordre, puis leurs préfectures, et les chercher une à une.
Merci, vous m'avez aidé à faire le point là-dessus :)
Bonsoir.

Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Mais de rien ! Au fait, j'ai retrouvé Strasbourg :-)
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Vous pourrez trouver le Bas-Rhin là-dedans :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-des-parthes-ment-mais-lequel
... Ou alors juste vous laisser porter par mes élucubrations ;)

Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Ah ça y est, les dpts sont sortis :-) j'irai voir ça
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Purée y'a du boulot !! Je vais prendre le temps de le relire... Je cherche mon petit Côte d'Armor... ;) ou ma petite Réunion ;)
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Merci Marie ! Ici il n'y a que les préfectures, vous trouverez St-Brieuc et St-Denis à leurs places, respectivement après Dijon et Cayenne (j'ai pris soin de vérifier, car je ne me souvenais plus comment j'avais casé St-Brieuc).

"Côtes d'Armor" et "Réunion" seront dans la liste des départements, à paraître en principe avant fin novembre. Je m'amuse bien. J'ai fait les 46 premiers, je bute sur le Lot-et-Garonne, mais j'avance plus vite en ce moment : il fait moche et y a plus piscine.

Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
oui oui c'est ce que je voulais dire... il a fallu un peu de temps mais je les ai trouvés ;))
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Les départements, dont vos préférés, sont ici :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-des-parthes-ment-mais-lequel
:)))

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un tour de force ! Et j’en ai reconnu beaucoup !
À faire apprendre aux collégiens (comme autrefois en classe primaire)
Bravo !

Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
(re-) merci ! Bravo à vous d'en avoir trouvé quelques-unes ! Si vous avez pu en outre leur attribuer un département, vous auriez pu être prof de géo ;)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Pas du tout forte en géographie mais j’ai été à « l’école des départements », on les apprenait, à l’époque, et avec mes frères et sœurs on jouait au jeu des plaques minéralogiques pendant les longs voyages. Il fallait dire le département correspondant au chiffre et sa préfecture (on disait « chef-lieu » à l’époque) pour les voitures que l’on croisait.
Ça faisait bien passer le temps. Maintenant tout cela a disparu. Le chiffre quand il existe est minuscule.

Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
J'ai aussi connu ces trajets interminables sur la nationale 7, en été, et ce jeu des plaques. Mais encore aujourd'hui, je ne connais que les départements où j'ai vécu... Une petite dizaine !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Là je vous bats car j’ai prolongé le jeu des plaques avec mes enfants dans les années 1990 !
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Hébin moi, mes enfants étaient très forts en immatriculations dans les années 90 ! ils connaissaient PAR CŒUR chacun des 2 numéros qu'ils ont croisés pendant quelques années : 973 et 976.
Qui dit mieux ?

Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
oulala, je l'ai lu mais décrypté peu -pas évident de connaître à priori toutes les préfectures, sans liste pompée sur l'arnitoile- et ne vais pas jouer comme presse et dément avec les président de la Raie pue bique mais j'admire le tour de force sous contraintes, les Oulipiens t-ont ils admis dans leur digne gruupe?
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
C'est une activité qui s'éloigne de l'écriture et se rapproche de la conception de grilles de mots croisés.
En fait je pars de la liste X (présidents, préfectures, candidats à la présidentielle, stations de métro...) et je case chaque nom dans 2 ou 3 bouts de phrases, exemple "Fort-de-France --> L'homme fort de Francis". Le plus marrant ensuite c'est de faire une histoire en collant les bouts ;) on se met le cerveau à l'envers mais ça vaut le coup !

Ah ! J'aurais bien aimé participer aux Jeux Oulipiques, mais sans piston...

Vous aimerez aussi !