Samedi 1er Août 2020

il y a
4 min
31
lectures
5

JOURNAL INTIME - 25 Mai 2020  [+]

Samedi 1er Août 2020

Ma Chère Betty,

depuis deux mois, je suis inscrit sur un site sur lequel je peux déposer mes "textes de rodage" comme j'aime à les nommer, sorte de journal de bord-gymnastique de plume et d'esprit qui m'oblige à venir défier une page blanche au moins une fois par semaine. Je peux aussi lire les textes d'autres écrivains en herbe et leur laisser un commentaire du style "j'aime" ou "j'aime pas", mais en essayant d'argumenter un tant soit peu.
Enfin, tu vois, rien n'a beaucoup changé. La passion est intacte. Sauf le talent, le vrai, qui fait défaut. Non, ne souris pas, je t'en supplie, et ne me dis surtout pas d'arrêter avec la fausse modestie. Tu sais pertinemment que j'ai toujours été très lucide à ce propos. C'est ainsi. Rien ni personne n'y pourra rien changer... Quoi que... Tu aurais peut-être pu... Mais non, je n'ai pas le droit de te faire endosser ce mauvais rôle...
Sur ce site, il y a aussi une messagerie privée sur laquelle on peut converser plus intimement. A la manière de ces chats que je ne veux fréquenter pour rien au monde...
Il y a trois jours, un " Tu es attendu sur le forum des 80's" m'y a fait un clin d'oeil du côté de la boîte à souvenirs... Pourquoi en ai-je ouvert la page nostalgie?... Va savoir?... Sans doute parce que j'étais à peu près sûr de t'y retrouver, non?...
Un peu comme cette K7 usée qui traîne au grenier... Ton "Oversea's telegram" comme tu l'as si bien écrit de ta fine écriture sur la boîte en plastique, le plus beau de tous les télégrammes que j'aie jamais reçu et qui me fait pleurer lorsque j'ose encore l'introduire dans le vieux lecteur poussiéreux auquel je tiens comme à la prunelle de tes yeux...
Faut-il que j'aie été con!...
"V.I.P." de Françoise Hardy.
" Oversea's telegram" de Jane Birkin.
" Si tu crois un jour que tu m'aimes " de Françoise Hardy.
" Le grand sommeil " d'Etienne Daho.
" Weekend à Rome " d'Etienne Daho.
" Body physical " de Buzy.
" Adrian " de Buzy.
" La BO de " 37°2 le matin " de gabriel Yared.
Et " Nuit magique " de Catherine Lara.
Surtout " Nuit magique"!...
Comment n'ai-je pas écouté la petite voix qui me disait que c'était la plus belle déclaration que l'on m'ait jamais faite?...Sans doute parce que j'ai été lâche une fois de trop... Mais aussi, il faut me comprendre: tu m'as envoyé bouler combien de fois avant ce fameux weekend?... Quatre fois, ma Betty... Et chaque fois, ça a été une catastrophe... Chaque fois, ça a été un peu plus dur.
Puis d'autres sont venues glisser leurs lèvres sous les miennes et brûler mes doigts de leur peau. Mais reconnais quand même la constance avec laquelle je suis toujours revenu vers toi. Tu ne peux pas me reprocher de n'avoir point été persévérant. Et reconnais surtout l'ambigüité de nos rapports...
Un weekend dans le studio que tu louais le temps de tes études. Une pizza à la brandade de morue tellement délicieuse. Nos longues conversations autour d'un verre. Notre première nuit où j'ai préféré ne pas relever ton air gêné lorsque tu m'as invité à partager ton minuscule lit et où, pensant te faciliter la tache, j'ai préféré dormir sur un matelas à même le sol...
Quel con, n'est-ce pas?...
Et les sous-entendus lourdingues de tes copines...
Et le dernier soir. Un baiser sur la joue et un au revoir triste à mourir sur un palier que je maudis encore aujourd'hui.
Et le retour sur l'autoroute quand je me dis que je vais faire demi-tour comme dans un film de Lellouch pour venir frapper à ta porte et te prendre dans mes bras et te serrer fort, si fort!...
Pourquoi ne l'ai-je pas fait ce demi-tour cinématographique?... Peut être par peur, tout simplement...
Deux mois ont passé... Tu m'as envoyé cette fameuse K7 que j'ai écouté en boucle... On s'est beaucoup téléphoné... Ce n'est que bien plus tard, bien trop tard que je me suis souvenu qu'au cours d'une de nos longues conversations nocturnes tu m'as avoué que ces K7 étaient comme les lettres que tu n'arrivais pas à écrire.

"Marseille, le 17 Août 1986

Ma Chère Betty,

je viens de te déposer à la gare et je te demande de m'excuser encore de n'être pas resté à regarder ton train t'emporter loin de moi, mais c'était au-delà du supportable pour moi, tellement je t'aime et tellement je m'en veux, à présent, d'avoir été trop lâche pour te l'avouer quand tu étais près de moi.
J'aime tes mots.
J'aime tes sourires et tes coups de gueule.
J'aime ton corps encore humide au sortir de la douche sous ton tee shirt Betty Boop.
J'aime la pointe de tes petits seins dressés qui en tendent le coton.
J'aime ton petit cul et tes jambes sans fin...
J'aime tes cheveux blonds savamment arrangés en pagaille.
J'aime tes yeux si bleus.
J'aime tes mains si fines.
J'aime ton charmant petit nez.
J'aime tes lèvres auxquelles je n'ai pourtant jamais goûtées.
J'aime avoir senti ton corps que je n'ai pas touché si près du mien que je pouvais entendre les battements de ton cœur, pour notre première nuit dans le même lit qui longtemps conservera ton parfum, "Opium" - tu vois je n'ai pas oublié...-.
J'aime l'Amour que nous n'avons pas fait.
J'aime ton sourire au réveil.
J'aime tout de toi et pour toujours, ma Betty.
Alors, lorsque tu recevras cette lettre, je t'en supplie, si, comme je le pense ou surtout le désire, tu partages ce doux penchant, appelle-moi, ne me laisse pas sans nouvelle et dis-moi simplement oui.
Tu feras de moi l'homme le plus heureux du monde et je ferai de toi la fille la plus heureuse du monde. "

Voila.
Voila, ma Betty la lettre que j'aurais dû t'écrire quand le courage m'a tant fait défaut au contraire de la connerie qui me fait tant regrets aujourd'hui.
Nous ne nous sommes plus jamais revu. Etrange, la vie, non?...
Ne me demande surtout pas pourquoi, parce que je serais bien en peine de répondre à ta question.
Je te demande juste de pardonner ma connerie de môme de 23 ans.
Pardonne-moi, je t'en supplie, ma Betty, et, où que tu sois, je t'espère la plus heureuse possible...
P.S.:
https://www.youtube.com/watch?v=9S1HJGbw9yo
;-))) :-((((
5
5

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Nuits magiques... amours éternels, si puissants, idéalisés dans nos souvenirs... des 80s...
"Si loin de nous, sans garde-fou autour de nous... Nuits de hasard, on se sépare sans trop y croire..."
Merci pour ce texte...

Image de Isa. C
Isa. C · il y a
Fouine sur le net et envoie lui ton texte! Si ça se trouve elle t'attend!
Il est si joli ton texte, elle va mouiller ses grands yeux bleus promis!
Moi j'ai écrit "peurs" Et je l'ai envoyé à qui de droit🙂

Image de François Personne
François Personne · il y a
Tu penses bien que j'ai fouiné comme pas possible... Finalement, je crois que je ne saurais jamais. Elle non plus. C'est la vie, ne dit-on pas?...
Et tout bien réfléchi, je n'ai pas envie de voir ses grands yeux si bleus qu'on aurait dit que la mer toute entière s'y mirait, pleurent... Je préfère en garder le souvenir quand elle souriait...
En tout cas, merci infiniment pour ce gentil commentaire qui me va droit au coeur...

Image de Isa. C
Isa. C · il y a
La vie est pleine de surprises.. Qui sait...
Image de François Personne
François Personne · il y a
"Maman disait: "La vie c'est comme une boite de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber...". Mais à force de courir, ne finit-on pas par se fatiguer?...
Image de Claudine Rêve
Claudine Rêve · il y a
https://youtu.be/lZiNtbgm9oM

C’est à ce clip, «  creep » que je pense lorsque je lis votre texte, votre lettre « d’amours posthumes ».
J’avoue aimer vous lire car je n’y vois pas ce que vous appelez un exercice « de gymnastique d’écriture », loin du manque de sincérité qui en caractérise tant. Les regrets sont joliment présentés dans votre lettre.

Image de François Personne
François Personne · il y a
En fait, je parle de gymnastique d'écriture, parce qu'écrire, pour moi, c'est comme le sport, j'ai besoin de me motiver un maximum. Je ne vous cacherais pas que parfois, écrire m'est souffrance, mais je me force à cette page hebdomadaire parce que sinon je trouverai toutes les raisons du monde pour ne pas le faire...
Dans une deuxième vie, j'essaie d'écrire un roman, assez mélancolique dans le fond, même si le thème est plutôt genre thriller. Cela n'empêche pas, vous me direz... Et cette page est une façon de m'échauffer...
Merci infiniment en tous cas de l'intérêt que vous semblez porter à ce que j'écris, cela me touche... En fait, tous les commentaires que vous, mes petites chouchoutes avez la gentillesse de laisser chaque semaine au bas de ma page me touchent énormément.
Un grand merci. Tout bête, mais sincère.

P.S. : je ne connaissais pas le clip avec Charlotte et Johnny. Grand merci là encore...

Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Ma chanson préférée de tous les temps je pense...
Image de François Personne
François Personne · il y a
Mon top trois à égalité serait sans doute
celle-là, mais aussi
https://www.youtube.com/watch?v=bk6YMy3JUnY
et bien sûr
https://www.youtube.com/watch?v=0-EF60neguk

Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
j'adore aussi... et cette version https://www.youtube.com/watch?v=5yc6GZiFbV0
Image de François Personne
François Personne · il y a
Effectivement, les images sont le petit plus qui font se dresser les poils sur les bras, si tu me permets cette image éculée...
Si tu es en vacances ou si tu as une heure quarante huit à perdre, je te promets un excellent moment
https://www.youtube.com/watch?v=nKIAfzZ5dnQ
Mickey Rourke et Debra Feuer venaient de se séparer quand il a eu le rôle. Il a de suite pensé à elle pour le premier rôle féminin... Grande classe, non?...

Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Merci je regarderai !
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Je me souviens d’un «  Carlo «  que j’ai quitté sur un quai de gare à Genes il y a ..... oh j’avais vingt et dans le bleu de ses yeux je m’étais perdue.... une carte postale à laquelle je n’ai jamais osé répondre et même si aujourd’hui je me souviens .... Votre texte me fait faire un bond en arrière Et comme c’est bon de Vous lire ! J’aime cette magnifique histoire ou encore aujourd’hui on y ressens l’amour et le désir avec une tendresse qui Vous appartient. Merciiii pour cette œuvre ce journal intime et bravo Cher François !-:)
Ok -:)

Image de François Personne
François Personne · il y a
Il est vrai que parfois souffrir fait écrire des textes que l'on voudrait éternels et universels... Merci pour ces encouragements.
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Eh oui Mon Cher François, la souffrance du poète lui fait écrire de belles choses, pas de composition spectaculaire, pas de rimes d'un autre monde, rien de superficiel juste ce qu'il a en lui et lui remue les tripes, nous en avons parlé-:), et c'est juste cela qui fait la différence ...ces textes que l'on écrit avec autant d'émotions sont uniques, éternels ils sont à nous et même en les partageant, en osant que nous importe, ils sont et seront toujours NOUS-:)

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

L'Absente

Nastasia B

Machinalement, l’homme jette un coup d’œil au panier : il est vide. Il prend son cache-nez suspendu dans l’entrée et enfile son manteau coupe-vent. Il s’assied sur le marchepied et... [+]