1
min

Mon cher petit bébé...

Image de PreuveHumaine

PreuveHumaine

4 lectures

0

Oui je t'appelle comme ça même si tu as 18 ans parce qu'à l'heure où tu me quittes je te laisse mais sache qu'à ce moment j'ai 17 ans, je ne peux t'élever ni m'occuper de toi correctement même si tu es tout ce dont j'ai rêver. J'aimerais beaucoup te revoir, te prendre dans mes bras et rattraper le temps perdu, parce que je t'aime. Je t'ai aimé et je t'aimerais toujours. Tu es et restera l'amour de ma vie. Je m'en veux si tu savais mais c'est seulement pour ton bien que j'ai fait ça saches-le. Même si au moment où tu lit cette lettre tu dois m'en vouloir terriblement.. Moi aussi je m'en veux mais comme je ne le répète pas assez c'est pour ton bien et c'est pour toi que je fais ça. Je suis en train d'abandonner l'être que j'aime le plus au monde.. Mais justement je t'aime de trop pour t'élever dans la misère et la pauvreté, pleins de solutions s'offrait à nous mais je ne me voyais pas avorter tuer un futur enfant, un futur bébé, un futur adolescent, peut-être mon seul descendant naturel.. Je m'en serais voulu toute ma vie que là je vais m'en vouloir jusqu'à tes 18 ans et j’espère que à ce moment là tu feras des recherches sur nous et tu nous retrouveras.. Parce que j’espère sincèrement un jour te voir débarquer devant ma porte.. Tu n'es pas encore là et tu ne seras peut-être plus jamais là dans ma vie.. Mais je t'envoie dans une bonne famille pleine d'affection que je leurs aurait confié pour te nourrir d'amour, de respect, de tolérance et d'éducation.. J'espère avoir fait le bon choix et t'avoir offert la vie que tu mérites.. Reviens nous voir j'aurais besoin de te sentir dans mes bras rien qu'une seconde fois en espérant que le lien qu'on a créer à ta naissance ne soit pas partie.. C'était tellement fort et tellement déchirant.. 9 mois à mes côtés et te voilà partis. Vers d'autres aventures loin de nous mais on t'attendras et je voudrais t'offrir un avenir meilleur à ce moment là si tu en as le besoin. Je t'aime. Je t'aimerais. Toute ma vie et même après. Jamais je ne t'oublierais et jamais je ne t'ai voulu du mal en te confiant à une famille digne de ce nom.. Je suis tellement désolée de la souffrance que cela à du t'infliger et sache que ce n'est ni un abandon ni des adieu.. A bientôt je le souhaite.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,