Le temps qui reste

il y a
1 min
572
lectures
65
Qualifié

Je suis passionnée de littérature, je me souviens d'avoir toujours écrit, textes et poèmes. J'aimais en jouer comme d 'une lyre . Depuis peu retraitée de la fonction publique , j'ai succombé ... [+]

Image de Grand Prix - Été 2021
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Il ne reste plus qu'à retrouver l'harmonie
À fuir ce qui prolonge le songe assouvi
À repousser le vain désir des fleurs perdues

Il ne reste plus qu'à fermer le livre usé
À maudire les lyres des mots disloqués
À flamber la page qui ne veut pas tomber

N'y a-t-il vraiment entre nos mains qu'un ravin
Et le rire de l'air autour des murs d'enceinte
N'y a-t-il qu'un hoquet du ruisseau délaissé
Clopinant sur les galets fous de l'eau rampante

Il ne reste plus qu'à voir un ciel dépeuplé
À découvrir l'espace chenu qui se vide
À laisser partir l'étoile qui a brillé

Comme celui qui errait en terre lointaine
Et celui-là qui voyait s'écouler la Seine
Il ne reste plus qu'à promener son ennui
Dans des lieux qui ont éteint le charme d'avant
65

Un petit mot pour l'auteur ? 92 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JL DRANEM
JL DRANEM · il y a
Je retrouve dans ce poème un peu de "ce pont Mirabeau où coule la seine," je retrouve "l'amour qui s'en va comme cette eau courante." je retrouve l'esprit d'Apollinaire !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
C'est tout cela , tout ce que nos frères humains ont dit et ressenti avant nous et comme nous , depuis Racine en passant par Lamartine et Apollinaire .
Merci beaucoup pour votre lecture .

Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Il y a en nous une ambivalence envers l'existence; et cet état contradictoire cause du chagrin, certes; mais aussi l'envie de chercher à comprendre et exprimer l'indicible, ce qui a été oublié ou obscurci. Subtil poème mélancolique...
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci beaucoup , Ambre.
Image de Jean-Pierre CHEVREUIL
Jean-Pierre CHEVREUIL · il y a
Promener son ennui? j'ai promené gaiement le mien, le tenant par la main, au long de ce chemin, ça lui a fait grand bien.
Bravo.

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci beaucoup pour votre lecture.
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Le chemin du deuil peut-être long. Chaque nouvelle seconde est un pas qui conduit à un mieux-être. La mélancolie engendre l'espoir. " Il ne reste plus " induit un " Je suis sur la bonne voie ". " A laisser partir l'étoile qui a brillé ", la Muse vous a murmuré la voie du lâcher prise. Des vers auto-thérapeutiques de belle facture !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci .
C'est comme si vous me montriez la route en suivant les cailloux que j'ai laissé tomber !

Image de Eve Lynete
Eve Lynete · il y a
Livre usé et ennui dans le même poème (que j'aime beaucoup) ? Deux termes antinomiques, non ?
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
" ennui " dans son sens ancien signifie " tourment"
C'est dans ce sens qu'il faut le comprendre .
Merci pour votre lecture .
" Dans l'orient désert , quel devint mon ennui" dit Antiochus dans le Bérénice de Racine . Il parle de son chagrin.
Merci beaucoup pour votre lecture .

Image de Eve Lynete
Eve Lynete · il y a
Je suis navrée, j'ai pris le sens du terme le plus utilisé... Merci.
Image de Fab Meiloan
Fab Meiloan · il y a
Dépeupler nos joies, dévaster les lieux où l on était rois... et se retrouver bien las aux portes de l hiver. Bravo Ginette!
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci beaucoup, Fabienne.
Image de Armelle Fakirian
Armelle Fakirian · il y a
Difficile de trouver dans le présent le goût d’un passé disparu. Ne point le chercher ici car sa demeure est en nos souvenirs ?...
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci pour cette analyse , Armelle.
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Je vous serais reconnaissante d'accepter ce petit poème en faible écho du si beau vôtre :

Tout se lasse,
tout se givre
aux mains raides du temps.
L’effroi tutoie le jour.
Les lampes n’endorment plus la misère des nuits.

C’est alors qu’on invente
des sentiers d’encre bleue
pour aller voir ailleurs
Si l’horizon recule encore.

Et vos sentiers d'encre bleue sont merveilleux, Ginette !

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
"les mains raides du temps" est une image si vraie . Le temps se fige , c'est nous avec nos mots qui l'enduisons d'onguents .
"on invente des sentiers bleus " pour trouver un autre temps , celui qu'on voudrait revoir et que vous appelez l'horizon qui recule .
Comme tout est vrai chez vous .

Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Mélancolique
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un peu de mélancolie , un peu de camomille , un peu de valériane et une dose de ce breuvage peut suffire pour laisser passer ce moment.
Merci pour votre lecture .

Image de CATHERINE NUGNES
CATHERINE NUGNES · il y a
La tristesse, la mélancolie quand elles partagent votre vie il est difficile de les abandonner au creux d'un chemin. Si par mégarde ou par courage on le fait .... vite vite on retourne les rechercher.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Voici une posture tout à fait atypique .
Et je vous en sais gré.

Vous aimerez aussi !