Au musée, la journée des femmes éternelles

il y a
1 min
375
lectures
88
Qualifié

Je vous souhaite la bienvenue sur ma page ! Actuellement : Les guerriers souliotes (sonnet) De verre et de pierre (octosyllabes) Rue du Plus-que-tout (« déca ») Les blés lèveront (sonnet) ... [+]

Image de Grand Prix - Hiver 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Le cadre à la cimaise affiche le visage
D'une femme birmane au cou démesuré,
Spirale de métal sur son corps torturé,
Dès l'enfance meurtri selon le vieil usage.

Sur la photo voisine, une Chinoise sage
Attend que soit fixé le cliché bien cadré
De son pied rabougri durement enserré
Dans un carcan pointu depuis le plus jeune âge.

C'était hier. Pourtant dans un si proche ailleurs
Les filles sont privées de croire aux jours meilleurs :
On a fermé l'école et tué leur mémoire.

Hélas, le cours du temps frappe d'un vif courroux
Tous ces êtres brisés contant la même histoire !
Demain peut-être, l'homme assouplira son joug.
88

Un petit mot pour l'auteur ? 130 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mijo Nouméa
Mijo Nouméa · il y a
J'aime quand les plumes font entendre la voix des sans voix. Ces petites filles qui au nom d'une tradition connaissent dès leur plus jeune âge des mutilations.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour elles Mijo Nouméa !
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
La poésie, classique de surcroît , au service de l'humanité souffrante... A méditer sans modération.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Joël 🙂
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
On a fermé les écoles et tué leur mémoire. Kaboul qu'es tu devenu ??
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui, hélas, les filles sont abandonnées, sacrifiées sur l’autel de l’idéologie et de la politique, dans ce cas. Merci Alain pour ton commentaire solidaire.
Image de Eric Demens
Eric Demens · il y a
Il faut l'espérer... les femmes peuvent encore sauver le monde.
Bravo pour ce poème.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Éric pour votre commentaire empathique !
Image de françoise CLAUDE
françoise CLAUDE · il y a
Eh oui. Il y a encore du boulot. Mais vous le dites d’une si belle manière. Bravo !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Françoise pour votre approbation.
Vous pouvez cliquer si vous souhaitez ajouter votre voix.

Image de Philippe Pays
Philippe Pays · il y a
C'est bien aussi quand la poésie parle de ce type de sujet
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui, merci beaucoup, je trouve aussi que c’est bien d’en parler en poésie, j’apprécie votre soutien.
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Un beau sonnet plein de compassion pour celles qu'on humilie, qu'on abîme, qu'on torture et de rage (contenue) contre ceux qui perpétuent ces "charmantes traditions". Vous fates bien de leur sonnet les cloches.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Guy pour votre commentaire en hommage et bien en situation !
Image de Frédéric A.
Frédéric A. · il y a
Un sonnet original sur des traditions qui durent et perdurent, réduisant la femme à un simple objet de souffrance...!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Frédéric pour votre commentaire élogieux.
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un sonnet qui nous conte la journée des femmes, un hommage à l’éternel féminin qui à travers les visages, les images nous conte leur vie, leur histoire, leurs traditions, leur quotidien, leurs fardeaux, leurs épreuves... le temps d’une exposition les met en avant, à l’honneur, en lumière, sur le devant de la scène et puis en parallèle, empruntant un pont, une passerelle, en toile de fond évoque le dessous des coulisses, la violence éternelle… une plaie, un fléau, un éternel recommencement. Tous mes vœux Fred pour la suite des événements.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Jeanne, je n’étais pas passée par ici depuis longtemps, j’apprécie beaucoup votre commentaire ; désolée pour le retard et belle journée à vous !
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Cette sagesse ne semble pas inspirer les hommes de l'espèce talibane, par exemple... Le joug est fossilisé en certains pays. "La journée des femmes éternelles" J'aime cette formule!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est vrai, et un grand merci Bruno pour votre commentaire et votre lecture !

Vous aimerez aussi !