Place au Palmarès

Cette première édition du Prix Ô a rassemblé de très nombreux poètes et poétesses que nous aimerions remercier pour leur formidable implication. Toutes catégories confondues, pas moins de 830 poèmes ont participé ! Et quelle créativité ! La lumière bleue nous a enveloppés avec douceur et poésie, le temps d’un été...

Et parmi toutes les créations que nous avons reçues, que vous avez lues, aimées, encouragées, nous sommes heureux de lever la lumière sur les 10 poèmes qui constituent le Palmarès.

Félicitations à tous les Lauréats !


Dans la catégorie 5 vers

  • Keith Simmonds, pour le Prix du Public avec Sous la pleine lune
    Un tanka céleste et lumineux, dont la douceur a séduit de très nombreux lecteurs !
  • Volsi, pour le 1e Prix du Jury avec Flambeur
    Un portrait aux mots tendres et pourtant lourds de sens. Grandir, ne pas oublier ses racines... L'autrice parvient à aborder des thèmes profonds sans faire la moindre concession stylistique. L'image est sublime. Souviens-toi, Flambeur.
  • Marie Guzman, pour le 2e Prix du Jury avec « Bleuïtés » en Mer des Laquedives
    Ce poème fait appel à nos sens pour décrire, avec douceur et grâce, un majestueux tableau sous-marin. Les baleines dansent, chantent, et leur grandeur se déploie avec une très belle poésie. Le temps s’étire sous l’eau, sous la contemplation lente d’un ballet apaisant.

Et comme il était très difficile – terriblement, même – de choisir, l’équipe a souhaité attribuer un Coup de cœur du Jury à La Transneptunienne, de Qalamajec. Ce voyage jusque dans le halo bleu de Neptune joue habilement avec la gravité... et rend cette planète aussi fascinante qu’effrayante ! Aussi, ça nous a rappelé notre projet de nous propulser jusqu’aux confins de la galaxie, alors vous comprenez...


Dans la catégorie 14 vers

  • Vincent Zochowski pour le Prix du Public avec Dessine-moi un nuage
    A nouveau beaucoup de douceur dans le choix du Public, avec ce poème à la délicatesse apaisante !
  • Ronan Ponnet pour le 1e Prix du Jury avec Bleu naufrage
    Les vers libres de ce poème sont saisissants de sens. Et pour cause, l'on imagine rien de plus bleu que la mort d'un marin submergé par les flots, assistant impuissant - léthargique et au seuil de la mort - au naufrage sanglant de sa frégate...
  • Loan Diaz pour le 2e Prix du Jury avec Je suis l'amas de sable...
    On dit qu’on est tous faits de poussière d’étoiles... Peut-être qu’on est tous faits de sable, aussi, de grains de sables charriés au plus profond des océans ? Une idée impressionnante, réconfortante, dont parle ce poème avec une force rare. Mort, vie, matière en mouvement, qui renaît, et renaît.

Dans la catégorie 31 vers

  • Miraje pour le Prix du Public avec Quand la terre était bleue
    Un poème rythmé sur la nature, critique, imagé et un poil rêveur... qui a fait l’unanimité chez les lecteurs.
  • Aliénor Oval pour le 1e Prix du Jury avec A la source
    Une force très singulière se dégage de ce poème. Un mystère, aussi, qui pousse à lire encore, et encore une fois. Finalement, il se dévoile en poésie, cet abysse organique. Naissance, douceur, douleur... et déchirement, jusqu’à la disparition de la lumière.
  • Yannick Pagnoux pour le 2e Prix du Jury avec Il n'y a pas de tombes
    Une atmosphère mystérieuse enveloppe ces 31 vers pour les recouvrir d'un voile sombre, mais paisible. Alors que le deuil apparaît brut et concret dès les premiers instants, la lumière bleue, elle, se fait mystique et spirituelle, porteuse d'espoir.

Les poèmes recommandés

Vous le savez, qui dit Palmarès dit aussi œuvres recommandées ! De nombreux poèmes de qualité ont aussi été remarqués :

Au cœur des glaces de André Page, Bleus de BREIZHISCRIB, Cormoran de Arnaud Dupin, Crépuscule de Yannick Pagnoux, Crime passionnel de James Wouaal, Dean's blue hole de Neko___27, Etoile polaire de Odile Nedjaaï, La luciole bleue de Landry des Alpes, La lueur des abysses de Bateleuse, La nuit toutes les chattes sont bleues de Jon Ho, Luminol de Djenna Louise Buckwell, Médusantes méduses de Marine Piot, On dirait que tu as fait pipi dans ta culotte, pépé de Sylvie Franceus, Orange bleue de Eric Chomienne, Promesse d'azur de Volsi, Vision galactique de Huppefasciée.