Très très courts

Toujours ensuite

Isayan

Les disputes sont des chambres dans lesquelles on se glisse. Celle-ci sent la sueur et les éclats de voix, la seconde avant la seconde qui tue, quatre yeux enfermés ensemble, ça va partir. Ils se... [+]


Très très courts

Les aiguilles du bonheur

Jeanne

C'est une vieille horloge avec en son cœur un balancier à l'ancienne. Chaque jour, à chaque aurore, à chaque chant du coq, elle assistait avec bonheur au lever du soleil.
Sur le cadran... [+]


Très très courts

Lever du jour

Francis Etienne Sicard Lundquist

Dès que je voyais se glisser, entre le plancher de ma chambre et les rideaux, que le soir Françoise prenait toujours soin de bien refermer de peur que je ne fusse dérangé pendant mon sommeil pa... [+]


Très très courts

Le verre d'eau

Guillaume Sorensen

Sur une courte période, je me suis couché tard, près d’un jour neuf et délicat, à demi-bleu de lumière.
Cet entre nous, entre chien et loup, où, engourdi de sommeil et du bruit de la... [+]


Très très courts

Gueule blanche

Chantal Sourire

Il est deux heures, Jimmy s’éveille.
Le réveil vient de sonner, sortant le jeune homme de son rêve récurrent. Son arrière-grand-père mineur, une gueule noire. Le portrait de l’ancêtre su... [+]


Recommandé Par Short Édition
Très très courts

La fille de l'après-minuit

Par-dessus la Jambe

Elle repousse souvent au lendemain, le moment de se coucher.
Et préfère la langueur de la fin de soirée à l’urgence du début de journée.
Le crépuscule est aussi bienveillant que l’aube... [+]


Très très courts

Peine d'amour

Arthur AuréliAn

J’ai beaucoup de peine. Pourtant, longtemps je me suis levée de bonne heure, et de bonheur.
Car mes courtisans, mes petits amis, mes amants, mes amoureux, mes galants, mes prétendants – que... [+]


Très très courts

Le bitoniau

Eve Zibelyne

Le ciel se couvre de rosé. Le glouglou de la bouteille rugit à mes oreilles. Je m’étais éveillé en sursaut, en ce petit matin brûlant, étonné du couvre-chef qui coiffait mon bitoniau et ses... [+]


Très très courts

Odyssée d'un encrier

Stéphanie Aten

Mes pieds battaient l’air, et mon esprit se posait sur ma plume. Elle se mettait à glisser sur le papier, mue par le souffle de cet imaginaire débordant qui m’intimait chaque jour de lui ouvri... [+]


Très très courts

Tout est une question d'heure...

Christelle Claire

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, nous dit-on...Cela voudrait-il dire qu'il y a plus de chance de trouver le bonheur en se levant de bonne heure ?
Mais alors serions-nous plus... [+]


Très très courts

Contrepied Proustien

Lauman

Longtemps je me suis levé tard.
Bien souvent, lorsque le réveil sonnait, je m'enfonçais plus avant dans le confort douillet de ma couche, en ayant à peine le temps de me dire « Encore un... [+]


Très très courts

Rêve(il) de printemps

Mariette

Dans un brouillard de verdure et de couleurs aux nuances harmonieuses quoique parfois vivement contrastées, se mêlent autour de moi arbres, herbes, buissons et fleurs de printemps alors que je cours... [+]


Très très courts

Memories

J.M Capu

Ce fut longtemps l'odeur du pain grillé qui , investissant mes narines , m'extirpait en douceur des bras de Morphée ; jointe aux sensations olfactives , la lumière qui inondait ma chambre... [+]


Très très courts

Révolte proustienne

Exophorie

Longtemps il a semé
en douces femmes-fleur
cailloux du temps perdu
pour mieux le retrouver
Un lever de bonheur
odeur pâtisserie
le fait sortir du lit
et le temps picorer
au jardin... [+]


Très très courts

Le bonheur d'Eos

Catherine De La Salle

L’Océan sous les cieux de nuit profonde et noire
Commençait à bruisser de murmures d’espoir.
C’était l’heure où Eos, ses longs cheveux défaits,
Se levait de sa couche où Tithon... [+]


Très très courts

Au bout du fil

A. Kardelune

« Trop tard !! »
C'est le mot à la mode.
Pierre laisse la matinée aller à à vau-l'eau, égaillé sur le plumard, la tête calée sur l'édredon en plume d'oie, les draps de... [+]