Édition Hiver :
Les œuvres mises en ligne à partir du 10 novembre participent à l'édition Hiver, et la Finale se tiendra du 1er au 30 mars.

Édition Printemps :
Les œuvres mises en ligne à partir du 10 février participent à l'édition Printemps, et la Finale se tiendra du 1er au 30 juin.

Édition Été :
Les œuvres mises en ligne à partir du 10 mai participent à l'édition Été, et la Finale se tiendra du 1er au 30 septembre.

Édition Automne :
Les œuvres mises en ligne à partir du 10 août participent à l'édition Automne, et la Finale se tiendra du 1er au 30 décembre.

Avant d’envoyer votre texte au Grand Prix, voici les quelques vérifications à faire :

  • Assurez-vous d’avoir supprimé toute autre version du texte. Si votre texte était publié sur votre page Short Édition, en libre, par exemple. Si vous oubliez, nous supprimerons systématiquement les autres copies du texte.
  • Relisez-vous bien, et n’hésitez pas à vous faire relire par quelqu’un ! Tous les textes doivent être envoyés dans leur version définitive. Vous ne pourrez pas le remanier à votre guise une fois envoyé, et cela peut vous pénaliser… Alors, relisez une dernière fois pour mettre toutes les chances de votre côté !
  • Une fois le texte collé dans le formulaire de soumission, vérifiez que la mise en page n’a pas été impactée (les sauts de ligne par exemple).
  • Vérifiez qu’aucune signature, date, ou autre indication n’est présente avant ou après votre texte. Vous ne devez nous envoyer que votre titre, et votre texte. Ne vous inquiétez pas, nous savons toujours que vous en êtes l’auteur grâce à votre compte.

Pour chaque catégorie (Nouvelle, Poèmes), vous pouvez envoyer deux œuvres maximum par semaine.

Non, et ce même si le texte a été remanié. Nous préférons donner leur chance à des textes inédits, et un texte déjà proposé n’est plus forcément anonyme pour notre Comité de lecteurs.

Pour proposer un texte sur Short Édition, vous devez en posséder les pleins droits (déclaration sur l’honneur). Si votre texte participe au Grand Prix, une cession de droits exclusive se déclenche et Short Édition devient officiellement éditeur du texte pour une durée minimale de 18 mois. C’est à vous de faire les vérifications nécessaires, mais pour éviter tout conflit nous préférons publier des textes inédits. Au moment de l’envoi, le texte proposé ne doit pas être lisible sur un autre site, ou sur un autre support.

C’est toléré, mais vous devez le supprimer de votre page avant de l’envoyer au Grand Prix. Nous vous invitons néanmoins à éviter cette pratique : en proposant votre texte au Grand Prix il se retrouvera forcément sur votre page à un moment donné, et cela permet de préserver votre anonymat.

Non, chaque texte proposé doit pouvoir être lu et apprécié de façon indépendante. Les suites ou feuilletons ne sont donc pas autorisés pour le Grand Prix. Nous vous invitons aussi à éviter de réutiliser les mêmes personnages (surtout s’ils sont très marqués) car cela peut rompre votre anonymat lorsque votre texte est lu par les membres du Comité de lecteurs.

Non, vous pourrez ajouter cette dédicace par la suite, sous votre texte, en utilisant la fonction « commentaire épinglé ».

L’italique n’est pas disponible par défaut dans notre formulaire de soumission des textes. Si vous estimez qu’il est indispensable à la compréhension de votre texte, n’hésitez pas à nous écrire au moment de l’envoi pour nous indiquer les passages à mettre en italique.

Oui, mais il est préférable de passer par l'espace de soumission dédié à la jeunesse lorsqu'il est ouvert. Lorsque cet espace est fermé, vous pouvez envoyer votre histoire jeunesse au Grand Prix (n’hésitez pas à indiquer « Texte à destination d’un jeune public » au début du texte, si cela vous semble nécessaire). Si le texte est repéré par notre équipe d’éditeurs pendant le concours, il pourra rejoindre Short Édition Jeunesse et les Distributeurs d’Histoires Courtes.

Oui. Lorsque vous envoyez votre texte au Grand Prix, il passe d’abord entre les mains de notre équipe. Nous décidons s’il peut participer au Grand Prix ou non, et une fois cette décision prise il sera lisible sur le site (vous recevrez un mail pour vous en informer).

Votre texte doit être lu par suffisamment de lecteurs. Chacun d’entre eux émet un avis, lorsque nous avons suffisamment d’avis pour que notre équipe d’éditeurs prenne la décision de publier votre œuvre ou non dans le Grand Prix.

Cela dépend du texte, s’il fait l’unanimité (dans un sens ou dans l’autre) 6 avis détaillés peuvent suffire, mais s’il fait débat nous attendons avoir le maximum d’avis avant de prendre une décision pour la publication.

Oui, nous vous invitons à consulter cette page pour en savoir plus.

L’équipe d’éditeurs de Short Édition sélectionne les œuvres à plusieurs niveaux du concours. C’est elle qui décide seule si les textes participent au Grand Prix, puis qui choisit la liste des finalistes. Elle choisit aussi la moitié des Lauréats, l’autre moitié étant sélectionnée par les votes des lecteurs.

Notre ligne éditoriale est extrêmement vaste : de l’érotique à l’instant de vie, de l’horreur à la romance, du niveau de langage soutenu au familier le plus cru parfois... Nous recherchons des histoires courtes (et des poèmes) de qualité. C’est là notre ligne éditoriale. Bien sûr, dès qu’une sélection est effectuée par un Jury, il existe une part de subjectivité, mais nos sélections reposent néanmoins sur des critères d’appréciation de la littérature courte finalement assez classiques. Nous recherchons tous les genres littéraires, mais surveillons la qualité de l’écriture, le style/la patte de l’auteur, la construction de l’intrigue et sa cohérence, l’originalité du thème abordé et/ou son approche... Tous ces critères sont considérés pour évaluer la qualité globale d’un texte. À nos yeux, certains défauts peuvent parfois être compensés par d’autres qualités : un texte avec quelques erreurs peut être globalement plus intéressant, détenir plus de potentiel, qu’un texte sans défaut majeur, mais sans grande originalité non plus. Un texte à l’écriture sans éclat, mais à l’intrigue très bien ficelée, pourra parfois participer au Grand Prix, au même titre qu’un texte ayant des petits problèmes de construction, mais un angle original, ou qu’un texte très bien écrit, mais manquant un peu de rythme...

En complément, n’hésitez pas à consulter nos quelques astuces pour une histoire courte réussie (dans l'encadré, en bas de page).

Bien que toutes nos décisions soient réfléchies et débattues, nous clamons le droit à l’erreur ! Combien d’auteurs aujourd’hui classiques, ou célèbres, ont d’abord été refusés par des maisons de renom ?
Nous ne revenons pas sur nos décisions, cela pour des raisons purement pratiques. Par souci d’équité, donner une seconde chance à un texte signifierait donner une seconde chance à tous les textes refusés. Et nous ne pouvons pas effectuer ce travail. Si nous passons à côté de la perle rare, tant pis pour nous ! Mais avant de clamer l’injustice, nous vous invitons à obtenir les retours sincères de lecteurs, à vous interroger : qu’est-ce qui n’a pas plu ? Comment améliorer votre œuvre ? C’est aussi grâce à ces questions que beaucoup d’auteurs progressent !

En théorie, non. Si vous avez lu la réponse à la question « que dois-je vérifier avant d’envoyer mon texte », vous savez que les textes doivent être envoyés dans leur version définitive, et bien relus ! Bon, pour l’instant nous acceptons quelques corrections minimes si vous nous en faites la demande par mail. Veillez à être suffisamment précis (citez la phrase, le mot à corriger et la correction souhaitée). Les corrections touchant au fond, ou remaniant des passages entiers du texte ne seront pas acceptées.

Lorsque vous envoyez votre texte au Grand Prix vous vous engagez juridiquement et moralement auprès de Short Édition. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère, choisissez donc bien les textes que vous souhaitez nous proposer. Même si vous pouvez encore vous rétracter pendant quelques jours après l’envoi, la participation au Grand Prix entraine systématiquement une cession de droits exclusive de minimum 18 mois.

Non. En proposant votre texte au Grand Prix, vous vous engagez à céder les droits sur le texte à Short Édition de façon exclusive si celui-ci est sélectionné. Vous ne pouvez donc pas envoyer votre texte à d’autres concours (ou éditeurs) avant de savoir si cette cession de droits va se déclencher. Si votre texte n’est pas accepté, il sera déposé sur votre page en publication libre, vous en conserverez alors les pleins droits, et pourrez le proposer à d’autres éditeurs.

L’équipe d’éditeurs de Short Édition se garde le droit de sélectionner les Finalistes du Grand Prix sur des critères objectifs et qualitatifs. Nous souhaitons ainsi éviter que des auteurs atteignent le podium du concours uniquement grâce à leur réseau de lecteurs (indépendamment de la qualité de leur oeuvre). Une fois en Finale, les votes sont ouverts pendant 30 jours et permettent aux lecteurs qui le souhaitent de découvrir un finaliste par jour, et de voter pour leurs textes préférés.

Oui, mais pas de façon consécutive (pour une même catégorie). Lorsqu’un auteur est reconnu par le Public et parvient à séduire plusieurs fois les lecteurs, nous pensons qu’il mérite comme un autre d’être récompensé… Mais puisque en littérature (et autant qu'ailleurs) la variété est une richesse, il faut aussi laisser la place aux autres, au moins un Grand Prix sur deux !

Cela signifie que l’équipe d’éditeurs de Short Édition a apprécié une œuvre. Qu’elle soit parfaite ou qu’elle mérite encore un peu de cuisson, elle a à nos yeux quelque chose qui la démarque. Ce « quelque chose » est exprimé dans un petit avis de l’équipe, qui apparait sur la page du texte, et l’œuvre gagne en visibilité en rejoignant les lectures présentes sur la page d’accueil du site. Bravo à l’auteur !

À chaque édition du Grand Prix, nous sélectionnons quelques textes dont la qualité globale se remarque. Lorsque c’est nécessaire, un de nos éditeurs travaille ensuite avec l’auteur dans le but d’affiner et d’intégrer son œuvre aux Distributeurs d’Histoires Courtes. L’auteur touchera ensuite chaque année des droits d’auteurs !

Cette cession permet tout simplement à nos éditeurs de diffuser votre texte au-delà du concours ! Si elle n’existait pas, nous ne pourrions tout simplement pas mener à bien notre mission de diffusion de la lecture gratuite, et nous ne pourrions pas apporter autant de lecteurs à nos auteurs.

Après publication dans le Grand Prix, les droits de vos œuvres sont effectivement cédés pour une période de 18 mois à Short Édition ; période durant laquelle vous ne pouvez légalement pas les proposer à un autre éditeur.
Cette période nous donne le temps d’adapter chaque œuvre à un projet éditorial bien précis, qui lui correspond au mieux. Par exemple, certains auteurs ont été publiés dans notre Nitro-collection après plusieurs mois (voire un an) sans que leurs nouvelles ne soient utilisées.
Cela ne signifie pas, bien sûr, que toutes les œuvres cédées lors du Grand Prix sont un jour utilisées pour l’un de nos projets éditoriaux. Mais cela donne une chance aux auteurs qu’elles le soient. Si au bout de 18 mois nous n’avons pas su diffuser votre œuvre, vous pouvez la supprimer du site.

On ne prétendait pas répondre à tout dans cette Foire Aux Questions… Dommage, on va s’améliorer, promis. Mais d’ici là, on est sympa : n’hésitez pas à nous écrire !