1
min

Ville éternelle

Image de Franck Cassilis

Franck Cassilis

8 lectures

0


Je me nomme Avius Jorix, légionnaire de la vieille roche. Je suis actuellement une des sentinelles de la cité de Vindunum. Et aujourd’hui, je n’ai plus peur des Barbares.

Ces hordes dégénérées se cassent à présent les dents sur nos fières murailles récemment édifiées. Le nouvel Empereur vient de faire taire les rivalités intestines à Rome et dans le reste de l’Empire. L’ordre romain est de retour ! Il peut se défendre à nouveau et bouter hors du limes tous ses ennemis. Notre muraille aux innombrables tours – et sans précédent dans l’Histoire ! – en est le symbole le plus éclatant.

Nous ne risquons plus rien. La prospérité et la paix reviennent. Je le sens dans les cœurs, le regard de nouveau plein d’espoir, de mes semblables. Mon fils ne connaîtra jamais le dernier demi-siècle de troubles incessants que moi et mon père ont subi, la rage au cœur et les yeux embués par l’impuissance.

Gloire à Dioclétien, seul véritable empereur ! Gloire à la grande enceinte de Vindunum ! Rome – civilisation ultime – est invincible ! Son ordre inébranlable ! L’Urbs est éternelle, dit-on à raison. Et la cité de Vindunum sera dans les siècles à venir l’Urbs éternelle du Nord de l’Empire.

J’en ai l’intime conviction chaque fois que je patrouille fièrement du haut des remparts indestructibles de Vindunum.

Non, je le sais à présent. Jamais Rome ne tombera sous le coup des Barbares...

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,