Un début

il y a
2 min
2
lectures
0

Merci à tout les mots, à tout les maux.  [+]

Une fois de plus je croise ton regard , tes yeux sourient, je peux sentir d'ici ton désir ..puissant.
Celui de vouloir me toucher, me respirer, j'ai la sensation que nos esprits sont connectés, que je visualise ce que tu aimerais me faire, tellement de sensualité.. une harmonie..
Tu es si loin, je n'arrive plus à détourner le regard, je suis happé, subjuguée..

J'arrive à reprendre le contrôle de mon corps, j'appuie mon regard et me lève. Je te tourne le dos, "surtout ne te retourne pas, envoûte le"

Je sort du bar, et tente un regard furtif dans la direction où tu étais assis, je ne te vois pas...
Je me glisse dans la ruelle juste à côté de la sortie, je me retourne et...tu es déjà là..
Un sourire se dessine au coin de ma bouche, j'essaye de respirer..
Je te contourne pour te guider , tu suis mon mouvement, je te fais reculer doucement, tu sent le mur dans ton dos.
Je me rapproche encore un peu plus, je ne te lâche pas du regard, tu as autant envie de me manger que j'ai envie de te faire mien...
Mes doigts effleurent ta cuisse , disparaissent..
Je me rapproche..encore plus près ..je peux sentir ton souffle sur mon visage..
Une de mes mains s'immisce dans le creux de ta paume, l'autre se fraye un chemin dans ton dos.. je te sent te contracter .. ta main s'ouvre ..et se referme sur la mienne ..
Me rapprochant toujours plus.. ma jambe se glisse entre les tiennes.. sensuellement, très doucement..
Je ne te lâche pas du regard...

Ton autre main se glisse sur ma nuque , je ne m'y attendais pas , je lâche un souffle.. ma poitrine se soulève..ma tête se penche un peu vers ta main.. je veux la sentir plus, elle est si ferme, j'ai relâché mon attention quelques secondes mes yeux se sont à peine fermé..
Tu en as profité pour me rapprocher entièrement sur toi , je sent ton torse contre moi , je sent ta chaleur au travers de tes vêtements, j'ai des frissons.. mes yeux se sont fermés entièrement.. je mordille ma lèvre inférieure..
Ma main se resserre sur la tienne, l'autre te caresse le bas du dos et mon étreinte devient plus ferme..je relève la tête, te regarde, tes yeux sont toujours aussi rieur, tu es satisfait de me voir ainsi..Je ne lâche pas l'étreinte de ton bassin contre le mien.
Je te libère la main pour remonter le long de ton torse, j'attrape ton cou , puis ta mâchoire , je rapproche mon visage du tiens , je veux que tu sente mon odeur, je veux t’enivrer, je caresse du bout de ma langue le coin de ce sourire.. et je vais respirer ta nuque, c'est à ton tour de relâcher ton regard.
Ma main sur ta mâchoire glisse dans tes cheveux , je les agrippent doucement, je respire tout près de ton oreille .. tu en profites pour glisser ton autre main au plus près de mes fesses, je ne retiens pas ce petit gémissement, je sent la naissance de ton sexe contre ma cuisse.. tu aimes m'entendre gémir..

Tu m'agrippe la hanche d'une main et de l'autre ma nuque , tu m'entraine fermement contre le mur , écarte mes cuisses d'une de tes jambes , ta main passe au devant pour caresser mon cou et remontrer le long , jusqu'à mes lèvres , je les entrouvrent , tes doigts les parcours, ma langue s'aventure timidement , ton index pénètre ma bouche .
Ton autre main glisse vers l'intérieur de ma cuisse ..remonte le long, disparait sous ma robe, tu sent la naissance de mon bas , tu sent sa dentelle.. puis ma peau.. nue.. puis tu te fige quelques secondes.. tu sent mes lèvres.. tu découvres que qu'il n'y a pas de barrières entre tes doigts et mon corps.. je te sent souffler, tu sert la mâchoire .. ma bouche se referme alors sur ton index ma langue le caresse , d'une de tes jambes tu affirme ta pression sur moi..
Ton doigt ressort , je profite de cet instant pour attraper ton visage, je caresse tes lèvres de mes pouces, puis du bout de ma langue , mes lèvres se posent enfin sur les tiennes.. nous les désirions tellement .. leur chaleur.. leur douceurs.. leur odeurs, tellement de sensations.. tellement de désir.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le bâton du baryton

Benoit Gautier

Hey Joe, te souviens-tu du film de Woody Allen La Rose pourpre du Caire ?... Les personnages traversent la toile et le cinéma envahit la vie. Telle ta voix chaude de baryton qui imbibait le... [+]