Saint-Valentin

il y a
1 min
9
lectures
1
Lui et ses ailes en papier mâché.
Tu te souviens de cette journée?
Tu as su que c’était une date importante pour moi.
Ça ne l’à jamais été entendons nous bien..sauf qu’entre temps j’ai ressenti l’amour.
Alors cette semaine là j’étais guillerette et je sautillais comme la licorne joyeuse que je suis en transmettant autour de moi le message suivant: « L’amour existe! Et c’est beau! C’est grand! Allez, vite profitez de cette journée spéciale pour dire à votre aimé à quel point vous l’aimez... » bon... inutile de te dire à quel point au début tout le monde me prenait pour une petite folle naïve et conne, j’n’en n’avais cure 100% de mon équipe à en fin de compte fêter la saint- Valentin et j’en étais contente.
J’aurai voulu leur dire aussi qu’ils ont la chance de vivre leur amour au grand jour...alors que nous non.
D’ailleurs c’est vrai je ne t’ai rien dit...
Je me demandais toutefois si tu organisais un truc avec « elle » et si « elle » organisait un truc avec toi...
Ne surtout pas te poser la question.

Mais bon, un jour tu es venu dans le bureau pour des raisons pseudo professionnelles et tu as entendu une conversation sur la joie que je répandais pour la saint Valentin... tu en as conclu que cette date était importante pour moi. Tu avais raison.
Alors le lendemain alors que « lui » m’organisait une surprise qui me laissait de marbre ( qu’elle ingrate je suis...c’était une surprise fabuleuse), toi tu m’a demander de t’ouvrir à midi trente.
Tu m’à prise dans tes bras,
Tu m’as embrassé et respiré...
Nos cœurs battaient si fort à l’unisson...
Ils étaient fous d’amour et de joie de partager cette Saint-Valentin à la dérobée...
Si nous avions pu la vivre pleinement, sache que j’aurai acheter un ensemble de lingerie fine noire transparente à souhait,
Nous serions allé dîner peu importe où...ça aurait été à ta convenance. Je t’aurai éblouie avec ma robe rouge et mon brushing parfait....Nous aurions fait l’amour toute la nuit.
Mais bon ce soir là nous n’étions pas ensemble et ce n’étais absolument pas grave car cette visite m’avait suffit.
Cupidon a fait n’importe quoi...
Tu disais «  Cupidon ne se trompe jamais »

Lui et ses ailes en papier mâché je ne veux plus jamais en entendre parler.
Et qu’on ne me saoule plus avec ces niaiseries.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lea Prinnseth
Lea Prinnseth · il y a
"Lui et ses ailes en papier mâché" où avez-vous trouvé ça Caroline ? C'est joli !
Image de Lea Prinnseth
Lea Prinnseth · il y a
"j’n’en n’avais cure"
belle expression

Image de Jospin Lionhel MAHOUKOU
Jospin Lionhel MAHOUKOU · il y a
Waouh ! Il y a de l'amour dans l'air, j'aime.
Si vous avez un peu de temps libre, je vous invite à découvrir aussi mon texte en cliquant sur le lien ci après : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-devaliseurs-1

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Big bang

Laureline Maumelat

Vivien entrebâille l’épais rideau de velours pour tenter d’apercevoir une fois de plus celle qui emménage à côté. La lumière du soleil couchant est encore vive et il plisse les yeux, ça... [+]