Paraître ou ne pas être.

il y a
1 min
52
lectures
9

Écrire pour le plaisir, inventer une histoire, tracer un portrait, transmettre, raconte  [+]

Face à la mer.
************
J'avance en tapinois.
Surtout, ne pas le surprendre,ne pas le déranger.
C'est le client parfait pour ma photo.
"Solitude", je vais l'intituler.
Il est vraiment par...fait.
Seul, accoudé à la rambarde, triste, il fixe un horizon brumeux, remâchant sans doute de sombres pensées, à l'écart de la ville blanche et lumineuse d'où il a été chassé.
C'est un paria, un ilote mieux : un ré- fu- gi- é.
Je cadre, mets au point et...

Non, ce n'est pas correct , je dois lui demander l'autorisation.
Je racle ma gorge, il se retourne... hilare. Un sourire ravi illumine son visage.
Interloqué, je montre mon appareil.
- Je peux ?????

- Bien sûr ! Mais faites vite, j'attends le ferry.

*******************************
De l'autre côté du miroir.
*********************
Moi, Marius, capitaine de ce bâtiment, je me traîne depuis des heures dans cette purée de pois. Dire qu'on est sur la Méditerranée!
Sans repère, dans la "bouillasse" mon cher ferry se fraye un passage.
Ce "foutu" brouillard masque tout.
Il ne manquerait plus que je me retrouve échoué sur un banc de sable ou éventré par un écueil sournois tel un vulgaire commandant Schettino.
Moi d'habitude si ponctuel, j'accumule un retard hallucinant.
Mes futurs passagers doivent s'inquiéter.
Depuis notre départ, je pilote à l'instinct.
Enfin, la brume se déchire et la ville blanche apparaît dans toute sa splendeur.
Nous arrivons!
Sur les quais, les familles se pressent , en haut, accoudé à la rambarde , véritable sémaphore, un homme, sans doute un père de famille agite les bras joyeusement, visiblement ravi de cette croisière qui s'annonce somptueuse.
9

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
j'aime beaucoup l'idée, le ton et l'écriture ... alors, c'est facile ... et j'ai oublié le titre ! Trop bien !
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Merci pour vos remarques. Pour le titre si vous saviez où j'ai trouvé le titre. J'ai honte!
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
ben secret alors .. qu'importe ! Il va avec votre texte ... ! C'est si simple ... merci de vos réponses !
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Quoi de mieux qu'un peu d'humour pour aborder un sujet sérieux.
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Je déteste sombrer dans le phatos. Merci à vous.
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
J'ai comme vous le pathos en horreur, et quand j'écris je tache de l'éviter.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Capter un instant où il se passe quelque chose d'invisible que même l'image ne voit pas .
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Pure fiction. De plus je suis très mauvais photographe. Merci pour votre lecture avisée
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
Une belle image vivante, on sent le photographe à l'oeuvre. Merci pour ce partage poétique mais en même temps engagé et concret sur un sujet hyper sensible. Cela ne manque pas d'humour en plus, rire pour ne pas pleurer.
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
J’ai un moment craint que la forme sarcastique de l’écrit ne masque le fond du propos, vos remarques me vont droit au cœur merci.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Lisant ce texte, une réminiscence...Je fais souvent de la photo de rue, plutôt à Marseille qu'à Aix (j'habite entre les deux). Une réminiscence donc. Un dimanche matin, tôt, dans un quartier abandonné par la municipalité, je passe et repasse dans les ruelles pentues, quelques prises de vue, la plupart du temps je demande l’autorisation. Débouchant dans une cour, je vois à quelques mètres une vieille femme engoncée dans plusieurs vestes superposées, chaussée de bottes fourrées déchirées. Elle va de poubelle en poubelle, se penche, attrape à mains nues toutes sortes de détritus, les entasse dans un cabas à roulettes. Sans réfléchir, sans penser "photo" ou "misère", sans penser, j'appuie sur le déclencheur, plusieurs fois, puis je m'éloigne. Dix secondes après, je supprime cette série sans même la regarder. Désolé, Jean, pour ce long commentaire.
Votre texte est réussi.

Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
J’aime ce genre de commentaire où on évoque un souvenir; cela me permet de partager une tranche de vie.
A propos de la photo , je ne sais plus qui a dit : "La photo c'est la chasse. C'est l'instinct de chasse sans l'envie de tuer."

Image de Fid-Ho LAKHA
Fid-Ho LAKHA · il y a
Cet instinct de chasse là me sublime!
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Vous êtes donc photographe!
Image de Fid-Ho LAKHA
Fid-Ho LAKHA · il y a
Au grand Dam de mon auguste époux!