5
min

L'innocence perdue

Image de Thiziri IDIR

Thiziri IDIR

38 lectures

8 voix

En compétition

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermées ? Peut-être les deux. Incertaine et épuisée, je bouge doucement mes doigts, j’ouvre mes yeux et je me serve de mes mains pour parcourir mon corps. Je voulais juste confirmer que je suis encore vivante, que je suis libre après tout ce que s’est passé avec moi. Je ne sais pas où suis-je ? je ne vois toujours rien."Oh, mon dieu, je suis encore jeune, comment pourrai-je continuer le reste de ma vie ainsi, moi la pauvre orpheline sans abri. Moi, qui n’a pas pu me protéger de leurs agressions et viols quand j’étais avec toutes mes forces. Mamie pourquoi tu m’as laissé seule? pourquoi tu ne m’as pas pris avec toi au monde éternel? Toi aussi tu as été comme moi, tu n’avais personne avec toi, tu avais que moi. Mamie, ton histoire se répète avec moi, ils m’ont violé aujourd’hui, tu n’as pas été là pour me protéger. C’était terrible, je ne sais pas comment, toi, tu as pu surmonté la situation ? Comment tu as pu me donner au monde, et comment tu as pu m’aimer et m’élever !? ‘’
Je ne peux plus, ma tête risque de s’éclater, je m’allonge par terre et je m’endorme. Je me réveille à l’aurore. « Je vois le ciel! je vois les arbres! je me vois! Je n’ai pas perdu mon regard! Je ne suis pas aveugle!» Je regarde à gauche et à droite, je ne vois aucun meuble ou autoroutes. Je suis au milieu d’une forêt, très loin de la ville je pense. J’ignore comment je suis arrivée ici, tout dont je me souviens c’est le fait d’être agressée et violée, par un groupe de jeunes sans foie et sans principes! Je m’embrasse et je me prends entre mes bras, je me promets d’être forte. Je n’oublie jamais que j’ai promis mamie de ne rien lâcher, de combattre jusqu’à mon dernier souffle. Mamie m’a déjà expliqué que ce n’est pas la personne violée qui est une sale pute mais le violeur, elle me disait qu’être pauvre n’est pas une honte, la honte c’est d’être sans principes, la honte c’est de ne pas aider les uns les autres. Elle a été pour moi une école. Certes, elle m’a quitté tôt, mais elle m’a bien préparé pour le pire. J’essuie mes larmes, je me lève, je me regarde, je soupire en serrant mes mains et je commence à me cavaler. Je fuis mes maux, Je fuis la misère, mais jamais la vie. Après quelques minutes, ou peut-être quelques heures j’arrive devant un lac, c’était juste magnifique.
« Mamie! Je sais que tu m’entends, je sais que tu me regarde, je sais que tu es triste pour ce que m’est arrivée, mais tu sais! Je m’en fou royalement. Je pense que je resterai ici, je serai une mogly. Je sais que ça pourra t’étonner, tu diras que ta fille est devenue folle, mais crois-moi je ne le suis pas. A vari dire, Je ne le serai jamais puisque je suis forte comme toi. J’y resterai juste parce que je me sens plus libre dans ma solitude.»
La nuit commence à tomber, ça fait quand même un peu froid, mais je me suis habituée, je reprends ma discussion avec mamie, et je lui avoue un secret:
« Mamie apparemment j’ai grandi, le noir ne me fait plus peur, au contraire je me sens à l’abri. Je ne vois plus des voitures, comme celle qui tu as écrasé, devant moi! Crois-tu que j’ai oublié comment je t’ai perdu? chaque véhicule qui passait me rappelle ta mort! Ton assassin plutôt »
Oui, ma mère a été assassiné après exactement 13 ans de son viol, j’avais 12 ans. Pourquoi le faire ? Parce que pour sa famille c’était sa faute à elle. On criminalise la victime, mais jamais le criminel. Ma mère a dû louer un studio, loin des regards de sa famille, elle y vivait qu’avec moi. Elle était une femme forte de caractère, qui s’assume entièrement. Malgré qu’elle fût abandonné par sa famille dans la période la plus difficile de sa vie, elle l’aimait et me racontait que de bien d’elle. Elle était informaticienne de formation, une femme de culture autonome et indépendante. Certes, Je n’eusse pas le droit à un nom et n’ai pas pu avoir accès à l’école, mais avec elle J’ai développé plusieurs compétences. C’est à l’âge de 5 ans que j’ai développé mon premier algorithme. Vous vous demandez certainement comment mamie a été violé ? A l’époque mamie était la responsable d’un centre de recherche, souvent elle rentrait tard chez elle, elle devrait terminer toutes ses tâches avant de quitter son bureau. D’habitude il prend sa propre voiture, mais ce jour-là, sa voiture était en panne, donc elle a pris un taxi.
Oups, apparemment je ne suis plus seule, une dizaine de personnes avec des sacs à dos avançaient vers moi. Je dois rester indifférente. Ils ont l’air d’être des passagers, Ils ne représentent aucun danger pour moi. C’est ce que je pense au moins ! Oh, mon dieu, une femme m’adressait la parole, je tremble, j’ai peur, mon cœur bat très vite. Elle me dit:
-« Ma fille que fais-tu ici seule? as-tu perdu ton chemin ? Ils sont où tes parents ?»
l’équipe a commencé à murmurer entre elle, la fameuse femme essaie de se rapprocher de moi. Enfermé sur moi-même je ne lui regarde même pas. Soudain, j’ai ressenti sa douce main sur mes cheveux, et avec une sage voix elle m’a chouchouté à l’oreille : « n’aie pas peur, tant que je suis là» elle ouvre son sac à dos et elle m’offre des crêpes à l’huile d’olive et au miel. Je n’ai pas pu résister devant cette offre, je les ai pris et je l’ai remercié. Elle s’assoie devant moi, elle me regarde, puis elle me dit :
-« Raconte-moi un peu de toi ?»
- « Je suis une jeune fille orpheline, sans abri. Je rêve posséder une baguette magique pour pouvoir changer ce monde.»
-« Demande ce que tu veux, et je te le réaliserai, suppose que je suis ta baguette magique » elle rebondit.
-« Mais, tu ne m’as pas dit qu’es-tu ?»
-« Moi aussi j’ai vécu une enfance difficile, mais j’ai rien lâché, aujourd’hui je milite pour un monde meilleur »
-« Je veux créer une plateforme qui regroupe toutes les personnes qui ont été touché par l’injustice. Je veux créer la plus grande communauté des gens les plus sincères et les plus humanistes, de ceux qui tiennent encore après avoir vu et vécu le coté obscure de ce monde. Je suis certaine que la misère enseigne ce que l’école n’enseigne jamais »
-Surprise, elle me dit :« Chérie! Tu comprends le monde digital malgré ton jeune âge? »
-« Je n’ai pas eu le droit d’aller à l’école, je restais chez moi avec ma mère, informaticienne de formation, avec qui j’ai appris plusieurs compétences.» Je réponds
-«Chérie, on voulait t’aider, apparemment c’est à toi de nous aider. Vois-tu cette équipe ? ils ont tous souffert dans leurs vies! Nous voulons lancer un projet pareil, mais on manquait de compétences. On voulait recruter, on ne manque pas d’argent, mais on préfère travailler qu’avec les gens comme nous. Puisque tu es là, bienvenue. »
On regarde l’une l’autre et on s’embrasse. Le reste de l’équipe nous regarde.
-«  l’équipe, félicitation! On a un nouveau membre dans notre famille, cette fille est comme nous, la misère et l’injustice l’ont rendu plus forte, elle se sent capable de changer le monde, il ne se fixe pas de limites. » elle dit au reste de l’équipe.
C’est ainsi qu’une nouvelle expérience commence avec moi, après quelques mois de travail acharné notre plateforme a vu le jour. Des milliers de personnes à travers le monde nous ont rejoint. Nous avions tous les mêmes valeurs et les mêmes Perspectives. On travaille dur, on travaille jour et nuit pour réaliser notre rêve commun. Vingt ans après, on récolte le fruit de nos efforts, aucun cas de viol ou d’agression ne s’enregistre. La haine, le racisme et la violence n’existe plus. Les êtres humains sont tous pareils, on n’a plus besoin de visa pour se déplacer. Les prisons ont fermé leurs portes, la pauvreté a disparue. Notre équipe est émue, elle est très heureuse et fière de ce qu’elle a pu accomplir. Aujourd’hui si j’ai un conseil à vous donner, je vous dis apprenez à vos enfants les meilleures valeurs, celles de partage et de vivre ensemble. Si on est à ce stade, c’est par ce que on s’est investi âme et foie dans l’éducation. Préservons ensemble nos acquis alors, le monde est plus beau ainsi.

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

En compétition

8 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Mes 3 voix, courage!
Je vous invite à découvrir et voter pour le mien: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très belle plume Thiziri. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Très beau titre! Bonne continuité! Toutes mes félicitations pour votre texte! Vous avez mon vote. En passant, je vous invite à passer me lire: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mesaventures-nocturnes, et à me voter si vous aimez mon texte et à donner votre avis. Merci d'avance.
Image de Thiziri IDIR
Thiziri IDIR · il y a
Merci beaucoup pour vos souhaits et encouragements, j'arrive.
Image de Meghnia bouatba
Meghnia bouatba · il y a
un texte bien rédigé, bravo.
Image de Thiziri IDIR
Thiziri IDIR · il y a
Merci pour votre encouragement, j'apprécie énormément.