2
min

Lettre à mon ami

72 lectures

17

Voici venir le temps présent où le futur risque de sombrer, corps et biens, dans l’immensité du passé. Mais l’écriture est là, bouée précieuse à conserver. Elle seule qui permet encore de respirer. Ecrire à son ami, n’est-ce pas lui permettre d’être parmi les présents, de faire partie de l’existant, de vivre encore un peu, la vie des vivants.
Te souviens -tu de nos voyages matinaux, hiver comme été, vers l’école communale, chaussés de nos galoches à semelles de bois. Que cela était pénible l’hivers, quand la neige collait à nos semelles, formant un amas si lourd à porter. Nous devions nous arrêter pour enlever cette neige, ‘nous débottions’. Le voyage était plus agréable à la belle saison, avec le jour, quand le printemps était de retour, les oiseaux, la bonne odeur du foin coupé.
C’était la guerre, nous avions changé d’heure légale, et passé à l’heure allemande, GMT+2, les parents, bien qu’opposés, étaient obligés de la respecter, car imposée par l’occupant.
Le soir pour le voyage de retour, nous nous permettions quelques petites incartades, dans les bois ou les champs, qui bordaient la route, mais pas très longtemps, car il fallait rentrer à la maison, où nous attendait maman. Tu te souviens, il y avait aussi le groupe de filles, elles étaient coquines, nous en avions un peu peur, car quelques fois elles s’amusaient à nous faire des farces un peu douteuses.
Nous ne nous sommes pas quittés en prenant de l’âge, les études, le premier emploi, toujours ensembles, pour affronter la vie, ses hauts et ses bas. L’amitié plus forte que tout.
Puis ce fut mon mariage, la vie de foyer, avec mon épouse et les enfants. Tu ne cessais pas d’être avec moi, prêt de moi, accompagnant ma vie professionnelle, ma vie de couple, de père de famille, je t’en remercie du fond du cœur.
Jamais je n’ai imaginé, qu’un jour nous puissions être séparés. Un ami c’est pour la vie. Un ami c’est comme la moitié de son âme. Un ami c’est celui à qui l’on peut tout dire, même ses pensées les plus intimes. C’est celui avec qui l’on partage ses soucis, mais aussi ses joies, et ses espoirs, même les plus fous. C’est celui qui vous laisse parler, qui vous écoute, qui ne vous contredit jamais, c’est un ami quoi !
Dans mon enfance, vivant à la campagne, dans un petit hameau de quelques maisons, je n’avais pas de camarade de mon âge. Mon entourage était constitué uniquement d’adultes, je n’avais que toi. Dans ma vie d’adulte j’ai continué à avoir besoins de toi, de ta présence, cela me rassurait en quelque sorte. Tu étais mon double en somme.
Puis est arrivée la maladie de mon épouse, avec tous les inconvénients qui accompagnent ce genre de maladie. C’est là que ta présence me fut d’un grand secours, la rive solide où je pouvais me raccrocher, pour ne pas sombrer. Le point fixe qui me permettait de vivre, pour être au service de mon épouse. Pour lui apporter le réconfort et les soins nécessaires.
Lorsque mon épouse m’a quitté, un soir, comme cela, brutalement, c’est encore toi qui fut le premier à me venir en aide. A mon montrer le chemin. A me donner la force de me redresser, pour affronter ma propre maladie, qu’il me fallait bien assumer.
C’est ce qui m’a permis de vivre, de continuer ce voyage sur cette terre, encore un petit moment. Apprécier les beautés de la nature, les joies des retrouvailles, et surtout ta présence, toujours fidèle.
Ce qui me rassure, ce qui me réconforte, c’est que nous ne serons pas séparés, nous partirons ensembles, toi et moi. Nous quitterons cette vie unis pour l’éternité, car Toi c’est Moi, et Moi c’est Toi !

17

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Une belle amitié... qui traverse le temps : presque plus forte que l'amour dans l'éternité retrouvée.
Vos écrits parlent toujours d'un vécu avec cette sensibilité qui est la votre !

·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Merci Valérie
·
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Une lettre émouvante pour s'adresser à l'ami absolu qui fait partie de nous, qui nous soutient de façon indéfectible tout au long de notre existence.
·
Image de RAC
RAC · il y a
Un bien bel chommage, compliments !
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Merci Silvie
·
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Un vibrant hommage à l'amitié, aussi fort que l'amour. "Un ami c'est comme la moitié de son âme": cette phrase magnifique résume tout.
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Complicité, fidélité, respect, discrétion... Une vraie amitié rare et précieuse... une très belle lettre émouvante...
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Merci à tous !
·
Image de Thara
Thara · il y a
Une belle histoire d'amitié que celle de cet ami imaginaire, à ses côtés...
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Un bel hymne à l'amitié. je pense que chez vous elle est sincère, aussi, je me permets d’espérer que vous viendrez voir ma nouvelle "oeuvre" comme on dit chez Short "Apparences"
·