1
min

L'énigme sacrée

Image de Hibernia Boann

Hibernia Boann

63 lectures

50

Chaque soir, depuis son retour dans sa ville natale, Sir Stanislas Rosengarten alias Stan Rose s’adonne à une balade nocturne aux bords de la Tamise. Malgré l’épais brouillard dévorant la capitale, il s’attarde sur les quais en contemplant les reflets argentés de la lune sur l’eau calme et en se délectant du chant de son clapotis contre la jetée.

Big Ben sonne quatre heures du matin. Stan traverse le cimetière de Highgate entre les pierres anciennes, les arbres rompus et la végétation sauvage qui, par endroits, flirte avec les anges. Ce lieu ne l’impressionne plus depuis des lustres.

Soudain, des murmures attirent son attention. Deux jeunes gens en mal de sensations fortes ont bravé les interdits en escaladant le portail de fer de l’entrée ouest fermée aux visiteurs depuis seize heures. Agacé Stan juge alors que ces écervelés méritent une bonne leçon pour leur effronterie. Il se rapproche d’eux sans faire de bruit. Au moment propice il se jettera sur eux par surprise et s’amusera de leurs visages livides, de leurs cris et supplications, de leurs vaines négociations. Mais quelque chose le retient. Sidéré il constate qu’il s’agit d’un couple d’amoureux. Il les observe lisant à voix haute, les mains tremblantes, leurs déclarations d’amour mutuelles, des poèmes pour le jour de la Saint Valentin.
Puis d’un bond, Stan se plante devant eux les bras écartés sous sa cape, le regard furieux et la bouche grande ouverte comme une bête sur le point de dévorer sa proie. Les amants terrifiés par cette apparition monstrueuse au milieu du brouillard prennent aussitôt leurs jambes à leurs cous pour s’évanouir dans la nuit tout comme un renard qui furetait tout près et quelques écureuils effrayés.

Stan est las de ce monde et de ces pseudo-amoureux. Que connaissent-t-ils à l’amour, cette énigme sacrée que lui-même n’a pas su comprendre, ni définir après tant de temps, tellement d’années, des siècles à errer en solitaire dans l’ombre, esclave des ténèbres ayant pour seul réconfort que la douce lumière de la lune.

Dans la pénombre d’un petit salon douillet, installé dans son fauteuil préféré, les bras accoudés, les mains jointes, Sir Stanislas Rosengarten attend. Sa manie de se tapoter les doigts en boucles trahi son impatience et sa nervosité. Après un énième arrangement du bouquet de roses rouges volées plutôt dans l’une des serres royales des jardins botaniques de Kew, Stan retient son souffle. La voilà, enfin.

Jeanne, belle comme un jour de printemps sous sa chevelure d’argent légèrement ondulée couvrant sa nuque tant convoitée, entre et ouvre les volets à une nouvelle aube.

Stan lui, vient de disparaître.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
50

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Bel amoureux transis...
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Pas mal du tout, St Valentin version vampire :-)
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Texte très romantique je trouve. Mes voix
Mon texte si vous le souhaitez :http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/je-te-promets-6

·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Merci vos mots me touchent. J'ai été sous le charme de votre récit "Je te promets"
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
J'aime l'atmosphère particulière que vous avez su créer !
Apprécierez-vous "Entre les persiennes" en lice pour ce prix ?

·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Merci beaucoup :) Je ne peux pas voter une seconde fois désolée ;) Nous nous sommes parlées il y a une dizaine de jours.
·
Image de Gloubibouddha
Gloubibouddha · il y a
Quelques phrases trop longues, mais belle histoire, bravo.
·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Merci pour votre passage et commentaire. J'apprécie votre talent de poète chroniqueur en chanson !
·
Image de Thara
Thara · il y a
J'ai bien aimé votre texte de la Saint-Valentin...
+ 4 voix !

·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Merci moi aussi j'ai bien aimé votre haïku Porte-Bonheur :)
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
J'aime beaucoup le romantisme qui couve cette histoire et la fluidité de votre écriture (pour l'univers, ce n'est pas trop le mien mais si vous aimez la poésie, je vous invite à lire ma une)....
·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Merci vos mots me touchent ainsi que votre poésie. J'ai aimé vos "amours passagères" :)
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Merci beaucoup, Hibernia
·
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Delicieusement romantique
·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Merci de m'avoir lu et commenté. J'ai été touchée par votre "Dernière valse" !
·
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Tout s'évanoui reste une sensation étrange
·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Merci de votre visite et de votre commentaire. J'ai aimé votre "matin à l'aubépine" :)
·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire un récit dans un genre un peu plus sombre avec un protagoniste mystérieux qui cherche des réponses à l'amour alors qu'il le vit en secret. J'ai pris la liberté d'y ajouter un petit clin d’œil à la fée Jeanne pour la remercier de son soutien et sa gentillesse. Enfin je remercie Anne Rice pour son univers fantastique qui a eu une grande influence sur mes écrits.
·