Le rendez vous médical

il y a
2 min
21
lectures
7

En Majeur ou en mineur, ces voyelles, ces consonnes,ces bémols et ces dièses s'entremêlent pour ne former au bout du compte qu’un seul tableau ou les couleurs sombres et claires se disputent au  [+]

C'était un jeudi comme un autre; un jeudi triste et pluvieux ou limaces et escargots attaquaient en rangs serrés les premiers plants de salade se dressant fièrement sous la protection bienfaitrice de châssis protecteurs.
Le jardin attendra; la météo ne s'y prêtant pas! A 11h.45 j'ai rendez-vous. Non, ce n'est pas un rendez-vous galant; c'est une surprise partie chez mon médecin.
J'suis à l'heure et apparemment en avance puisqu'une patiente tapote frénétiquement sur son i phone en attendant son tour! Elle me balance un sourire se rapprochant plus de la grimace lorsque je lui demande son heure de RDV. Et puis elle enchaîne en me servant le sempiternel :» ils sont toujours en retard; en plus ils nous envoient des mails nous demandant d'être à l'heure»!
J'abrège, sors et arpente les couloirs de la maison médicale. J'avance a pas feutré dans un couloir et là je tombe en arrêt devant un panneau qui m'interpelle: Stop: zone covid 19 ne dépassez pas cette zone! Hum, il ne manque que les barbelés!!!
A la décharge des soignants, il faut bien dire que sans ces mots forts, ce serait un grand n'importe quoi...
Il fait frisquet dehors et après avoir soulagé ma vessie au fond du champ voisin, je me pose au fin fond de la salle d'attente; loin de la patiente impatiente!
Depuis presque cinq années, j'ai pris l'habitude de ces salles d'attente. J'ai appris à attendre dans le calme et la bonne humeur. Un bon bouquin et hop, je m’évade en des contrés lointaines ou rien ne peut m'atteindre...

Dès pas dans le couloir; ( les portes dès salles d'attente restent désormais ouvertes).
Une mamie et un homme pas loin de la soixantaine nous rejoignent dans cet espace... disons, confiné!

Honnêtement, la distanciation, et bien avec quatre personnes dans ce local réduit, c'est un grand n'importe quoi!
Cela pourrait s'appeler: «comment choper coco 19 en un tour de mains»! Les sièges ou nos postérieurs patientent ne sont pas désinfectés! C'est une grosse erreur et ça fait un peu amateur.
Bon du moment qu't'as pas peur, tu restes. Pour les autres, qu'ils prennent leurs jambes à leur cou et qu'ils courent...

Il y a un mois, c'était grave; et puis le muguet fleurissant, ce n'est plus si grave! Peut-être si nous sommes sages, pourrons nous danser et nous embrasser au 14 juillet...
Hum: Je suis célib35 depuis des années lumières alors comment je fais lorsque je tombe fou amoureux?A quel ministère m'adresser afin de recevoir les mesures d'urgences sanitaires relatives aux amoureux?!

Ah oui, la mamie! Bon bé elle patientait vaille que vaille sur sa chaise le bras en écharpe et le nez pissant dru; le tout en écoutant les plaintes de la patiente n°1 venue renouveler une ordonnance!

La porte soudain s'est ouverte et la praticienne s'est fendue d'un: Sujet n°1; veuillez me suivre.
La porte s'est refermée laissant la mamie de 95 printemps et son accompagnant de voisin à leurs pensées.
Cinq minutes auparavant, notre mamie devisait avec la patiente n°1 lui montrant ses blessures; lui disant que son bras droit ballonnait!
Digne l'ancienne; pas une plainte, pas un cri! Droite comme un I sur sa chaise en attendant le bon vouloir du médecin...
L'histoire de cette ancêtre, c'est que par jour de pluie, elle a lâché sa canne afin d'ouvrir son parapluie! Le parapluie ne fait que rarement office de parachute! Vous devinerez la suite...

Je sais juste le regard et le merci de cette Dame et son Accompagnant dirigés vers le CHU Rennais. Il y eut aussi les mots de la praticienne remplaçante qui il faut le dire, s'est perdue professionnellement.
Elle apprendra avec le temps. Comment dire? Juste un peu d'indulgence pour ces jeunes confrontés à dès situations improbables dans une situation inédite.
Pour moi, cette journée maussade et d'averses se transforma finalement en un grand soleil...
Évidemment, cette histoire ne s’arrêtera pas là...
7
7

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Un plaisir de revenir sur ta page pour lire et après Dre .. si c pas encore fait Merci de le soutenir https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Il y a comme un air de vécu dans cette vision des choses ...
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Bien raconté
Image de Vrac
Vrac · il y a
Et alors ? (comme disait Raymond Devos dans une histoire). Car il faut une suite à ce moment de la vie quotidienne si bien raconté...
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
L'atmosphère est bien rendue ! ;)
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est un beau récit, on y est dans la salle d'attente, on voit tout, on sent tout ... et on peut pas être indifférent à vos mots ...joli moment de lecture !
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Bien observé pour un très très court qui ne manque pas de fraîcheur
Image de France Passy
France Passy · il y a
J’ai bien aimé sauf la fin qui est plus terre à terre.