Le poids de la négligence

il y a
4 min
25
lectures
16
Qualifié
Image de 2020
Image de Très très court

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux ? Est-ce ce un rêve? Ma vie est nase, elle fait pitié rien qu'à me regarder ! Dieu m'a créé pour amuser les autres raisons pour lesquelles je n'ai pas d'amis, et mêmes mes parents ont honte de moi sinon je recevrais de l'attention. Pourquoi moi ? Je n'ai pas la force de me tourner vers quelqu'un, c'est si difficile, je n'ai que 15 ans et je suis si dégoûtant !!! Je fais mieux d'être dans mon coin laissé moi seul.

Tels étaient les mots de son fils Evans ! Sur un papier trouvé dans son sac. À 15 ans, il en a marre de sa vie. Comment n'a-t-elle pas pu le remarquer! De quoi souffre-t-il ? Il a un toit, une famille, tout ce qu'un gamin de son âge doit avoir ! Ses yeux se remplissent de larmes pourquoi, est-il comme ça ? Est-il offensé ? Est ce l'absence continue de son père à la maison ? Envahie par ses pensées, elle trouvera forcément un moyen pour aider son fils. Dès son retour de l'école, elle essaie de remarquer la chose étrange, mais en finie intrigué, il la salue avec un joli sourire de quoi notifier sa journée et monte dans sa chambre. Mais quel est donc le problème ? Se demande t'elle derrière ce sourire quotidien que me présente mon fils, se cache une profonde tristesse. 

Le soir, à l'heure du dîner, elle essaie d' avoir une conversation avec lui, mais il n'est pas réceptif et est très étonné , il lui demande si tout va bien, elle réfléchissait s'il fallait en parler avec lui et réponds : < tout va bien chéri, dit moi comment était ta journée ? Parle-moi de tes amis, je n'ai aucune idée de tes fréquentations. Il est resté silencieux pendant longtemps serra très fort la cuillère qui était entre ses doigts et se leva de table en disant à sa mère de se mêler de ce qui la regarde. Elle avait honte, mais c'este sa faute, entre boulot, maison et lui à l'école, ils vivent comme de vrais colocataires, elle a toujours été absente dans sa vie. 

Le reflet de la nuit dans ses yeux s'est transformé en reflet du matin, un nouveau jour s'est levé, il est allé à l'école sans adresser la parole à sa mère. Elle, toute déboussolée décide de passer la journée dans sa chambre, elle est toute propre, ses effets sont très bien rangés, mais elle est intriguée, son fils a des affiches de tête-de-mort des posters de fantômes, des posters totalement en noir comme dans un cirque d'horreur. Des papiers collés à son mur qui indiquent "je m'appelle Evans mon meilleur ami mon ombre " , "juste pas d'amour.. , "mon monde, mon épanouissement, mon voyage". Elle est terrifiée, a mal veut comprendre, mais n'y arrive pas, elle s'effondre en larmes lit et relit ses phrases , elle s'en veut d'avoir laissé grandir son fils avec tant de peine dans le cœur. Mais quoi faire, ne dit on pas que dans une situation difficile pleurer ne sert à rien! Il y a toujours une solution à tout et l'idéal est de la trouver. Elle se leva déchira tous ses papiers et affiches collés à son mur et elle sortit de sa chambre. Lorsqu'il arrive à la maison direction sa résidence secondaire, qu'est ce qu'il voit ? Son monde émietté, il mit ses genoux au sol enleva son sac à dos et ramassa ses papiers. Il essayait de les recoller, mais n'y arrivait pas, il sort de son sac du format et un feutre réécrit à nouveau, mais rien ! Ce n'était pas pareil.. Il se met en colère, pousse un cri de guerre et commença à pleurer comme un dépressif mental en répétant : « laissé moi seul, j'ai dit!! Je m'aime, je n'ai besoin de personne»  sa maman qui regardait toute la scène avait peur de l'approcher! Elle frissonnait et versait de chaudes larmes rien qu'à voir son enfant ! Son tout son poussin, elle regrettait amèrement de l'avoir négligé, mais qu'allait t'elle faire... Ils se croisèrent du regard et son fils lui jeta ses papiers déchirés au visage en lui disant : < > elle avait ses deux mains sur ses joues et hocha la tête comme pour dire non mais n'avait pas le courage de l'approcher elle était juste désemparée. Il était comme fou, il sortit de la maison furieux, elle courait derrière lui en l'appelant, mais il ne l'écoutait pas ! Son fils était parti, son mari absent sa vie n'avait plus de sens en ce moment, à comprendre que son unique lieu de vie était sa chambre !!! Elle sortit de la maison à sa recherche n'arrêtait pas de demander en route à tous ceux qu'elle croisait s'ils l'avaient aperçu, mais rien!! Elle pleurait elle criait , elle priait, elle appelait à l'aide, mais son fils n'était plus là, c'était juste trop tard depuis tout petit, il souffrait il était en manque d'amour. Après cette marche fatigante, elle est rentrée chez elle espérait trouver son fils elle courait en direction de sa chambre, mais tout était intact aucune trace de lui... Son quotidien était devenu du deuil elle avait des remords 2 jours passés toujours pas des nouvelles de son fils. Elle priait sans cesse et promettait à Dieu d'être un meilleur parent.  

Le jour suivant, elle reçu l'appel d'un centre psychologique l'informant que son fils était là-bas.. Un léger sourire s'est formé à cet instant et elle s'y est rendu directement. Arrivée, le docteur l'ayant appelé lui fait comprendre qu'il avait été emmené par un homme ayant laissé son contact à elle. Le plus important, c'est son fils, par la suite, il lui dit que son fils fait une crise, elle baissa directement la tête en disant : «, c'est de ma faute, je n'ai pas été une bonne mère, je n'étais jamais à l'écoute, je. Je.. Mon boulot m'occupait tellement. », il a toujours besoin de vous : répliqua le docteur, un enfant a et aura toujours besoin de sa maman, soyez patiente tout ira bien. Sur ces mots lil l'a conduit voir son fils, il était assis fixant le mur, leurs regards se sont de nouveau croisés il a directement changé de mines comme s'il avait vu un danger mais le docteur a su le calmer en lui faisant comprendre que sa maman l'aime fort et que dans le souci de  protéger et d'assurer le devenir des enfants les parents font des choses qui les éloignent de l'essentiel. Sur ces mots, il fit un geste de la main pour que sa maman se rapproche de lui, elle l'a serré très fort dans ces bras : « pardonne moi Evans ! Je t'aime, tu es mon cadeau du ciel, mon poussin, je me rattraperai, c'est une promesse à partir d'aujourd'hui tout rentrera dans l'ordre. »

 Elle rentra chez elle avec le cœur léger, maintenant elle avait de nouvelles idées. Chaque jour, elle passe presque tout son temps avec son fils. Son état s'améliorait, mais il lui fallait du temps. Elle comprit que les enfants ont besoin d'amour, spécialement ceux de leurs parents peu importe l'occupation, quand ils ne se sentent pas aimés, ils sont en quête d'une identité et la frustration qu'ils auront reçu de cet abandon leurs poussera à la délinquance, la dépression et pire encore ce qui sera une réponse à leur mal-être.

16

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Tu a mes voix Un plaisir et une chance de découvrir ta page .j'ai bcp aime.. un texte original et bien structuré.. merci de consulter l mien pour me donner un avis et voter si sa vous tente..mercihttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Jenny ! J'ai adoré vous lire. Vous avez mes 5 voix.
Merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Jenny Myst
Jenny Myst · il y a
Merci, j'ai parcouru ton texte, très beau j'en prendrai de la graine
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Belle plume Jenny. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Jenny Myst
Jenny Myst · il y a
Ah ça!! La nature bravo a toi même
Image de Emeric Vihotogbé Dossou
Emeric Vihotogbé Dossou · il y a
Intéressant