2
min

Le peuple des Ombres

Image de Serge loquen

Serge loquen

80 lectures

65

Alors que l’aube émergeait à peine sur les étendues de la Sierra, je rejoignais le vieil homme qui était, comme à son habitude, déjà installé face au soleil levant, contemplant avec un plaisir non dissimulé les premiers rayons de lumière.
Ce jour-là, il me raconta l’histoire du peuple des Ombres.

Il m’expliqua la singularité de ce peuple où chaque individu était une ombre vivant en symbiose avec une entité de matière, en parfaite harmonie avec son environnement. Entre les deux membres de cet étrange duo, la relation fusionnelle était telle qu’ils semblaient indissociables, leurs gestes guidés par une totale communion.
Vivant en pleine lumière, tandis que l’ombre apportait paix et bien-être à son double de matière, celui-ci en échange donnait corps à l’Ombre. Ils partageaient autant leur labeur que leurs loisirs, s’amusant des jeux de lumière, usant parfois même de quelques habiles chinoiseries et rire ensemble de ce frisson de plaisir.
L’équilibre de cette dépendance eut naturellement quelques exceptions comme cette Ombre qui n’arrivait pas à bouger aussi rapidement que son entité, ou cette autre non moins célèbre qui, par soif d’aventures, voulut prendre son envol et dût être cousue à son alter égo. Il y eut aussi cette entité de matière qui fut tentée par le côté obscur afin de se libérer du joug de son Ombre.
Toutefois, dans l’ensemble, le peuple des Ombres partageait sereinement un bonheur idyllique et apparemment éternel... jusqu’au jour où la lumière s’estompa.

Avec le déclin de la lumière, les Ombres commencèrent à s’évanouir, laissant leur double de matière abandonné dans un monde de plus en plus gris.
La première ombre au tableau fut une disparition signalée dans la pénombre d’un clair-obscur. Celle-ci passa presque inaperçue mais d’autres se produisirent qui attirèrent l’attention... Et encore d’autres suivirent. La curiosité laissa alors place à l’étonnement puis à la suspicion et à l’insécurité.

On ouvrit une enquête. Des commissions furent créées afin d’éclaircir le mystère et apporter toute la lumière sur cet étrange phénomène.
Le comportement de certains individus, agissant dans l’ombre, fut dévoilé en plein jour alors que d’autres se retrouvèrent mis à l’ombre, jugés coupables de sombres desseins.

Cela rassura la majorité de la population qui ne crut pas au cri d’alarme d’un petit nombre d’Ombres trop illuminées à son goût et ne pensa pas nécessaire de modifier ses habitudes de vie. Comment la lumière pourrait-elle disparaitre ? Cela est impensable !
Cependant, le phénomène s’amplifia. Le ciel s’obscurcit davantage encore, masquant la lumière. Les jours devinrent sombres. Les ténèbres se répandirent et cette noirceur gagna jusqu’aux âmes qui s’étaient gangrénées par le doute et la peur.
Inévitablement, les Ombres s’éteignirent et leurs êtres de matière se statufièrent progressivement.
Lorsque même l’ombre du doute mourut, le peuple des Ombres avait totalement disparu, anéanti par cette obscurité envahissante ou plutôt, selon quelques esprits éclairés, par l’obscurantisme qui avait au fil du temps miné cette civilisation pourtant promise au bonheur.

- Voilà une histoire bien triste que tu me racontes, dis-je au vieil homme. Heureusement, cela n’est qu’une pure fiction en rien ressemblant avec un monde connu !
- Détrompe-toi, me répondit-il ! Ce peuple a bien existé, mais à des années-lumière d’ici.
Comme le jour déclinait, il me montra dans le ciel une étoile naissante.
- Vois-tu cette étoile qui brille faiblement ? Seule cette lueur témoigne encore de la réalité de l’existence du peuple des Ombres.
- En revanche, ajouta le vieil homme, une légende dit qu’une Ombre a réchappé de ce désastre et habite maintenant sur la Terre... en étant devenue humaine.
Sur ces paroles, il me signifia qu’il était l’heure pour moi de rentrer et me souhaita une bonne soirée.

Alors que le crépuscule commençait à envahir les étendues de la Sierra, je me retournais vers le vieil homme qui était, au loin, resté à savourer les derniers rayons de lumière. Je crus voir alors son ombre s’étendre à ses côtés et grandissant à l’infini, me faire un signe de la main.
« Hola Hombre, hola. »

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
65

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes voix pour l’originalité et l’imagination de cette oeuvre ! Bonne chance !
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci Keith. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte...en attendant de ton coté le résultat de la finale
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Belle écriture !
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci Christian. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Beau joli original bien raconté, j'ai beaucoup aimé. Le thème "les ombres" est bien présenté.
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci jfjs. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Original et bien écrit.
Une remarque : la "ola", c'est la vague, en espagnol. Salut s'écrit "hola".
Et... merci pour votre point sur mon "armée des ombres"...

·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci Virgo, mon espagnol est pire que mon français. j'ai profité de cette correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte. courage pour la finale.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Merci à vous.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une histoire d'étoile comme on n'a jamais su la conter encore . Fascinant !
Une invitation à découvrir " la fontaine aux bulles" en lice également ; Merci beaucoup .

·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci Ginette. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une belle légende qui laisse rêver. Et bien écrite.
Si vous voulez, je vous propose https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-danse-des-ombres

·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci Atoutva. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte...en attendant de ton coté le résultat de la finale
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Une belle idée et votre plume est prometteuse.
Bravo, +5*****
Si votre temps vous le permet :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-nuit-des-ombres

·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci jusyfa. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte...en attendant de ton coté le résultat de la finale
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Tous mes encouragements.
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci Patrick. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte...sans sortir de l'ombre
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
L'histoire d'un peuple, comme un conte prémonitoire... C'est original et j'ai bien aimé.
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci lélie. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte
·
Image de coquelicot
coquelicot · il y a
Belle imagination et fin intéressante. Aimerez-vous la mienne ? il y a 2 jours, l'Emancipation des ombres. Coquelicot
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci coquelicot. j'ai profité d'une correction pour publier une nouvelle version, pour le plaisir d'une nouvelle découverte
·