2
min

Le Père Fouettard

Image de Clara Mln

Clara Mln

133 lectures

109

La fillette se recroquevilla dans le coin du placard, tremblante. Elle sanglotait sans bruit, les yeux grand ouverts sur l’obscurité, l’oreille attentive. La nuit était revenue au calme, et seuls résonnaient en elle les battements affolés de son cœur.
Des bruits de pas résonnèrent au loin – quelqu’un montait l’escalier. L’enfant se réfugia davantage contre le mur froid, la respiration courte, sa poitrine prête à exploser. Papa cria son nom à plusieurs reprises. Elle voulait répondre, mais elle savait qu’elle ne le devait pas. Papa n’était pas là pour la protéger.
Il avait d’abord pris Maman, dans le salon. Une dispute avait éclaté plus tôt dans la journée, dont elle n’avait saisi que des bribes incompréhensibles. Des portes avaient claqué, puis le silence était retombé sur la maison. Papa allait partir, pour toujours, disait Maman. Des sentiments confus avaient suivi cette annonce, un mélange de tristesse et de soulagement.
La nuit tombée, alors que la fillette jouait avait sa sœur aux pieds de la télé, et que Maman lisait un magazine sur le canapé, Papa avait fait irruption dans la pièce, une hache à la main, qu’il avait abattu sur la tête de Maman. Du rouge avait éclaboussé les murs, le tapis, les fenêtres, et même le pyjama de la fillette. Sa sœur avait hurlé, brièvement, avant que la lame ne la fauche à son tour.
La lumière du plafonnier avait alors éclairé le visage de Papa, révélant ses traits déformés comme lorsqu’il se mettait en colère. Une tache de sang lui barrait la joue, ses cheveux collaient sur son front, et une lueur malfaisante brillait dans son regard. Il n’était plus celui qui la bordait le soir, ou qui lui offrait une glace à la kermesse alors que Maman ne voulait pas. Il était le Père Fouettard venu pour la punir.
Ses jambes l’avaient portée malgré elle, juste à temps pour éviter le coup qui lui était destiné. Elle avait couru, le plus vite possible, sans savoir vers où. Son père ne l’avait pas suivi – pas tout de suite, se contentant de rire de sa pitoyable fuite. L’enfant avait galopé dans l’escalier, franchi la porte de la chambre qu’elle partageait avec sa sœur. Dans la pièce faiblement éclairée par la pleine lune, une forme sombre avait capté son attention : celle du placard entrouvert, ce placard profond où elle aimait parfois se cacher lorsque Papa criait trop fort.
Elle s’y était réfugiée sans réfléchir et avait fermé la porte.
La fillette entendait son père s’approcher, l’appeler, dire les gros mots qu’il lançait à Maman avant de la frapper. Soudain, un filet de lumière nocturne se glissa dans le refuge sombre. L’enfant retint son souffle, n’osant refermer la porte qui venait de légèrement s’entrouvrir. Ses yeux, habitués aux ténèbres, distinguaient les détails du bois, dont les sinuosités évoquaient des pupilles la fixant en retour, témoins silencieux de sa détresse.
Un pas résonna, plus fort que les autres. Papa était dans la chambre.
« Je sais que tu es là, p’tite conne. Allez viens ! Papa est calmé, il ne va pas te faire de mal. »
Le plancher grinçait sous ses pieds, comme des gémissements. L’enfant voulait fermer les yeux, fuir ce cauchemars éveillé, mais elle ne pouvait détacher son regard de la porte entrouverte, son dernier rempart, dont l’embrasure lui laissait voir le lit de sa sœur. Le souffle haletant de son père se rapprocha, puis elle le vit se pencher, la hache luisant dans sa main, et écarter les draps qui tombaient en rideau jusqu’au sol.
« Petite connasse ! Où tu es ?! »
C’est alors que, se tournant vers le placard, le père croisa le regard apeuré de sa fille, et dans la nuit épaisse perça le cri de sa victoire.

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très court
109

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
L'angoisse est au rendez-vous ! Bravo, Elias ! Je clique sur j'aime !
Je vous invite à lire mon sonnet Roberto qui est en finale automne et à voter pour lui s'il vous a plu : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/Roberto
Bonne journée à vous.

Image de Meryma Haelströme
Meryma Haelströme · il y a
Bonsoir ! Grâce à vos voix, ma passion dévorante se retrouve au second tour, sélectionnée par le jury. Merci infiniment encore une fois ! Puis-je vous demander de renouveler vos voix, afin de m'aider à aller encore plus loin ? :)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/passion-devorante-3

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Brrrrr ! Quelle horreur, par ailleurs fort bien rendue :(
Image de Clara Mln
Clara Mln · il y a
Merci 😍
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des accents réalistes, trop réels hélas, une histoire très angoissante et sans espoir. Une belle écriture. Mes voix.
Image de Clara Mln
Clara Mln · il y a
Merci :)
Image de François B.
François B. · il y a
Je reste groggy après la lecture de votre texte. Le titre parait rétrospectivement bien gentil... Mes voix
Image de Clara Mln
Clara Mln · il y a
Merci :)
Image de Anduril ♠
Anduril ♠ · il y a
Dur, percutant, mais empreint d’une réalité qui, malheureusement, se produit bien trop souvent. L’angoisse est constamment présente dans le texte, on la sent prendre le pas au fur et à mesure du récit. On aimerait la fuir, mais elle finit par nous happer pour nous laisser avec la gorge serrée par l’horreur d'une telle situation. Une histoire courte et ô combien réussie, un grand bravo.
Image de Clara Mln
Clara Mln · il y a
Merci 😍
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
du saignant hélas presque réel souvent!
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Je vois " du même auteur : -Innocence -", que je n'ai pas encore lu… mais il semble que les enfants aient une place "privilégiée" dans votre univers romanesque. ***** pour votre texte à l'hémoglobine très, très noire.
Image de Clara Mln
Clara Mln · il y a
Ahah peut-être, je n'y avais pas trop réfléchi sur le coup... Ce qui est intéressant chez les enfants c'est qu'on peut jouer sur leur compréhension du monde adulte, je trouve ça super intéressant comme exercice.
Merci pour votre commentaire :)

Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Terrible histoire, bien relatée !
Image de Clara Mln
Clara Mln · il y a
Merci à vous :)
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
d'une violence extrême, votre récit pourrait malheureusement être d'actualité
ce qui le rend encore plus horrible
Mon soutien

Image de Clara Mln
Clara Mln · il y a
Merci :)