Le Flamand

il y a
1 min
350
lectures
57
Qualifié

Ecrire et dessiner, voilà ce qui occupe mon temps libre depuis quelques années. Partager mes BD et nouvelles, depuis 2016 sur Shortédition, est un plaisir. Vous lire en est un aussi. 2017  [+]

Image de Automne 2016
En venant du boulevard Midi-Pyrénées, il surgit à l'angle des rues de la République et des Soubirous-bas, comme une présence rassurante...
Trente ans se sont écoulés depuis mes années lycée, mais il est toujours là, le bar de mon adolescence : Le Flamand.
Il a un peu grossi, des terrasses cerclent sa façade comme la bedaine rassurante de l'homme mûr que je suis devenu. Les rares fois où je reviens ici, point final de mes déambulations dans ces ruelles montalbanaises chargées de souvenirs, j'ai peur de ne plus le retrouver, remplacé par une épicerie ou une quelconque boutique comme le cinéma Le Royal, à deux pas de là.
Grâce à lui, ma jeunesse n'est pas qu'un lointain souvenir où rêves et réalité se mêlent. Non ! Il est là, il existe, il n'a pas changé ou si peu.
Il est 10h, j'entre...
Lumière tamisée, murs lambrissés de bois sombre patiné couverts de vieilles enseignes publicitaires de bières : Carolus, Chimay, Guinness, Leffe et Tripel Karmeliet me saluent en s'inclinant sous le courant d'air de la porte que j'ouvre.
La salle est vide. Mais qu'attendais-je ? Que Yann, Christophe ou Nathalie me fasse un signe du fond de la salle et me demande de les rejoindre à notre table !
Notre table...
Je m'y installe justement et ferme les yeux. Les fantômes m'assaillent. Dans mon esprit, la salle se remplie, la Kwak dorée brille dans mon verre sans pied, sa mousse chuchote, la fumée des cigarettes me pique les yeux, les murmures se transforment en conversations puis en éclats de rires, la musique s'affole, c'est la fin des cours, on se retrouve...
Le silence revient, le serveur prend ma commande : un café. Je le reconnais et lui souris, lui qui nous a tant servi. Mais quelque chose cloche, celui-ci est jeune, trop jeune, je réalise qu'il n'était pas né quand je fréquentais les lieux, quand on usait le zinc. C'est sans doute son fils ou son neveu tant il lui ressemble !
J’écris ces mots sur mon téléphone, bercé par la musique espagnole qui fait vibrer les enceintes au-dessus de ma tête.
Claude l'avait dit ! L'Espagne pousse un peu sa corne jusqu'ici...
La salle est toujours vide, je paye mon café et sors sans me retourner. À l'année prochaine, vieux Flamand, je reviendrai à notre rendez-vous. Fébrile, je te retrouverais peut-être à l'angle des rues de la République et des Soubirous-bas, rempart contre l'oubli...

57

Un petit mot pour l'auteur ? 88 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Simon
Simon · il y a
Souvenir souvenir
Image de Nanou
Nanou · il y a
Whaou je viens de revenir en 1984 85...Merci Jean-luc pour ce moment de nostalgie qui fait du bien...les années sont passées mais je suis certaine qu'on arrivera à se retrouver autour de notre table totophe yanou olivier toi et moi.. tu as réussi à dépeindre notre Flamand exactement comme dans mes souvenirs. ..Bravo et à bientôt pour y trinquer à nouveau
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Ravi de t'avoir touchée.
Image de Frédéric Chenou
Frédéric Chenou · il y a
Je decouvre à l'instant ce texte superbe et tes talents d'écritures. Merci d'avoir su dire a travers tes mots mon ressenti profond lorsque 2 fois par an je franchis la porte du Flamand juste pour ce petit expresso... Meilleurs souvenirs.
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Merci Frédéric!
Je crois que nous sommes nombreux à éprouver la même chose lors de nos trop rares retours aux sources: Un petit café accompagné de beaucoup de souvenirs!
Bonne soirée, en attendant, qui sait, une retrouvaille au Flamand...

Image de Jojo
Jojo · il y a
Que de souvenirs...
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
" On s'était dit rendez vous dans dix ans!..etc.." un frisson qui parcourt un jour ou l'autre toutes les échines des quinquas ou des sexas , et puis j'arrête là mon énumération ;-) Vous avez su restituer ces moments délicieux/nostalgiques à travers des mots simples et émotionnés (nels, nants).Je vote +1! je vous convie aussi à apprécier"Artiste"http://short-edition.com/oeuvre/poetik/artiste-1, mon poème en lice automne 2016, merci, à bientôt
Image de Dizac
Dizac · il y a
Petit tour nostalgique au pays des années inoubliables. Joli moment de lecture. Merci.
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
C'est moi qui vous remercie pour votre vote !
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un retour paisible dans le passé à travers un bistrot. L'ambiance est bien restituée et, un des aspects les plus marquants dans ce pèlerinage à mon avis, c'est la continuité rassurante de cette espèce de transmission dans la fonction de serveur qui semble être ici une histoire de famille. Je n'ai encore jamais visité Montauban mais s'il m'arrive d'y faire étape, je pousserai sans doute la porte du Flamand :-)
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Merci pour votre vote !
Faire une pause au Flamand en visitant Montauban est une très bonne idée !

Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
C'est un bien beau texte que je découvre avec plaisir et admiration. C'est superbement écrit, sensible et délicat. La nostalgie nous touche nous aussi. Mon vote sans hésitation !
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Merci, je suis ravi que cette toute petite nouvelle vous plaise !
Au plaisir de vous lire...

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Tendres retrouvailles avec le passé
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Merci Isabelle pour votre vote.
Image de Ghislaine M.
Ghislaine M. · il y a
Tellement vraie cette ambiance, tellement présents nos souvenirs.
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Votre commentaire me touche, merci !

Vous aimerez aussi !