Le capitaine Ibrahim

il y a
1 min
3
lectures
0

“La poésie se fait dans un lit comme l'amour. Ses draps défaits sont l'aurore des choses.” André Breton  [+]

À 2000 lieues nautiques de la côte, le capitaine Georges Ibrahim vit, à travers ses jumelles, une langue de terre inconnue à l'horizon. Le visage livide et l’esprit en errance, il se dirigeait vers ce qui semblait être les reliefs d'un monde dévasté... Prudemment, il accosta sur une longue plage désertique d'où émergeaient çà et là des formes tourmentées, pneus, machines à laver, vieux ordinateurs, etc.. Dépassant les dunes, le mirage d'une cité abandonnée se fit plus précise, il s'avança vers un vieux caddie décharné et rouillé. Dans le cycle ininterrompu des espoirs et des désillusions, son ombre, dépassant sa propre compréhension du monde, s’envola sous ses yeux ébahis dans un vrombissement sonore, et pour toujours...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !