La ville flottante

il y a
2 min
6203
lectures
46
Qualifié

Je suis née au siècle dernier, quelques mois après que Tchernobyl a fait boum. Mais je ne brille pas dans le noir. Je rêve de détruire le monde. Mais il ne se laisse pas faire. Du coup  [+]

Image de Été 2020

Quelque part dans les nuages, il y avait cette ville. Un morceau de terre qui s’était un jour détaché du reste du monde et était parti haut, toujours plus haut.

Il y avait cette ville et on ne savait plus trop depuis combien de temps elle flottait au-dessus du monde. Même ses habitants auraient été incapables de le dire.

Peut-être qu’au départ, ils avaient été surpris. C’est que ça remontait, tout ça. Maintenant, ils s’en accommodaient plutôt pas mal. Ils vivaient leur petite vie et ne touchaient personne.

Parfois, certains s’approchaient du bord, le cœur battant et l’estomac noué. Parfois, ils regardaient en bas. Ils ne le comprenaient pas, ce monde qui ne flottait pas. Souvent, les villes se recouvraient de nuages sombres, sales. Parfois, la terre s’embrasait d’explosions.

Et quelques fois, tout était tranquille. Malheureusement, ça ne durait pas bien longtemps.

Un jour, certains avaient décidé de partir voir ce qu’il y avait en bas. Ils avaient bricolé des hélices et s’étaient élancés. Ceux qui étaient au bord ce jour-là avaient dit les avoir vus atterrir, là-bas, en dessous des nuages. Alors, tout le monde avait attendu qu’ils reviennent. En vain.

Des on-dit avaient commencé à circuler, répétés et amplifiés au fil des générations. Et au bout d’un certain temps, ils étaient devenus des vérités générales. On ne doutait plus une seconde que les gens d’en bas n’étaient que des brutes sanguinaires, qu’ils ne cherchaient qu’une occasion de débarquer dans la ville flottante et de massacrer tout ce qui y vivait.

On faisait peur aux enfants avec ces histoires quand ils n’étaient pas sages. Et on se faisait aussi un peu peur à soi-même par la même occasion.

Et puis, surtout, on avait peur qu’un jour, la ville flottante arrête de flotter. On avait peur qu’elle descende en-dessous des nuages, qu’elle vienne reprendre la place qui avait été la sienne voilà déjà plusieurs siècles. On avait peur.

Alors, on avait rajouté des hélices en dessous de la terre flottante. Encore, et encore, et encore. On en avait rajouté tellement que la ville n’aurait eu aucune chance de tomber, même si elle l’avait décidé. On en avait rajouté et on s’était senti un peu plus en sécurité.

Même si les gens d’en bas avaient appris à voler, eux aussi.

De plus en plus souvent, les habitants de la ville flottante voyaient des machines avec des ailes. Certaines s’étaient même assez approchées pour qu’on puisse distinguer des gens à l’intérieur. Alors, la peur était revenue. Si les gens d’en bas pouvaient voler, ce n’était qu’une question de temps avait qu’ils viennent les envahir, les attaquer, les tuer.

Des hélices. On avait rajouté plus d’hélices et on les avait fait tourner à plein régime. La ville avait commencé à s’élever toujours plus, elle avait dépassé les nuages les plus hauts et avait laissé en bas les machines avec des ailes.

Et en bas, justement, il y avait cette légende qui circulait. Celle d’un morceau de terre qui flottait quelque part dans les airs. Certains disaient l’avoir vu quand le ciel était dégagé. En général, on leur répondait avec pitié que la terre n’avait rien à faire au-dessus des nuages.

Mais la légende était tenace et elle revenait toujours, depuis des siècles maintenant.

Certains aviateurs avaient dit l’avoir vue, il y auraient même aperçu des gens. On avait mis ça sur le compte de l’oxygène qui se faisait rare là-haut et qui faisait voir des choses qui n’étaient pas là.

Et puis, les témoignages s’étaient faits plus rares. La ville flottante semblait avoir disparu. Peut-être parce qu’elle n’avait jamais existé, avaient aussitôt dit les plus sceptiques. Ou peut-être parce qu’elle était montée si haut qu’elle ne faisait plus qu’un avec le soleil, avaient répondu les rêveurs.

46

Un petit mot pour l'auteur ? 28 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Svetlana Kirilina
Svetlana Kirilina  Commentaire de l'auteur · il y a
Merci à tout le monde pour vos lectures et vos commentaires :) J'espère que vous avez bien embarqué ! Pour les intéressé-e-s, cette nouvelle existe en version audio : https://youtu.be/1d7LJtQRWSc
Image de Peg Wieczo
Peg Wieczo · il y a
Magnifique histoire, dont j'ai adoré le caractère fantastique (et philosophique) Superbe métaphore :)
Image de Florence Guillanne
Florence Guillanne · il y a
J'arrive un peu en retard, mais j'ai adoré lire ce petit texte poétique. Je crois qu'on peut le comprendre de différentes manières, moi j'en retiens que l'inconnu fait peur et qu'on s'isole de plus en plus pour se sentir assez en sécurité, quitte à disparaitre ou se brûler les hélices au soleil (ça doit être mon côté pessimiste qui parle...). Quoi que ce texte veuille faire passer comme message, j'admire beaucoup le style et les belles images qu'il dégage. Bravo !
Image de Mi Lae
Mi Lae · il y a
Sublime, à la fois triste et merveilleux.
Image de B Marcheur
B Marcheur · il y a
Merci pour ce texte qui n'a rien de terre à terre.
Image de Nili ROBERTS
Nili ROBERTS · il y a
J'ai vraiment beaucoup aimé. Le confinement du haut et du bas... La séparation, la peur, l'aliénation. Des thèmes universels abordés avec imagination et poésie.
Image de Amandine B.
Amandine B. · il y a
"Pour vivre heureux vivons cachés" c'est vraiment pas faux, se faire oublier pour mieux se retrouver :)
Jolie morale que ce conte !

Image de Anna Mindszenti
Anna Mindszenti · il y a
Un conte qui ne manque pas d'une douce ironie. J'ai passé un bon moment à vous lire.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Habiter son morceau de terre volante, encore plus exitant que ce vieux rêve, réalisé depuis Longtemps. Voler en emportant sa maison, encore plus fort. (merveilleux dessin animé)
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
Un magnifique texte , très riche, attirant et bien rédigé . J’aime bien ce texte .Bravo 👏🏽
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Vous aimerez aussi !