La trahison

il y a
1 min
2
lectures
0
Je suis las d'ntendre ce mot en moi qui résonne
Si fort que mon âme encore aujourd'hui en frissonne
Il fissure à jamais mon coeur qui s'abandonne
Dans le gouffre du desespoir qui m'emprisonne

Il semble résister au temps qui passe sans faillir
Et puiser sa force dans les moindres souvenirs
Pour chaque jour marteler mon esprit et l'envahir
Et m'abattre de ses coups pour mieux m'anéantir.

Le combat semble inégal à mes yeux pleins de larmes
Mais au grand jamais je ne baisserais les armes
Et s'il le faut je tuerais le silence d'un enorme vacarne
En criant au ciel son nom qui a lui seul me désarme.

Affaibli par le poids si lourds des ruines de cet amour
Je m'incline devant ces braises qui désormais m'entourent
De cet edifice brûlé sans vergogne et pour toujours
Et qui recouvrent maintenant les traces de notre parcours

Comment ne pas voir ces signes comme une evidence
Rendu sourd et aveugle par ma plus grande confiance
A croire qu'aimer se conjugue sans cesse avec ignorance
Alors que ces actes se nourrissent d'une telle indifference.

Comme sorti d'un coma le reveil semble impossible
Ressassant sans relache a deux aujourd'hui inaccessibles
Sans réellement vouloir accepter ces actes inadmissibles
Notre culpabilité nous envahit sans aucune raison visible.

Mais fort de cette experience je decouvre qu'un nouvel horizon
Se dessine devant moi comme pour illuminer avec raison
Un nouveau chemin sur lequel je viderai mon sang de ce poison
Qui trop de temps a coulé en moi comme une douloureuse trahison

Al Amine Thiam
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,