3
min

La porte de Dante

Image de Ratiba Nasri

Ratiba Nasri

224 lectures

242

New York - Manhattan  31/10/2068
La Mort retira le couteau ensanglanté de sa victime. Elle essuya l’arme blanche sur les vêtements du défunt et se releva d’un bond. Ses yeux de Béryllium se posèrent sur le compteur qui enregistrait le nombre des morts. Elle afficha un sourire méphistophélique en découvrant sa prestation d’un soir. Quatre mille huit cent deux victimes, tuées dans différents pays et de différentes manières.
A Londres, elle avait distribué des bonbons au poison fruité à des enfants joyeux déguisés en squelette et en fantôme. Les tenues portées annonçaient la sombre couleur.
A Paris, ses longs doigts fins crochus avaient étranglé un homme d’affaires qui arpentait les trottoirs parisiens. Occupé au téléphone avec des clients importants, il avait été surpris par l’attaque. Elle l’avait vu succomber avec bonheur et avait annoncé à son interlocuteur que le dîner-croisière sur la Seine était annulé : La faim ayant déserté le malheureux.
En Italie, un charmant couple Suédois et Agostino le gondolier avait rejoint les eaux sombres et troubles pour un voyage d’exploration sous-marine improvisé. Au même moment, une explosion avait retentit dans un des palais, lieu de rencontre de tout le gratin vénitien. Le grand chef, qui officiait dans les cuisines avec sa brigade, avait été aux premières loges. Il disait que les mets devaient exploser en bouche. Il avait été servi avec maestria. Le feu s’était propagé à tout l’édifice. Les torches humaines célèbres en habits d’apparats avaient illuminé les lieux avant leur intronisation dans l’autre monde.
Le soir d’Halloween était le meilleur moment de l’année. La Mort revêtait son habit de soie noire et s’offrait une escapade terrestre mortelle. Pourtant cette nuit n’était pas comme celles des autres années. La Mort était en mission spéciale : avec ses amis, elle DEVAIT TUER un être ignoble, auteur d’une invention machiavélique. Il avait crée une pilule permettant aux humains de ne pas  mourir. Il suffisait d’avaler une seule pilule pour être immunisé. La commercialisation de cette satanique gélule était prévue pour le mois suivant.
Le diable affolé, ayant appris la mauvaise nouvelle par un de ses sbires, l’avait appelé afin d’organiser une réunion de crise avec toutes les créatures du mal.
 La faucheuse fouilla dans la poche de sa cape couleur corbeau et relut le nom inscrit en lettres de sang M. Neverdead. Un rictus amer s’afficha au coin de sa lèvre droite, tandis qu’elle observait le patronyme de celui qui était officiellement responsable de ses tourments.
Le savant habitait une maison isolée, ce qui rendrait le crime délectable à souhait. Après un parcours sanguinolent, la Mort arriva à destination. Les créatures maléfiques l’attendaient avec impatience. Le diable prit la parole pour expliquer à tous, ce que la Mort savait déjà : L’objectif était de détruire tous les dossiers liés à l’invention et de tuer l’odieux chercheur.
M. Neverdead avait installé une porte massive infranchissable. La porte était noire avec une poignée de cuivre doré. Les forces maléfiques s’acharnèrent pendant des heures pour forcer le passage. Les sorcières concoctèrent des potions, des explosifs furent utilisés sans succès, un bélier de fortune se révéla aussi lourd qu’inefficace. A minuit, les créatures fatiguées cessèrent le combat. La mort était livide et le diable rouge de colère.
Soudain la porte s’ouvrit toute grande. Tous les protagonistes investirent les lieux. La surprise fut totale. Un paysage apocalyptique leur faisait face. Une ville fantôme avec des immeubles en ruine, des carcasses de voitures et des détritus. Une odeur nauséabonde les prit à la gorge, tandis qu’un froid polaire infiltrait leurs âmes. Une meute de chiens, surgie de nulle part, se jeta sur eux. Ils furent poursuivis et mordus. Des zombies armés de couteaux et de barres de fer achevèrent le massacre. La Mort reconnut les célébrités disparues dans l’incendie du palais vénitien. Des enfants déguisés les forcèrent à avaler des bonbons empoisonnés. Après le gavage imposé, ils furent pris de violents maux de ventre et régurgitèrent tripes et boyaux.
Le Diable fut poussé dans les eaux glacées du fleuve. La Mort, gravement blessée par les coups de hache d’un homme d’affaires enragé, n’était plus que l’ombre d’elle même. Elle avait perdu ses pouvoirs et était sur le point de trépasser. Les sorcières brûlaient joyeusement sur les bûchers installés sur l’esplanade de l’enfer. La porte de Dante était une ouverture sans espoir de retour.
***
M. Neverdead referma la porte avec la clef de la vie. Il jeta la clef dans une cuve d’acide sulfurique et s’assura de sa dissolution. Il était heureux d’avoir accompli sa mission. Il avait bluffé. Il n’y avait jamais eu de pilule miracle qui empêchait de mourir. Son invention était encore plus redoutable. Il avait crée un monde parallèle, atteignable par une porte dantesque, afin d’éradiquer la Mort et ses comparses.
Tandis qu’il regagnait son vrai domicile, une froide réalité s’imposa à lui. Il réalisait enfin la folie de son projet : Terre surpeuplée, mort impossible et vieillissement indéfini...

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très court
242

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hervé Poudat
Hervé Poudat · il y a
Tuer la mort ! Un projet dantesque niché en chacun de nous. Un texte jouissif malgré sa conclusion qui nous ramène les pieds sur terre. Belle écriture Ratiba.
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Hervé pour ce beau retour qui me touche beaucoup. Belle soirée !
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
Terrible

Bonjour à vous!
Je vous invite à découvrir et à soutenir Nilie au concours du Prince oublié. Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci pour votre lecture ! A bientôt sur votre page.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
... Avec un choix de titre judicieux !
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Miraje pour ta lecture. A bientôt !
·
Image de Meryma Haelströme
Meryma Haelströme · il y a
Bonsoir ! Grâce à vos voix, ma passion dévorante se retrouve au second tour, sélectionnée par le jury. Merci infiniment encore une fois ! Puis-je vous demander de renouveler vos voix, afin de m'aider à aller encore plus loin ? :)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/passion-devorante-3

·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Vote renouvelé avec plaisir ! +5*
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Je comprends maintenant à qui l'on doit imputer les crimes non élucidés, inutile de chercher plus loin. On voyage un peu partout en morts folkloriques et c'est délicieux. Ce conte horrifique est bien mené et presque parfait, j'ai juste un bémol dans les deux dernières lignes avec la porte qui sourit et dont je ne comprends pas les projets mais tout le reste me va très bien.
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Oui, la mort fait de temps en temps des virées nocturnes expéditives ;-)
Merci Sylvie pour ce magnifique retour sincère qui me touche.
Au plaisir de vous lire !

·
Image de RAC
RAC · il y a
Très rythmé, fluide et en crescendo : une bonne recette pour aller jusqu'au bout de votre TTC sans en perdre un miette (pas empoisonnée celle-là, hein ?!). A+ chez vous ou chez moi...
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Rac pour ce beau sympa :-)
Je suis passée voir votre dinde avec plaisir !
Bonne chance pour le prix !

·
Image de RAC
RAC · il y a
Je vous en prie. Bonne continuation...
·
Image de CRIMINELLE PENSIVE
CRIMINELLE PENSIVE · il y a
Original
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Peut on vraiment piéger la mort ? votre texte en est la preuve... mes voix pour cette porte ouverte!
Je ne suis pas en compétition pour cette mort en cavale mais je vous propose de découvrir cette sorcière : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/g-m-k-la-legende-de-grand-mere-kalle

·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Dranem.
Je passerai visiter votre oeuvre avec plaisir !
A bientôt :-)

·
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
mes 5 voix pour cet excellent récit
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Hamza pour ce joli retour.
A très vite sur votre page !

·
Image de Cristo
Cristo · il y a
mes 5 voix bien sûr j'avais oublié de cliquer ....
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci :-)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur