La légende de Naïs

il y a
2 min
14
lectures
2
Naïs vivait à une époque très très lointaine. Je ne sais même pas si c’était sur notre belle petite planète bleue ou une autre plus grande, ou plus petite. L’écriture n’existait même pas. Cette légende a été transmise oralement de génération en génération au fil du temps. Naïs était une femme d’une grande bonté, calme et d’une force tranquille. Elle avait toujours des idées pour aider les uns et les autres. Elle prenait du temps et de l’énergie pour les siens. Toujours la main tendue. Quelque soit la situation, elle ne perdait jamais son calme. Elle trouvait des solutions pour à peu près toutes les situations qu’elle rencontrait dans la vie. Elle vivait entourée de ses mûrier. Son métier étant la création de tissus de soie. Pour cela elle avait une culture de vers à soie. Il y avait dans son atelier des tissus de toutes les couleurs. De toutes les nuances. Elle aimait son travail qui demandait beaucoup d’énergie et de patience. Vivre ainsi au rythme de la nature lui plaisait énormément. Mais dans son monde il y avait une bizarrerie, une étrangeté. Elle vivait dans un monde où seule la nuit existait. Ce n’était pas, comme on peut le connaître dans certains pays, durant la moitié de l’année. Mais pour Naïs et les autres habitants de sa planète, toute l’année. Chaque jour. Soit que le soleil n’existait pas, soit qu’il était caché ou trop loin. Personne ne le savait et ne se posait la question. Toujours est-il que seule la nuit régnait à cette époque. Heureusement, Naïs, tout comme les autres personnes de ce monde avaient de grands yeux magnifiques qui leurs permettaient de très bien y voir la nuit. Un peu comme les yeux d’une chouette. Ils avaient toujours vécu de cette manière. C’était ainsi depuis la nuit des temps, depuis bien des générations. Si bien que les tissus lumineux de Naïs avaient beaucoup de succès. Bien sûr l’électricité n’existait pas encore. Seulement Naïs avait quand même quelques difficultés pour vivre correctement. Elle n’était plus d’un jeune âge. En effet, elle ne voyait pas aussi bien que dans sa jeunesse. Les capacités de ses yeux commençaient à diminuer dans cette nuit éternelle. Elle commençait à rater ses plats, de se prendre la tête dans les portes de placards ouvertes. De se prendre les pieds dans ses lacets de chaussures. C’était de pire en pire. Elle prenait beaucoup sur elle, et restait bien sûr calme et paisible. Mais voilà qu’un jour la coupe était pleine. Elle en avait vraiment marre et était au bord du gouffre. Pour oublier ses maux, elle se mettait à l’ouvrage. Cela lui avait toujours fait un bien fou. Elle n’avait pas vraiment d’idée en tête. Aucune direction, ni projet particulier. Mais ce jour là, elle se trouvait dans un état émotionnel assez particulier et spécial. Elle décida de créer un tissu très lumineux. Plus lumineux que d’habitude. Plus elle y voyait mal la nuit, plus elle était contrainte de créer des tissus aux couleurs claires et lumineuses. C’est comme cela, que petit à petit, elle se mit à créer une étoffe suffisamment grande pour pouvoir l’accrocher dans le ciel, juste au dessus du toit de sa maison et de ses mûrier. Cela l’aidait à mieux y voir et par conséquent à travailler. Elle le retirait le soir. Afin de pouvoir se reposer. Les clients, les passants, ainsi que les curieux voyant cela, souhaitaient tous se procurer le même tissu. Comme elle était très forte et d’une grande bonté, elle commença et réussit à confectionner une étoffe à chaque habitant de son monde. De sorte que même ceux qui n’avaient pas assez d’argent pour s’offrir ce tissu, en profitaient aussi. Voilà pourquoi, depuis ce temps là, le passage de la nuit au jour, du jour à la nuit, les aurores ainsi que les couchers de soleil existent.
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Vous êtes donc créateur de légendes, Panda Bleu ! 😊

Vous aimerez aussi !