La femme de l’intendant…

il y a
1 min
37
lectures
2

Écrire pour le plaisir, inventer une histoire, tracer un portrait, transmettre, raconte  [+]

A la fin de l'ère Stalinienne, Dimitri Prokotov membre de l'Académie avait reçu en cadeau cette habitation avec droit de la transmettre à ses héritiers.
Cette résidence secondaire comme on dirait en Europe avait été transformée par ses descendants en domaine horticole planté d'arbres fruitiers et de légumes.
Totalement isolée du reste du territoire russe, entre Pologne et la Lituanie, bien loin de Moscou, cette datcha sise dans l'Oblast de Kaliningrad était régie par Serguei et Irina qui en assuraient les fonctions d'intendants.
Le verger planté de pommiers "Grand Alexandre" avait cette année fourni une abondante production. Dès septembre,avec ardeur, les ouvriers géorgiens s'étaient mis à la tâche. Les premiers froids arrivant, la récolte était rentrée.

Délaissant la fête de fin de cueillette qui se préparait, Serguei pour arrondir ses fins de mois avait chargé sa vieille Lada break de caisses de pommes qu'il comptait vendre à un grossiste de la ville.
Là bas, cet intermédiaire véreux, prétextant un arrivage de fruits polonais, l'avait éconduit. Furieux et amer, l'intendant était resté en ville, noyant sa déception dans l'alcool, circulant toute la soirée de bouges en bistros.

Au petit matin, la bouche pâteuse, la langue chargée, il regagnait l'exploitation le cerveau embrumé par cette nuit d'excès.

Au domaine, la fête avait duré jusqu'à l'aube. Piroguis, chachliks, zakouski, vodka et musique avaient régalé les convives. On avait pleuré, chanté, les hommes s'étaient battus: un belle fête russe.

Alors qu'il ne restait plus la moindre goutte de vodka, tout le monde était reparti bras dessus bras dessous; sauf, le beau Levan espèce d'Apollon descendu sur terre. Toute la soirée, il était resté dans son coin, dévorant des yeux la sage Irina, organisatrice efficace de ces réjouissances.

C'était un jeune homme d'une trentaine d'années au teint mat. Sa carrure impressionnante, son visage harmonieux: nez grec, cheveux de jais, barbe noire aux reflets rougeoyants, œil brillant sous des sourcils bien dessinés étaient extrêmement séduisants..
Irina lui sourit. Il s'approcha d'elle et l'enlaça.

Par la fenêtre, Sergueï vit et comprit son infortune.
Stoppant son véhicule sur l'allée enherbée à quelques dizaines de mètres de l'habitation, il jaillit du véhicule et courut vers le bâtiment...

La brume de ce matin naissant fut déchiré par deux claquements sourds et, comme s'il ne s'était rien passé, la dense forêt de feuillus retrouva son calme.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Eh bien, il n’a pas fait dans la dentelle, Dimitri !
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Dimitri manque un peu de second degré.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Bonne ambiance russe...et fin radicale, à la russe !
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Spasibo, dorogoy drug et merci pour votre assiduité.