L’Étoile de Dyune

il y a
2 min
20
lectures
3

La Nuit, j'arpente les contrées de mon vaste imaginaire afin de relier tout ce que j'entrevois en songe, depuis que j'ai atteint l'âge de raison. Le loup est l'animal qui me reflète, l'écriture  [+]

Sur le monde d'Andasis brillaient trois grands soleils, durant le
jour levé. Et la nuit tombé, seule une étoile brillait dans le ciel. On
la nommait l’Étoile de Dyune. En raison d'un grand héros de
guerre qui, à ce qu'on dit, aurait sauvé sa troupe en la ramenant,
saine et sauve, chez elle. Cela en une seule nuit, à la seule aide
d'une étoile, présence unique dans la voûte céleste, indiquant le
chemin de la forteresse de Andas. C'était grâce au commandant
Calis Niln Dyune que le roi Andas avait su tenir un terrible siège,
qui aurait pu signer la fin de son règne. Grâce au retour inespéré
de la troupe mythique, les Nael an Knin, chevaliers légendaires
dévoués à sa majesté, n'avaient eu besoin d'intervenir pour
repousser l'envahisseur. Ce-dernier, ayant eu vent de cet exploit,
pour le moins inhumain, ne demanda pas son reste et quitta
prestement les lieux. Fou de joie, le roi Andas chercha le
commandant Dyune, afin de le récompenser comme il se doit,
hélas en vain. Le vétéran avait comme disparu. Ce fut la Sorcière
Elza, conseillère et sorcière auprès du roi, qui lui raconta ce dont-elle avait été témoin. Afin de ramener tous ses soldats bien
portant, des Déserts dont nul ne revient, le commandant Dyune
avait eu recours à une vieille incantation, oubliée de tous. En
donnant sa vie à la Déesse astrale Deynaliann, qu'il aimait
passionnément en secret depuis sa dure adolescence, Dyune
permit à sa troupe de devenir l'égale des dieux. En d'autres termes,
la future Étoile de Dyune, au nom de Deynaliann, leur conféra la
nyctalopie, la célérité, l'invulnérabilité et l'immortalité. Ce qui leur
permit de changer le cours de la bataille, car seuls, les Nael an
Knin n'auraient pu résister, étant bien trop peu nombreux à
l'époque... Et puis, quand vint l'aube céleste, annonçant la fin de la
nuit, le commandant Dyune se changea en poussières d'étoiles et
fila vers les cieux, libre comme l'air. Lorsque la Sorcière eut fini
son récit, le roi Andas ne se douta pas un instant que celle qui se
trouvait en face de lui, n'était autre que la Déesse Deynaliann. Elle
avait pris l'apparence de sa conseillère afin de lui raconter cette
histoire. Le soir même, le roi Andas rendit hommage à son
commandant, nommant la dite étoile, par l'occasion, à son nom.
Ce que la Déesse avait omis d'avouer au roi, c'est qu'elle s'était
également éprise de Dyune, au point de lui accorder le droit de
divinité. Au fil du temps, cette histoire devint une légende.
Toutefois, on disait que, lorsque deux personnes amoureuses
étaient séparées, l'un de l'autre par un obstacle quelconque, il leur
suffisait d'admirer cette étoile, pour que l'Amour les réunisse de
nouveau. Assis au coin d'un feu, dévorant sa belle amie de ses
yeux, le chevalier Elrenn Ashes, amoureux de la belle Saya
Markov, ne doutait pas un instant que le pouvoir de l'étoile, aussi
légendaire soit-il, devait faire bien des heureux...
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Tout un monde onirique, très subtilement suggéré.
Image de Lyshinyr Wos
Lyshinyr Wos · il y a
Jolie interprétation, je vous remercie.