En avant la jeunesse !

il y a
1 min
411
lectures
46
Recommandé

" Soyez vous-même les autres sont déjà pris" Oscar Wilde "Il ne faut pas avoir peur du bonheur, ce n'est qu'un bon moment à passer" Romain Gary "L'humour est une déclaration de dignité  [+]

« En avant la jeunesse ! » disait l’Oncle Ursule lorsqu’il démarrait le cabriolet. J’avais quatorze ans et il m’emmenait pour la première fois sur la Côte d’Azur, à Saint-Paul-de-Vence. C’était les vacances d’été. Il conduisait avec fierté une Peugeot 304 « S » rouge de 1973.

Il voulait prendre la Nationale 7. Il sifflotait avec entrain la chanson de Charles Trenet qui évoquait la route des vacances. Deux jours pour rejoindre la Côte d’Azur : l’Oncle Ursule prenait son temps. Il chantait et il parlait beaucoup.

« En avant la jeunesse ! » Quand l’Oncle Ursule démarrait le cabriolet, après une pause, un arrêt dans une station-service, cette formule nous faisait rire à l’unisson. Elle est restée au fil des années entre l’Oncle Ursule et moi comme un clin d’œil à cet été-là. Impossible de porter un toast sans voir refleurir le fameux « En avant la jeunesse ! ».

À Saint-Paul-de-Vence, il connaissait tout le monde, plaisantait avec les uns, jouait à la pétanque avec Chagall. Il aimait partager une bouteille de rosé avec les gens du pays. Un soir, une femme d’une quarantaine d’années nous rejoignit dans sa maison de village. Elle s’installa quelques jours avec nous. Elle était belle et je voyais Oncle Ursule autrement. Il profitait de la vie et avec beaucoup de goût. Oncle Ursule me raconta. Elle était modèle pour des peintres réputés, ils s’étaient rencontrés ici grâce à Chagall et se retrouvaient tous les ans. La sieste était obligatoire. J’entendais souvent des éclats de rire.

À partir de cet été, on se voyait très souvent avec l’Oncle Ursule. Je lui racontais ma vie, mes rêves, mes ambitions. Puis mes amours. Il m’écoutait en silence et avec attention.

Aujourd’hui encore, je me souviens de cette phrase prononcée avec gravité avant un grand éclat de rire : « Garde tes rêves de gosse pour les réaliser quand tu seras adulte ! ». Elle me guide depuis ces vacances. J’ai vu le lac Titicaca et le Kilimandjaro, appris à piloter un avion et même à faire du saut à l’élastique… mais je suis devenu architecte et non explorateur !

Trente ans plus tard, lors d’un rassemblement de véhicules anciens, je l’ai vue. Impossible de résister. Il me fallait cette voiture, un cabriolet 304 « S » rouge, exactement le même que celui de l’Oncle Ursule ! Sans hésiter, je demandais à l’essayer. J’allais refaire le trajet jusqu’à Saint-Paul-de-Vence. En tournant la clé du contact, je hurlai joyeusement pour l’Oncle Ursule : « En avant la jeunesse ! ».



Recommandé
46
46

Un petit mot pour l'auteur ? 56 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de > Mila <
> Mila < · il y a
J'adore, c'est plein de gaieté et contagieux peut être parce que je connais st Paul de Vence et l'excitation des départs en vacances. Merci beaucoup pour ce moment rafraîchissant.
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Un plaisir de lire votre commentaire, merci à vous également !
Image de Kristin
Kristin · il y a
Un brin d'aventure et de fantaisie. Pour un peu on se sentirait cheveux au vent dans un cabriolet rouge ...partir avec l'oncle Ursule !
Vivant et touchant...

Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci Kristin...
Image de Mickael Gasnier
Mickael Gasnier · il y a
Touchant. Touché.
A bientôt

Image de Pres78
Pres78 · il y a
La fameuse madeleine. Vraiment beau texte. Chacun peut s'y retrouver.
Image de Célestina Orn
Célestina Orn · il y a
Oh quel magnifique texte ! Il me touche particulièrement à des instants qui pour votre récit paraissent anodins. Mon père avait quatre rêves dans la vie : voir le lac Titicaca (dont le nom nous faisait tant rire ma soeur et moi enfants), observer la vue du mont Kilimandjaro, grimper le mont Blanc et courir un marathon. Est-ce grâce au conseil d'un oncle Ursule qu'il y est parvenu ? En tous cas, il avait des rêves en commun avec votre héros. Bravo pour ce ben écrit et merci pour cette lecture entraînante !
Image de Mog
Mog · il y a
Une jolie touche de nostalgie, juste ce qu'il faut !
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci Mog, en effet, même dans une 304S on peut regarder vers l'avenir !
Image de Margho Fèvre-Tieulent
Margho Fèvre-Tieulent · il y a
Je l'ai lu tôt ce matin et je l'ai gardé ! Toute la matinée des souvenirs me sont revenus en mémoire... A chacun ses madeleines... J'aurais tendance à dire que quand un texte fait écho et quand, en plus, ce qu'il évoque occupe notre esprit durablement, c'est que le contrat est rempli. Le style d'écriture colle avec l'image. Non vraiment, j'ai aimé : joyeusement nostalgique et évocateur de bonheur.
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci Margho, ravi d'avoir fait un bout de chemin avec vous !
Image de Barzoï
Barzoï · il y a
Poésie et tendresse, délicieuse ivresse, en immersion totale, j'ai repris le chemin de l'enfance en passant par la nationale sept. Merci pour cette lecture et ce voyage dans le temps.
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci à vous Barzoï pour ce beau partage !
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
c'est celui là, moi, que j'aurais bien vu en compète...c'est mon préféré. par contre, ne me demande pas pourquoi. juste une question de tendresse, je crois.
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci Sourisha, je l'aime bien aussi ! C'est une version raccourcie demandée par Short pour les distributeurs donc hors compét'. J'avais fais une version un peu plus longue que je préfère...
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
aah je comprends...! ...c'est vrai qu'il y a, je m'en aperçois, un "ton" et une "couleur" Short editions..Ben mon Christian en tous cas ce texte, je l'aime.
Image de Loame
Loame · il y a
Des souvenirs heureux sur la route des vacances dans la 304 s rouge ...ah! Nostalgie quand tu nous tiens..
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci Loame de vos lectures et de vos commentaires... la 304 était grise, aujourd'hui elle est 307 et chaque fois que je tourne la clé du démarreur, l'instant est magique !

Vous aimerez aussi !