2
min

EN ATTENDANT LA NEIGE

Image de Pénélope

Pénélope

16 lectures

5

Mais oui, impossible de s’y tromper. C’est l’hiver depuis ce matin. On se donnait encore un peu de temps. On avait bien sorti quelques pulls pour des soirées plus fraîches ou des coups de vent inattendus. Mais on n’avait pas encore fourbi nos armes pour lutter contre ce molosse, ce géant qui a le pouvoir de pétrifier la nature et les gens. C’est l’hiver, oui. Les oiseaux ont baissé d’un ton jusqu’à se taire par respect pour la nature qui s’est endormie. Certes, il n’y avait déjà plus beaucoup de feuilles sur les arbres et le paysage s’était dénudé mais ce matin, toutes les branches étaient nacrées d’un frimas scintillant. Et ce froid ! On ne pouvait s’y tromper. Ce n’était plus un petit courant d’air frais qui se contente de vous faire éternuer. Cette fois c’était un assaut brutal qui vous saisissait d’un seul coup, qui vous serrait la gorge dans un étau et vous plantait un coup de hache dans la poitrine. Il fallait se protéger. Dans cet engourdissement général, on n’attend plus qu’une chose, celle qui nous ravit le plus : la neige. Elle ne saurait tarder. Tout est déjà si calme que les premiers flocons se feront à peine remarquer, ils se poseront tout doucement sur le sol bien froid, déjà raidi par un peu de gel.

L’hiver, on le redoute d’abord comme s’il nous voulait du mal, comme si l’on allait en mourir. Et puis l’on se rend compte qu’il a sa magie, sa beauté et son charme. Il nous invite à nous rassembler pour nous réchauffer. Avec l’hiver, ce n’est pas bien compliqué, il suffit d’avoir chaud pour être bien. Un thé fumant au coin du feu et il ne nous fait plus peur. Des moufles fourrées et sans crainte, on plonge les doigts dans la neige glacée pour faire un bonhomme de neige. Un gros cache-nez autour du cou et on dévale les pistes de luge en criant à tue-tête. On oublie la cruauté du froid, le plaisir de se réchauffer l’emporte. Dans cette nature en dormance, on se sent si présent, si vivant.

L’hiver nous emmène dans un monde irréel de conte de fée. Son silence, ses immensités blanches, les formes étranges des glaçons qu’il façonne nous plante le décor du palais d’une reine cruelle et belle. On n’y meurt pas dans ce palais. On s’y divertit : pistes de luge, de skis, batailles de boules de neige, patinage. On s’y amuse beaucoup mais on ne peut oublier qu’on y est prisonnier. Car l’hiver ne nous laisse pas aller et venir ou respirer librement, nos corps sont enfermés dans des armures contre le froid.

La neige n’est toujours pas arrivée mais par-delà le givre de la fenêtre, je perçois sans m’en souvenir vraiment toute la joie des hivers de mon enfance. Le choc stimulant du froid dehors et du chaud dedans. Je retourne sous la couette qui était autrefois un édredon. Je sens l’odeur d’un feu de cheminée. Je tousse un peu. Ma mère m’apporte une tisane aux fleurs pectorales parfumée au miel. Si seulement je pouvais échapper au cataplasme à la farine de moutarde ! La maison est bien close, calfeutrée contre le froid, moi j’aspire à pousser les volets pour aller me rouler dans la neige. Malgré tous ses bons remèdes pour lutter contre le froid, ma mère s’est envolée mais l’hiver est là. L’hiver de toujours et de maintenant. Je vous assure, c’est l’hiver.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
On a l'impression d’être assis au coin de la cheminée et à entendre l'hiver avancer sur ses souvenirs .
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Hé oui l'hiver! Et aussi tout ce qu'il pourrait nous rappeler!
Bien raconté .

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une analyse fine que la nostalgie caresse de ses flocons ...
(Et il n'est pas encore tout à fait trop tard pour découvrir " la malédiction ", avant qu'elle n'aille sévir ailleurs, en finale ☺ ☺ ☺
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-malediction-8)

Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Moi j'aimais les bons chocolats chaud en arrivant de l'école... oui l'hiver a son charme, il y a malheureusement de moins en moins de neige.
Image de Pénélope
Pénélope · il y a
Merci d'avoir partagé mon goût pour certains aspects de l'hiver.
Image de Blackmamba Delabas
Blackmamba Delabas · il y a
Cet hivers qui tarde au fil des ans à s'inviter...